1886 - Ouverture de l'école communale des filles dans la maison d'école du Bourg - GrandTerrier

1886 - Ouverture de l'école communale des filles dans la maison d'école du Bourg

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Echanges entre la Préfecture, l'Académie et le maire d'Ergué-Gabéric à propos des travaux de transformation de l'ancienne maison d'école en école publique des filles, suite à l'ouverture d'une école neuve réservée aux garçons.

Liasse de sept documents conservée aux Archives départementales du Finistère (2 O 788, anciennement 2 O 410). Et également une pièce des Archives diocésaines pour la livraison des lieux d'aisance en 1887.

Ecole communale des filles
( le bâtiment d'école aujourd'hui )

Autres lectures : « 1883-1885 Construction de l'école des garçons au Bourg » ¤ « 1807-1849 - Le projet des premières écoles communales au bourg » ¤ « 1849-1856 Construction de la première maison d'école communale au Bourg » ¤ « 1935 - Classe de l'école Communale des filles au Bourg » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

La première maison d'école ouverte à Ergué-Gabéric en 1855-56 est une « école spéciale aux garçons », et jusqu'en 1886 les jeunes filles sont exclues de scolarisation. Le 21 juillet 1867 une demande préfectorale d'étude d'une solution d'école mixte essuie un refus du conseil municipal : « Considérant qu'il n'y a pas de local pour recevoir les filles, et qu'en supposant un emplacement convenable trouvé, la commune, vu l'état de ses fonds ajourne pour le moment la création d'une école de filles ».

En 1882 une solution alternative est actée : « La commune d'Ergué-Gabéric, dite le Grand Ergué, n'a qu'une école de garçons. Après de longues et vives instances, elle s'est décidée à créer une école de filles, ou plutôt à bâtir une maison d'école qui sera destinée aux garçons, et à conserver, après quelques appropriations, et modifications, le local actuel à une école publique de filles. ».

La nouvelle école est située à l'ouest du bourg chef-lieu, et l'ancienne dorénavant réservée aux filles à l'est. Trente ans après l'accueil des garçons, les filles ont donc accès à l'école communale dans cette petite école à classe unique et nécessitant travaux de réparation, et la désignation d'une institutrice.

La dépense nécessaire à la nouvelle école des garçons s'élève à 27.500 francs, alors que l'estimation initiale des réparations nécessaires à « l'appropriation » de l'ancienne classe par les filles est de 902 francs. Mais le maire « est d'avis qu'on ne fasse pour cette année que les dépenses strictement nécessaires », et réduit les frais à 350 francs. Les travaux, réalisés de gré à gré, sont exécutés juste avant la rentrée de 1886 par des « ouvriers menuisiers et couvreurs ».

 
L'école des filles en 1935
L'école des filles en 1935

Et de ces travaux de rentrée, la fourniture des cabinets a été exclue, car, fin mai 1887, le maire écrit à l'architecte départemental Joseph Bigot : « les lieux d'aisance de la maison d'école des filles d'Ergué-Gabéric sont à peu près terminées ». Pour les garçons, sur le devis initial de 1854, le confort avait été moindre, n'ayant prévu que des « fosses des latrines » et des « planchers châtaignier pour latrines avec sièges ».

[modifier] 2 Transcriptions

Inspection d'académie, 17 juillet 1882

Inspection académique du Finistère. Académie de Rennes. Quimper, le 17 juillet 1882.

Rapport de l'Inspecteur d'Académie sur un projet de construction d'une école de garçons à Ergué-Gabéric.

La commune d'Ergué-Gabéric, dite le Grand Ergué, n'a qu'une école de garçons. Après de longues et vives instances, elle s'est décidée à créer une école de filles, ou plutôt à bâtir une maison d'école qui sera destinée aux garçons, et à conserver, après quelques appropriations, et modifications, le local actuel à une école publique de filles.

Cette commune de 2358 habitants a une superficie de près de 4000 hectares, et renferme, à ses extrémités, des sections, assez peuplées, qui sont éloignés à plus de 6 et 8 kilomètres du bourg. Il sera donc nécessaire d'y établir au moins une école de hameau, qui est en préparation en ce moment. D'un autre côté un assez grand nombre d'enfants fréquentent les deux écoles communales de Quimper dont ils sont peu éloignés.

Il suffira donc d'établir au chef-lieu de la commune une école de trois classes qui pourra contenir de 150 à 160 enfants, les seuls qui pourront la fréquenter.

L'emplacement choisi est bien situé, exposé au midi, bien éclairé et bien aéré. Il est d'un abord facile, éloigné de toute habitation bruyante ou malsaine.

Les plans sont dressés conformément aux prescriptions ministérielles.

La dépense s'élève à 27.500 francs ; la commune dont la situation financière accuse un déficit annuel de 500 francs, a voté 5 centimes extraordinaires pendant 30 ans pour contracter à la caisse des écoles un emprunt d'environ 12000 francs, et elle demande au département et à l'Etat de lui accorder le reste à titre de subventions.

Je suis d'avis que la demande soit accueillie favorablement. L'Inspecteur d'Académie, (signature).


Conseil municipal du 6 juin 1886

Commune d'Ergué-Gabéric. Extrait du registre des délibérations.

L'an mil huit cent quatre vingt six le six juin, les membres du conseil municipal se sont réunis au lieu ordinaire de leurs séances pour la tenue de la session ordinaire du mois de mai, sous la présidence de M. Le Roux maire.

Etaient présents M.M. Le Corre, Péron, Bolloré, Kernevez, Nédélec, Le Meur, Le Grand, Poher, Laurent, Le Berre, Riou, Huitric et Le Roux maire.

Absents M.M. Lasseau, Bacon, Yaouanc. Le maire déclare la séance ouverte et la préside. M. Bolloré élu secrétaire prend place au bureau.

Le conseil émet le vœu qu'il soit donné un instituteur adjoint à la commune et qu'on désigne une institutrice pour l'école communale de filles. Cette école demande les réparations urgentes. Le conseil vote cent francs au budget additionnel de 1886 et demande à l'administration préfectorale de vouloir bien l'aider dans cette réparation.

Ainsi arrêté et délibéré en mairie à Ergué-Gabéric les dits jour, mois et an que devant et ont signé tous les membres présents.

Ergué-Gabéric, le 21 juin 1886. Pour copie conforme, le maire H. Le Roux.


Inspection d'académie, 29 juillet 1886

Académie de Rennes. Département du Finistère. Inspection primaire de Quimper.

Université de France. Quimper, le 29 juillet 1886. (préfecture du Finistère le 31 juillet 1886 et note en marge : "Transmis à Monsieur le Préfet, avec mon avis conforme. Quimper, le 30 juillet 1886, l'Inspecteur d'Académie, (signature).")

Monsieur l'Inspecteur d'Académie,

La commune d'Ergué-Gabéric sollicite un secours de 802 fr 50 sur les fonds départementaux, afin d'approprier le local actuel de l'école des garçons, dans lequel doit être installée l'école des filles.

Il est à désirer que l'école des filles soit ouverte à la rentrée prochaine, le 13 septembre ; mais il est impossible de le faire si le local n'est pas réparé.

Le devis s'élève à 902 fr 50 ; le conseil municipal a voté 100 fr ; d'où une subvention nécessaire de 802 fr 50.

La commune n'ayant aucune ressource, je suis d'avis que le secours soit accordé.

J'ai l'honneur d'être, Monsieur l'Inspecteur d'Académie, votre très humble serviteur. L'inspecteur primaire, (signature)


Conseil municipal, 22 août 1886

Commune d'Ergué-Gabéric. Extrait du registre des délibérations.

L'an mil huit cent quatre vingt six le vingt-deux août, les membres du conseil municipal se sont réunis au lieu ordinaire de leurs séances pour la tenue de la session ordinaire du mois d'août, sous la présidence de M. Le Roux maire.

Etaient présents M.M. Bolloré, Kernévez, Nédélec, Bacon, Huitric, Péron, Poher, Le Grand, Riou, Le Berre et H. Le Roux maire.

Absents M.M. Lasseau, Le Corre, Nédélec, Le Meur, Yaouanc, Laurent. Le maire déclare la séance ouverte et la préside. M. Kernévez élu secrétaire prend place au bureau.

 

Conseil municipal, 22 août 1886, SUITE

M. le maire entretient le conseil de la question [de l'école] communale des filles et lui soumet le devis présenté par l'architecte départemental. Après avoir délibéré le conseil est d'avis qu'on ne fasse pour cette année que les dépenses strictement nécessaires et prie M. le Préfet à autoriser M. le maire à traiter de gré à gré.

Ainsi arrêté et délibéré en mairie à Ergué-Gabéric les dits jour, mois et an que devant et ont signé tous les membres présents.

Ergué-Gabéric, le 27 août 1886. Pour copie conforme, le maire H. Le Roux.


Préfet à maire, 23 août 1886

Secours pour maison d'école. Commune d'Ergué-Gabéric. 1 pièce. 23 août 1886. Maire d'Ergué-Gabéric.

J'ai l'honneur de vous informer que la commission départementale a bien voulu, sur ma proposition, accorder à votre commune une subvention de 250 francs pour approprier le local actuel de l'école des garçons dans lequel doit être installée l'école de filles.

Le montant de cette subvention sera versée dans la caisse municipale sur la production d'un certificat constatant que les dites réparations ou appropriations ont été exécutées. Ci-joint le devis.


Demande secours, 23 août 1886

Secours pour maison d'école 1886. Commune d'Ergué-Gabéric.

La commune sollicite un secours de 802 fr sur les fonds du département pour approprier le local actuel de l'école des garçons dans lequel doit être installée l'école de filles.

La dépense s'élève à 902 fr. Le conseil municipal a voté une somme de 100 fr et il ne sait pas faire davantage en raison de la situation financière de la commune dont le nombre de centimes est de 38. Je propose d'accorder un secours de 250 francs.

La commission départementale accorde un secours de deux cent cinquante francs. Le secrétaire, (signature) ; le président, (signature).


Bordereau maire à préfet, 27 août 1886

Préfecture du Finistère. République française. Commune d'Ergué-Gabéric.

Bordereau d'envoi à M. le Préfet du Finistère de la délibération du Conseil municipal.

Date de la délibération : vingt-deux août 1886.

Objet : Demande à M. le Préfet l'autorisation de traiter de gré à gré pour les réparations de la maison d'école des garçons dans lequel doit être installée l'école des filles.

Observations : ... 9 7bre renvoi devis et délibération ... de 350 francs.

Ergué-Gabéric, le 27 août 1886, Le Maire, (tampon et signature). Pour accusé-réception délibération désignée ci-dessus. Quimper, le 31 Août 1886. Pour le préfet et par délégation : le Chef de la Division.


Conseil municipal, 26 septembre 1886

Commune d'Ergué-Gabéric. Extrait du registre des délibérations.

L'an mil huit cent quatre vingt six le vingt-six septembre, les membres du conseil municipal se sont réunis au lieu ordinaire de leurs séances pour la tenue de la session ordinaire du mois d'août, sous la présidence de M. Le Roux maire.

Etaient présents M.M. Le Berre, Lasseau, Le Grand, Yaouanc, Le Corre, Péron, Laurent, Bacon, Nédélec, Riou et H. Le Roux maire.

Absents M.M. Bolloré, Kernévez, Le Meur, Huitric et Poher. Le maire déclare la séance ouverte et la préside. M. Riou élu secrétaire prend place au bureau.

Le maire donne connaissance au conseil du traité de gré à gré conclu entre lui et les ouvriers menuisiers et couvreurs pour la réparation de l'école de filles, avec lesquels il déclare s'être arrangé à la journée à raison de trois francs par jour ci ... 3 fr.

Le conseil après avoir délibéré à l'unanimité approuve le traité conclu par M. le maire et vote un crédit de 250 francs, prie Monsieur le Préfet de vouloir bien ouvrir un crédit supplémentaire pour couvrir ces dépenses.

Ainsi arrêté et délibéré en mairie à Ergué-Gabéric les dits jour, mois et an que devant et ont signé tous les membres présents.

Ergué-Gabéric, le 29 septembre 1886. Pour copie conforme, le maire H. Le Roux.


Préfet à maire, 25 janvier 1887

Préfecture du Finistère. 3e Division. Bureau des communes. Objet Ergué-Gabéric. Réparations à la maison d'école des garçons.

République française. Quimper, le 25 janvier 1887. Monsieur le Maire.

En vous renvoyant le 9 septembre dernier le devis des réparations à exécuter à la maison d'école des garçons devant servir d'école pour les filles, et la délibération du Conseil municipal s'y rapportant, dûment approuvée, je vous autorisais à faire faire immédiatement les travaux et vous priais de m'adresser, pour régularisation, le traité de gré à gré, avec la délibération l'approuvant et votant un crédit de 350 francs.

Ces documents ne m'étant pas encore parvenus, je vous prie de vouloir bien me les adresser dans le plus bref délai.

Recevez, Monsieur le Maire, l'assurance de mes considérations distinguées. Pour le Préfet, le Secrétaire Général, (signature).


[modifier] 3 Originaux

Lieu de conservation : Archives Départementales du Finistère.

Série : 2 O, Documents émanant des bureaux de la préfecture chargés de la tutelle préfectorale sur la gestion communale.

Cote : 2 O 788 (anciennement 2 O 410)

 

Droit d'image : Protégé.

Usage : Accès privé et restreint aux abonnés inscrits

Accès : Connexion obligatoire sur un compte nominatif d'adhérent GrandTerrier.


[modifier] 4 Archives diocésaines pour travaux en 1887

Transcription

Département du Finistère

J'ai l'honneur de prévenir Mr Bigot que les lieux d'aisance de la maison d'école des filles d'Ergué-Gabéric sont à peu près terminées, et le prie d'agréer mes salutations expresses.

F. Nédélec

Quimper, le 29 mai 1887

 


[modifier] 5 Annotations



    Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

    Date de création : Décembre 2019    Dernière modification : 7.01.2020    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]