Arsène Lupin et sa bande au Stangala, Le Progrès du Finistère 1909-1910 - GrandTerrier

Arsène Lupin et sa bande au Stangala, Le Progrès du Finistère 1909-1910

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Une rumeur, le célèbre gentilhomme cambrioleur se serait réfugié dans une grotte des gorges du Stangala.

Autres lectures : « Le procès des apaches de la bande de « l'As de Pique », Le Progrès et Le Finistère 1909 » ¤ « Le doué de Lezergué en 1800 » ¤ « Le doué de Pennarun en 1819 » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Arsène Lupin est un personnage de fiction populaire créé par Maurice Leblanc dans la nouvelle « L'Arrestation d'Arsène Lupin », parue dans le magazine Je sais tout en juillet 1905, et reprise en 1907 dans le recueil « Arsène Lupin gentleman cambrioleur ».

L'enjouement pour ce personnage qui aimait à se déguiser et se cacher est tel que des journalistes du journal « Le Progrès du Finistère » [1] s'amusent pendant l'été 1909 [2] à faire courir le bruit qu'il s'était réfugié dans les grottes du Stangala en Ergué-Gabéric : « le célèbre Arsène Lupin, le gentilhomme cambrioleur si connu, est installé avec toute sa bande à Ergué, pour la saison, dans les cavernes de Bec-ar-Gripp, au Stangala ».

Et de citer aussi un autre personnage du roman, l'inspecteur Ganimard [3], ou l'autre célèbre détective contemporain Sherlock Holmès : «  le nom moins célèbre et non moins connu détective Sherlock Holmès et le redoutable Ganimard [3] sont à ses trousses d'Arsène Lupin le gentleman cambrioleur ».

Huit mois après, en février 1910. les journalistes rappellent la légende qui est toujours vivace près du Stangala gabéricois : « Ceci se passa tout auprès des gorges sauvages où, suivant la légende, Arsène Lupin aurait élu domicile ».

Mais cette fois il s'agit d'une réelle affaire de mégères du lieu-dit champêtre : « Se trouvant ces jours derniers, au « doué » [4], avec cette dernière, elles ne trouvèrent rien de mieux, pour assouvir leur rancune, que de la plonger dans la « baille » savonneuse et glacée. Et comme la malheureuse, effrayée et transie de ce plongeon inopiné, essayait de sortir de sa baignoire, et vas-y donc ! d'an dro 'barz ar bail ! »

 

[modifier] 2 Transcriptions

Le Progrès du Finistère du 28.08.1909 :

Ergué-Gabéric

Dernière heure. On nous affirme que le célèbre Arsène Lupin, le gentilhomme cambrioleur si connu, est installé avec toute sa bande à Ergué, pour la saison, dans les cavernes de Bec-ar-Gripp, au Stangala, et que le nom moins célèbre et non moins connu détective Sherlock Holmès et le redoutable Ganimard sont à ses trousses.

Que de « copie » en perspective !

Sous les plus expresses réserves, naturellement.

 

Le Progrès du Finistère du 19.02.1910 :

Nouvelles départementales. Ergué-Gabéric. Dans la « baille ».

Ceci se passa tout auprès des gorges sauvages où, suivant la légende, Arsène Lupin aurait élu domicile. Or, dans un village situé non loin de là, et dont certains habitants ne vivent pas en très bonne intelligence, deux femmes (ne les nommons pas) en voulaient particulièrement à leur voisine et, par extension, à sa domestique.

Se trouvant ces jours derniers, au « doué » [4], avec cette dernière, elles ne trouvèrent rien de mieux, pour assouvir leur rancune, que de la plonger dans la « baille » savonneuse et glacée. Et comme la malheureuse, effrayée et transie de ce plongeon inopiné, essayait de sortir de sa baignoire, et vas-y donc ! d'an dro 'barz ar bail !

Cette affaire a eu son épilogue, jeudi, devant la Justice de paix de Quimper.

[modifier] 3 Coupures de presse

[modifier] 4 Annotations

  1. L'hebdomadaire « Le Progrès du Finistère », journal catholique de combat, est fondé en 1907 à Quimper par l'abbé François Cornou qui en assurera la direction jusqu'à sa mort en 1930. Ce dernier, qui signe tantôt de son nom F. Cornou, tantôt de son pseudonyme F. Goyen, ardent et habile polémiste, doté d'une vaste culture littéraire et scientifique, se verra aussi confier par l'évêque la « Semaine Religieuse de Quimper ». [Ref.↑]
  2. Information et document communiqués par Pierrick Chuto, passionné d'histoire régionale, auteur de nombreux articles (Le Lien du CGF, La Gazette d'Histoire-Genealogie.com ... ) et de cinq livres sur le Pays de Quimper : § [ses publications] .. [Ref.↑]
  3. L'inspecteur Ganimard est un personnage de Maurice Leblanc, toujours à la poursuite du voleur Arsène Lupin. [Ref.↑ 3,0 3,1]
  4. Doué, douet, s.m. : issu du latin ductus et signifie : un courant d’eau, une source, un lavoir. En breton on a suivant les endroits : douvez, dovez, doz. Un retranchement romain à Baud dans le Morbihan, et un autre à Quistinic, sont dits : En Douez. Le z terminal a souvent disparu pour donner : doué, dans le sens de lavoir ou de ruisseau. Source : Michel Douet sur Ifrance. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 4,0 4,1]


Thème de l'article : Coupures de presse relatant l'histoire et la mémoire d'Ergué-Gabéric

Date de création : mai 2014    Dernière modification : 25.06.2014    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]