Accident suite à éboulement à la mine de Kerdévot, Ouest-Eclair Citoyen 1927 - GrandTerrier

Accident suite à éboulement à la mine de Kerdévot, Ouest-Eclair Citoyen 1927

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Accident dans un puits de la mine d'antimoine.

Autres lectures : « La mine d'antimoine à Kerdévot/Niverrot en Ergué-Gabéric » ¤ « 1927 - Lockout suite aux revendications salariales aux mines d'antimoine de Kerdévot » ¤ « Lockout et revendications des ouvriers de la mine d'antimoine, journaux loc. Humanité 1927 » ¤ « Yann-Reun Even, dindan an douar er vengleuz e Kerzevot » ¤ « 1915 - Groupe des ouvriers de la mine d'antimoine de Kerdévot » ¤ « 1927 - Dépôt d'explosifs à la mine d'antimoine de Kerdévot » ¤ « CHAURIS Louis - Les conflits d'intérêt à la petite mine d'antimoine de Kerdévot » ¤ « MAURIN Guillaume - Mission d'expertise en 2001 sur la concession des mines de Kerdévot » ¤ « LE GRAND Alain - Quimper-Corentin en Cornouaille » ¤ « Revendication des ouvriers de la mine d'antimoine de Kerdévot, L'Ouest-Eclair 1913 » ¤ « Rdv du ps 6 - Mine d'antimoine, OF-LQ 1986‎ » ¤ « Antimoine à Kerdévot, OF-LQ 1987 » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Coupures de presse des journaux L'Ouest-Eclair [1] et Le Citoyen [2] relatives à un accident qui s'est produit dans la mine d'antimoine de Kerdévot le 21 mai 1927.

 

[modifier] 2 Transcriptions, coupures de presse

Transcription Ouest-Eclair :


A Ergué-Gabéric (Près de Quimper). Trois ouvriers sont ensevelis dans une mine. L'un d'eux est grièvement blessé.

La Société nouvelle des Mines de la Lucette (Mayenne) ayant effectué des sondages dans les environs de la chapelle de Kerdévot, en Ergué-Gabéric, a entrepris l'exploitation d'un gisement de minerai d'antimoine. Un puits, d'une profondeur de 10 mètres environ était étayé lorsque, samedi derniers, vers 20 heures, par suite de l'infiltration des eaux et de la couche sablonneuse, les boiseries ont cédé et trois ouvriers qui travaillaient au creusement du puits, ont été ensevelis par l'éboulement qui se produisit.

For heureusement, le personnel qui se trouvait à la surface parvint, grâce à son activité et à son dévouement, à les retirer assez rapidement de leur situation critique et avant que l'asphyxie n'ait fait son œuvre.

L'un des ouvriers, Hervé Moisan, 48 ans, habitant Landudal, a été grièvement blessé ; les deux autres, Michel Henven, 23 ans, d'Ergué-Gabéric, et Pierre Merrien, 42 ans, d'Elliant, ne l'ont été que légèrement.

Tous trois ont été transportés à l'hôpital de Quimper après avoir reçu les soins de M. le docteur Pilven.


Transcription Le Citoyen [2] (26 mai 1927) :


Accident à la mine de Kerdévot. Trois ouvriers ensevelis.

Un accident qui aurait pu avoir d'irréparables conséquences s'est produit samedi soir près de la chapelle de Kerdévot, où l'on entreprend actuellement l'exploitation d'un gisement d'antimoine.

Trois ouvriers ont été pris sous un éboulement, dans un puits de 10 mètres de profondeur. Ils ont pu être retirés rapidement, grâce à l'activité du personnel qui se trouvait à la surface.

L'un d'eux , Hervé Moisan, 43 ans, habitant à Landudal, a été grièvement blessé. Les deux autres, Michel Heuven, 23 ans, d'Ergué-Gabéric, et Pierre Merrien, 42 ans, d'Elliant, n'ont été que légèrement atteints.

Ils ont été transportés tous les trois à l'Hôpital de Quimper.

 
L'Ouest-Eclair, 23 mai 1927
L'Ouest-Eclair, 23 mai 1927

[modifier] 3 Annotations

  1. L'Ouest-Éclair est un ancien quotidien régional français, créé par deux Bretons chrétiens d'une sensibilité républicaine et sociale, l'abbé Félix Trochu, prêtre en Ille-et-Vilaine, et Emmanuel Desgrées du Lou, natif de Vannes, commissaire de la Marine, puis avocat. Les ventes décollent après la Première Guerre mondiale et, en 1930, le patron embauche son gendre, Paul Hutin, un Lorrain de 42 ans qui deviendra son gendre. Le journal rayonnait, à ses débuts, sur cinq régions, la Bretagne, la Normandie, l'Anjou, le Maine et le Poitou, comme Journal républicain du matin. En 1940, Paul Hutin, militant antinazi comme sa femme, souhaite que L'Ouest-Eclair ne paraisse pas sous le joug allemand et s'engage dans la Résistance. L'Ouest-Éclair sera interdit à la Libération pour acte de collaboration. Paul Hutin revient à Rennes, à peine libérée, le 4 août 1944 pour créer le Ouest-France. [Ref.↑]
  2. Le « Citoyen, organe de la république démocratique des cantons de Pont-l'Abbé, Plogastel-Saint-Germain, Pont-Croix et Douarnenez », puis " journal républicain radical, politique, agricole, maritime, commercial" a été fondé à l'occasion des élections législatives de mai 1906 ; reparaît en 1910 à l'occasion des élections législatives d'avril et en 1951 à l'occasion des élections législatives du 17 juin. – Du 8 août au 11 décembre 1914, a paru sous le titre : "Le Petit citoyen". [Ref.↑ 2,0 2,1]


Thème de l'article : Revue de presse

Date de création : Septembre 2011    Dernière modification : 14.04.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]