À la recherche de la fontaine perdue de saint Conogan - GrandTerrier

À la recherche de la fontaine perdue de saint Conogan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Une fontaine à l'abandon dans un talus d'une prairie de Lannurien remontée par son propriétaire deux fois, pierre par pierre, d'abord à la ferme de Lannurien en Coray, puis à Penn-ar-Menez en Ergué-Gabéric.

Au départ de l'enquête de Goulven Peron [1] pour retrouver cette fontaine, il n'y avait que la vague photo ci-contre où l'on devine à peine une statue de saint évêque, ainsi qu'une information incertaine comme quoi la fontaine avait été déplacée près de Kerdévot il y a environ 25 ans.

À force de persévérance, la fontaine a été retrouvée et sa mémoire enrichie. Mais l'enquête continue sur les lieux d'origine autour du vallon enchanteur de Lannurien [2], et la statue reste un mystère à éclaircir.

Autres lectures : « Les fontaines sanctifiées d'Ergué-Gabéric » ¤ « Sant Konogan » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Le 18 décembre 1989 lorsque Jos et Germaine Landrein ont pris leurs retraites d'agriculteurs, attachés affectivement à leur fontaine, ils avaient soigneusement renuméroté les pierres, qu'ils ont mis dans une remorque et remontés près de leur maison rénovée à Penn-ar-Menez en Ergué-Gabéric.

Germaine se rappelle : « Quand on est arrivé à Penn-Min, il y avait tant à faire. Mon mari Jos a mis un an à aménager l'ancienne petite grange. Et la fontaine qui était abandonnée dans le temps dans le talus de la prairie de Lannurien a trouvé sa place. On l'avait déjà déplacée de Foennec-ar-Zant dans la cour derrière la maison de Lannurien en 1973, car beaucoup de gens à l'époque couraient les campagnes pour enlever des pierres de fontaine comme celles-là. En 1989 on s'est arrangé avec notre successeur ; on a refait le remontage à Ergué et on l'a mise en valeur avec d'autres pierres de talus ».

Le vallon où se trouvait la fontaine s'appelait « Foennec ar Zant » (la prairie du saint), à côté d'une autre parcelle dénommée « Parc ar Zant ». Cet endroit est semble-t-il plein de mystères, car c'est aussi de Lannurien que provient le curieux « autel » gallo-romain que l'on voit près de l'église de Coray. L'existence ancienne d'une chapelle est parfois évoquée, mais personne n'a retrouvé sa mention dans les fonds d'archives.

Le saint en question était probablement saint Conogan qui donne son nom à la fontaine et qui était représenté autrefois par une petite statue de bois. Germaine s'en souvient : « Elle était en bois, et la crosse de l'évêque avait du être changée, car elle avait sans doute pourri. Les propriétaires précédents, avant l'arrivée de mes parents à Lannurien en 1935, l'avait remplacée par une statue en faïence qu'ils avaient fait faire à Locronan. Mais ils n'en étaient pas très contents. Je ne sais pas ce qu'elles sont devenues après. Quand on a remonté la fontaine il n'y avait plus de statue ».

 

Saint Conogan, fêté le 15 octobre, est un saint mythique en Bretagne. C'est un moine d'origine irlandaise, qu'on retrouve au 6e siècle au Cap-Sizun et non loin de Landerneau, sur les bords de l'Elorn, à Beuzit-Conogan. Disciple de saint Guénolé à Landévennec, successeur de saint Corentin, il est le 2e évêque de Quimper, et et mourut le 15 octobre 456.

[modifier] 2 Collection de photos


[modifier] 3 Annotations

  1. Goulven Peron, historien, spécialiste des légendes et des traditions populaires, membre du C.G. Poher, a publié de nombreux articles sur le patrimoine du Centre Bretagne : « Barzaz-Breiz - Les chanteurs et les puissances morales dans les montagnes », Kaier Ar Poher (2006) ; « Barzaz-Breiz - Les chanteurs et les puissances morales dans les montagnes », Kaier Ar Poher (2006) ; « Cantiques de Kerdévot et de Pontdouar  », Musique bretonne n° 215 ; « Le clergé de Laz de 1754 à 1800 - Messires Gallois et Jacob », Kaeir ar Poher (2012) ; « Dictionnaire des lieux arthuriens », Ar Strobineller (2013) ... Site de l'auteur : http://istor.overblog.com/ [Ref.↑]
  2. « Lannurien, Coray, Cornouaille, Bretagne - À Coray, dont le nom breton se prononce "Gorre", on vénérait autrefois saint Urien. Ce saint qui avait son ermitage dans un petit vallon, au nord du village actuel de Lannurien, passe parfois pour être le personnage arthurien nommé Urien de Gorre. Anonyme, XXè siècle, d'après Chrétien de Troyes, vers 1180. » (« Dictionnaire des lieux arthuriens », Goulven Peron). [Ref.↑]


Thème de l'article : Patrimoine communal d'Ergué-Gabéric

Date de création : Mars 2014    Dernière modification : 10.03.2014    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]