AUZAS Pierre-Marie - L'orfèvrerie religieuse bretonne - GrandTerrier

AUZAS Pierre-Marie - L'orfèvrerie religieuse bretonne

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

AUZAS (Pierre-Marie), L'orfèvrerie religieuse bretonne, A & J Picard, Paris, 1955, ISBN -
Titre : L'orfèvrerie religieuse bretonne
Auteur : AUZAS Pierre-Marie Type : Livre/Brochure
Edition : A & J Picard Note : -
Impression : Paris Année : 1955
Pages : 156 Référence : ISBN -

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Etude détaillée par l'inspecteur des monuments historique Pierre-Maris Auzas [1] des pièces d'orfèvrerie des paroisses des départements bretons, ainsi qu'un historique des maîtres orfèvres et de leurs poinçons.

Pour Ergué-Gabéric, 7 pièces sont recensées page 31, et en illustration une planche de deux photos, à savoir une navette à encens et un encensoir :


Autres lectures: « Trésor d'orfèvrerie religieuse de l'époque Louis XIV à l'église St-Guinal » ¤ « Eléments classés et inscrits du patrimoine de la commune d'Ergué-Gabéric » ¤ « COUFFON et LE BARS - Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Quimper » ¤ « La vitrine du trésor de Saint-Guinal, Le Télégramme 2019 » ¤ 

[modifier] Extraits

Pièces d'orfèvrerie classées par départements (p. 31) :

Finistère

12. Ergué-Gabéric, église Saint Guinal : calice, XVIIIe siècle ; poinçon de décharge.

13. -, - : 6 chandeliers et une croix d'autel, époque de Louis XVI ; poinçons.

14. -, - : ciboire, époque de Louis XIV ; poinçons.

15. -, - : encensoir, époque de Louis XIV ; poinçon probable de Joseph Bernard, Quimper.

16. -, - : lampe de sanctuaure, époque de Louis XIV. Oeuvre probable de Joseph Bernard, Quimper.

17. -, - : navette à encens, XVIIe siècle ; poinçon aux initiales B B.

18. -, chapelle Notre-Dame-de-Kerdévot : lampe de sanctuaire, fin XVIIe siècle ; poinçon probable de Joseph Bernard, Quimper.

Les chandeliers et croix d'autel (p. 19)

Le seul bel ensemble que nous connaissions est celui de l'église Saint-Guénaël, à Ergué-Gabéric (F.), qui comprend, avec la croix d'autel, six chandeliers (2 grands, 2 moyens, 2 petits). L'ensemble est d'époque Louis XIV, et probablement parisien.

Les encensoirs (p. 20)

Bien peu ont été conservés et bien peu sont en bon état, car ils sont malmenés par les enfants de chœur ...

L'encensoir se compose de deux parties : la coupe avec pied, qui parfois, comme à Ergué-Gabéric (F.), est décorée de têtes d'angelots ailés rapportés et de gros fruits, et le couvercle ajouré. Un système de chaînes réunit le tout et permet le balancement et l'encensement (pl. XXVII, 3).

Les lampes de sanctuaire (p. 20)

Elles sont aussi fort rares. Il y en a une du XVIIIe siècle à Moutiers (I.V.) et les autres appartiennent au Finistère : celles de Pleyber-Christ et d'Ergué-Gabéric sont du XVIIe siècle, celle de Saint-Thégonnec, qui est la plus belle, est du XVIIIe siècle.

 

Joseph Bernard (maître orfèvre n° 40)

BERNARD Joseph, maître orfèvre Quimper, poinçon insculpé [2] en 1674 : I B couronnés par une hermine héraldique ; demande insculpation [2] Nantes 1701 ; apprenti chez Dupairon, à Landerneau, 1660 (six ans), puis à Paris et autres villes ; répare châsse de saint Ronan, cathédrale de Quimper 1670 ; exécute une croix, un encensoir, une navette pour Pont Croix 1673, six chandeliers d'argent à pied, une boite aux saintes huiles, une coquille d'argent en 1677-1678 pour la même église, la nouvelle châsse de saint Ronan pour la cathédrale de Quimper en 1687 ; répare croix de Locronan 1694-1695. Poinçon biffé à sa mort en 1701 donne : une fleur de lys surmontée d'une couronne royale, une hermine cantonnée des initiales I B et en pointe un mouton (sans doute pour gos ouvrages) (3,6,9). Œuvres probables à Ergué-Gabéric, Le Juch, Locronan, Pleuven, Pont Croix, Pouldreuzic (F.).

Augustin-Jean Mahieu [3] (maître orfèvre n° 484)

MAHIEU Augustin-Jean, maître orfèvre Quimper, poinçon insculpé [2] en 1779 : I A, point au milieu, M en pointe, couronne en chef ; né à Quimper ; apprenti chez Claude Apert (brevet 1769), puis Louis Le Febvre 1771 ; compagnon à Quimper ; nouveau poinçon 1782 : A I, M en pointe, couronne en chef (3,6). Oeuvre à Pouldreuzic (F.).

Guy-Baptiste Gérard [3] (maître orfèvre n° 252)

GÉRARD Guy-Baptiste, maître orfèvre Quimper, poinçon insculpé [2] en 1721 : G G et B couronnés; né 1696 ; fils de Jean-Baptiste Gérard, Rennes ; apprenti chez son père, brevet 1713, chez J. Pigeon, N. Frémont, Le Cointre, aussi à Saint-Lô et à Paris (3,6).


[modifier] Annotations

  1. Pierre-Marie Auzas (1914-1992), d'origine ardéchoise, est un inspecteur général honoraire des monuments historiques. Il a notamment publié : Notes de voyages de Prosper Mérimée (1972) ; Eugène Viollet Le Duc (1979) ; Notre-Dame de Paris : Le trésor (1985) ; L'Orfèvrerie religieuse bretonne (1955) ; Notre-Dame de Thines : Église Romane Vivaroise (1963). [Ref.↑]
  2. Insculpation, s.f. : action de déposer l'empreinte de son poinçon utilisé pour les objets d'or ou d'argent auprès de l'administration compétente, afin de le faire agréer. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 2,0 2,1 2,2 2,3]
  3. Les maîtres orfèvres quimpérois Gérard et Mahieu sont cités car leurs poinçons ont été repérés sur un calice, une patène et une boite aux saintes huiles du 18e siècle. [Ref.↑ 3,0 3,1]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : juin 2007    Dernière modification : 17.05.2019    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]