1933 - Mixité et gémination des écoles publiques des filles et des garçons de Lestonan - GrandTerrier

1933 - Mixité et gémination des écoles publiques des filles et des garçons de Lestonan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Devant l'augmentation des effectifs de l'école des garçons, le directeur Jean Lazou demande la gémination des écoles communales des filles et des garçons de Lestonan pour permettre d'une part la mutualisation des enseignant(e)s et d'autre part défendre l'idée de mixité.

Documents conservés aux Archives Départementales du Finistère, sous la côte ADF 2 O 788 (ancien classement en 2 O 410) : lettre de demande rédigée et signée J. Lazou, lettre d'appui de l'Académie, et compte-rendu favorable du Conseil Municipal.

Autres articles : « Espace "Instits" » ¤ « AC'H François et RAULT Roger - Les écoles publiques de Lestonan, 1880-1930 » ¤ « Jean et Francine Lazou, instituteurs de 1926 à 1950 » ¤ « Jean et Francine Lazou, instituteurs de 1926 à 1950 » ¤ « Pierre Tanguy, maire (1929-1945) » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

La gémination consiste à proposer des classes uniques de niveaux de garçons et de filles, afin d'optimiser le nombre d'instituteurs et d'institutrices. La loi Brenier du 12 février 1933 décide de la gémination de toutes les écoles spéciales à une ou deux classes. Le ministre qui va s’employer à la faire appliquer est Anatole de Monzie, moyennant l'accord obligatoire des municipalités.

En septembre 1933, l'instituteur Jean Lazou dirigeant L'école publique des garçons de Lestonan et son épouse Francine celle des filles vont être précurseurs dans cette évolution vers la mixité, ce notamment parce que l'effectif de trois instituteurs n'est pas suffisant pour accueillir le nombre prévisionnel d'élèves de la nouvelle rentrée scolaire, et surtout le « nombre de divisions » ou niveaux d'âges très étalés.

Jean et Francine Lazou, tous deux militants communistes, sont très sensibles à l'égalité des chances scolaires des filles par rapport aux garçons. C'est donc avec sincérité que l'instituteur défend son projet et rédige une demande manuscrite au maire de la commune : « les garçons et les filles de même âge et de même force seraient répartis entre les 3 maîtres de Lestonan, ce qui ferait : a) Une classe enfantine. b) Une classe comprenant le cours préparatoire et le cours élémentaire. c) Une classe comprenant le cours moyen et le cours supérieur. ».

L'inspecteur primaire d'Académie émit un « avis très favorable » qu'il transmet également au maire en lui demandant « de bien vouloir amener votre Conseil municipal à donner un avis favorable afin que la nouvelle organisation des classes puisse être réalisée ».

 
L'école de Lestonan en 1885, ADF 2 O 788
L'école de Lestonan en 1885, ADF 2 O 788

La délibération du conseil municipal a lieu le 1er octobre 1933, et a priori le débat a dû être vif, car la mixité des garçons et filles à l'école est loin de faire l'unamité. Ainsi, à Lestonan, cinq ans auparavant, deux écoles privées distinctes ont été ouvertes avec l'appui de l'entrepreneur catholique René Bolloré, et il n'est pas question d'y réunir les filles et les garçons dans les mêmes classes et cours de récréation.

Pour l'école publique, le conseil émet un avis favorable, en émettant toutefois trois réserves : 1/ Les cours de récréation doivent rester séparées (la demande des Lazou avait déjà acté cette séparation), 2/ « Les sexes séparés en classe et dans les cours. » (cela signifie que, comme à l'église, les pupitres des filles sont d'un côté de la classe, et les garçons de l'autre), et enfin 3/ La mesure est provisoire et ne vaut que tant que Mr Lazou en assure l'exécution.

Ce n’est qu’en 1965, avec la circulaire du 15 juin, que la mixité deviendra le « régime normal de l’enseignement primaire », avec des cours uniques par tranche d'âges et des classes de niveau.


[modifier] 2 Transcriptions

Lettre de l'instituteur Jean Lazou

Lestonan, Ergué-Gabéric le 20 septembre 1933

Mr Lazou, instituteur à Ergué-Gabéric, à Monsieur le maire d'Ergué-Gabéric.

Monsieur le maire,

J'ai l'honneur de vous confirmer la relation que je vous ai faite verbalement mercredi 20 courant au sujet de la situation scolaire de Lestonan, savoir :

1) L'Ecole des garçon comprenait en 1932-33 44 élèves.

3) L'Ecole des filles 35 élèves.

Total : 79 élèves.

3) L'augmentation à prévoir pour la rentrée d'octobre serait d'environ 10 unités.

L'effectif de l'école des garçons comprendrait :
Cours supérieur : 8
C.M. et certificat d'études : 8
Cours élémentaire : 10
Cours préparatoire : 18
sans compter les élèves qui rentreront en octobre prochain.

Le nombre de divisions que compte l'effectif de l'école des garçons me place dans des conditions de travail particulièrement difficile.

En conséquence, je proposais, courant juin dernier, dans mon rapport annuel à Mr l'Inspecteur primaire, les solutions suivantes :

1°) Nomination d'un adjoint.

2°) Gémination.

La première solution n'ayant pas été acceptée pour raison d'économie, il faut donc envisager la réalisation de la 2eme solution, c'est-à-dire la gémination.

Elle se ferait dans les conditions suivantes :

1°: Pour les heures de classe les garçons et les filles de même âge et de même force seraient répartis entre les 3 maîtres de Lestonan, ce qui ferait :
a) Une classe enfantine.
b) Une classe comprenant le cours préparatoire et le cours élémentaire.
c) Une classe comprenant le cours moyen et le cours supérieur.

2° Les classes sont spacieuses ce qui permet une répartition convenable des élèves dans les classes.

3° Pour les heures de récréation les garçons et les filles seraient séparés.

Je pense que toutes ces conditions la gémination offre toute garantie et peut très bien être réalisée.

Veuillez agréer, Monsieur le maire, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

(signature J. Lazou)

 

Support de l'Inspecteur primaire d'Académie

Académie de Rennes. Inspection Primaire de Quimper 1° Cion

Quimper le 18/9/33

L'Inspecteur Primaire à Monsieur le Maire Ergué Gabéric (Lestonan)

Monsieur le Maire,

J'ai l'honneur de vous transmettre avec avis très favorable la demande ci-jointe de gémination dans les écoles publiques de Lestonan.

C'est sur mes indications, et en conformité avec les récentes instructions ministérielles, que cette demande vous est présentée par Monsieur et Madame Lazou, instituteurs.

La gémination ne présente que des avantages au point de vue pédagogique et elle est déjà pratiquée avec succès dans beaucoup d'écoles.

Je vous serais personnellement très obligé, Monsieur le Maire, de bien vouloir amener votre Conseil municipal à donner un avis favorable afin que la nouvelle organisation des classes puisse être réalisée dès la prochaine rentrée.

Veuillre agréer, Monsieur le maire, l'expression de mes sentiments très distingués.

L'Inspecteur primaire, (signature)


Position du Conseil municipal

Département du Finistère. Arrondissement de Quimper. Mairie d'Ergué-Gabéric. Objet : demande de gémination des écoles publiques de Lestonan.

République Française. Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal.

L'an mil neuf cent trente trois le premier octobre à 9 heures du matin, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s'est réuni à la Mairie, sous la présidence de Mr Pierre Tanguy, Maire.

La séance a été publique. Etaient présents : MM. Le Menn J, Le Rous L. Provost Y., Riou R., Hostiou R., Lennon P., Vincourt L., Le Goff H., Le Berre H., Laurent J., Le Grand J., Laurent A., Le Menn F., et Tanguy Pierre, Maire, formant la majorité des membres en exercice.

Absents : MM. Huitric Jn.L., Duvail A., Le Berre P., Bouédec L., Barré L. et Quéau J. M. Lennon Pierre a été élu Secrétaire. Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté. Le Président a ouvert la séance et a exposé ce qui suit :

Mr le Maire soumet au conseil une demande faite par Mr Lazou, directeur d'école, en vue de la gémination des écoles publiques de Lestonan.

Le Conseil après en avoir délibéré, donne un avis favorable à sa demande, sous les réserves suivantes :

1°. Entrée libre des élèves dans leur cour respective dès qu'ils se présentent à l'école.

2°. Les sexes séparés en classe et dans les cours.

3°. La présente mesure est provisoire et sera reprise en cas de départ de Mr Lazou.

Ainsi fait et délibéré en Mairie à Ergué-Gabéric, les jour, mois et an que dessus et ont signé au registre, les membres présents.

Vu et approuvé. Quimper le 5 octobre 1933. Pour le Préfet, le Chef de Division délégué. Pour copie conforme, le Maire, P. Tanguy.


[modifier] 3 Originaux

Lieu de conservation :

  • Archives Départementales du Finistère.
  • Cote 2 0 788 (anciennement 2 O 410).
 

Usage, droit d'image :

  • Accès privé et restreint aux abonnés inscrits.
  • Utilisation obligatoire d'un compte GrandTerrier autorisé et mot de passe valide.

[modifier] 4 Annotations



    Thème de l'article : Document d'archives sur le passé d'Ergué-Gabéric.

    Date de création : Octobre 2019    Dernière modification : 27.10.2019    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]