ANONYME - La légende des crêpes de Pierre de Kerdévot, page d'Anne de Bretagne - GrandTerrier

ANONYME - La légende des crêpes de Pierre de Kerdévot, page d'Anne de Bretagne

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

ANONYME (-), « La légende des crêpes de Pierre de Kerdévot, page d'Anne de Bretagne », dans -, Toile, forum.terresceltes.net www.le-repaire-des-pecheurs.fr www.yann-ar-dall.com bretagne_charme_nous.vefblog.net lagazettedelile.kazeo.com, -
Titre : La légende des crêpes de Pierre de Kerdévot, page d'Anne de Bretagne
Auteur : ANONYME - Type : Internet
Edition : Toile Note : -
Site(s) : forum.terresceltes.net www.le-repaire-des-pecheurs.fr www.yann-ar-dall.com bretagne_charme_nous.vefblog.net lagazettedelile.kazeo.com Année : 2009-2011
Pages : - Référence : ISBN -

[modifier] Notice bibliographique

Anne De Bretagne

Affichette

Un texte de légende, où un page d'Anne de Bretagne est étrangement nommé Pierre de Kerdévot et associé à la promotion de la crêpe bretonne. Pour l'histoire du Kerdévot gabéricois, ce serait un scoop, mais le scepticisme est de mise. Voici donc ce texte qu'on retrouve souvent sur Internet, comme le résultat d'une chaine de nombreux copier/coller :

En 1490, la duchesse Anne réalise son "Tour de Bretagne" (Tro Breizh) pour mieux connaître et aider ses sujets. Elle est contrainte avec sa suite, de s'abriter de l'orage chez un pauvre bûcheron Pierre Le Faout dans la région de Gourin. La fille de celui-ci Anne, prépare le repas et ajoute différents ingrédients aux pâtes de farine de blé noir et de froment. Elle crée ainsi les premières crêpes qui bientôt seront célèbres.

L'un des pages, Pierre de Kerdévot, sous le charme, demandera un an plus tard à sa duchesse devenue Reine de France par son mariage en 1491 avec Charles VIII, la permission d'épouser la jeune fille rencontrée dans la cabane. Anne la pauvre devint comtesse de Kergalen.

Le fils né de cette union Yves de Kerdévot, introduisit l'usage de la crêpe à la cour du Roi François Ier. Depuis cette histoire véridique, il y a 512 ans, la crêpe bretonne a gagné ses lettres de noblesse, et depuis le Traité d'Union avec la France (1532) s'est découvert une nation de fins connaisseurs et le village de Gourin prit son titre de "ville".

Dans le livre « La Bretagne pour les nuls » de Jean-Yves Paumier, la légende fait l'objet d'un encart, mais les noms et prénoms du page ne sont pas précisés, seuls le prénom Yves du fils et le titre de comtesse de Kergalen accordé à la crêpière sont mentionnés

Tro Breiz de 1505
Tro Breiz de 1505
Quels sont les éléments qui nous font douter des fondements anciens de cette légende :
  • La date de 1490 : c'est l'année du tout premier mariage d'Anne de Bretagne, par procuration, à Rennes. Il n'y eut point de « Tro Breiz » cette année-là.
  • Son tour de Bretagne eut lieu de juin à septembre 1505, mais elle ne passa pas par la région de Gourin.
  • Le nom Kerdévot semble avoir été ajouté tardivement ; on trouve même une variante « Kervelot » [1] (et pourquoi pas le Camelot du roi Arthur ?). On brulera un cierge le jour où on découvrira un page royal nommé « Kerdévot ».
  • De même, pourquoi cumuler avec le titre de Kergalen (de Plovan ? où il n'y eut pas de comté) ? Sans doute pour la proximité avec le personnage Yves de Kerguelen. Il faut dire aussi qu'une série TV intitulée « L'affaire Kergalen » a un certain succès. Il paraît même aussi que Jon Snow, un héros de la série « Game of Thrones » (Le Trône de fer), va mourir à Kerdévot en mangeant une crêpe empoisonnée dans le prochain tome à paraître en 2015.

[modifier] Annotations

  1. Variante sur les sites www.lescrepesagogo.com et www.creperiedesaintmaurice.fr : ça se passe en 1490 à Nantes, la crêpière Anne est la fille du bucheron Pierre Le Faouët, le page Pierre devient Lord de Kervelot, et le fils d'Anne et de Pierre est Yves de Kergalen. [Ref.↑]