Auguste Noyelle, instituteur de 1885 à 1891 - GrandTerrier

Auguste Noyelle, instituteur de 1885 à 1891

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Instituteur/trice          [ Liste complète des instits ]


Auguste Noyelle
Affectation(s) 1885-1887, puis 1887-1891
Ecole(s) école communale de Lestonan, puis du Bourg
Classe(s) 1 sur 2 classes
Responsabilité Instituteur / Directeur
Spécificités ouverture école de Lestonan, originaire du département du Pas-de-Calais

Autres lectures : « Espace "Les Instits" » ¤ « Souscription de l'instituteur pour un musée industriel scolaire, Le Finistère 1890 » ¤ « Les institutrices et instituteurs en poste à Ergué-Gabéric » ¤ « AC'H François et RAULT Roger - Les écoles publiques de Lestonan, 1880-1930 » ¤ 

[modifier] 1 Biographie

Auguste Noyelle est né le 16 mars 1863 dans le Pas-de-Calais. Il passe son examen professionnel le 21 juillet 1881, et est nommé à Douarnenez. Il a 22 ans quand il est nommé le 1er mars 1885 comme premier directeur de l'école communale des garçons de Lestonan [1].

Ses origines hors département démontre la difficulté des services de l'Instruction Primaire à former des instituteurs finistériens, et peut-être aussi une volonté nationale laïque à promouvoir l'usage de la langue française au détriment du breton.

En septembre 1887, après deux années scolaires à Lestonan, il nommé directeur de l'école des garçons du Bourg.

 

Il est marié à Régina Ternissien avec qui il aura 2 enfants pendant son passage à Ergué-Gabéric : Eugène-Charles en juillet 1885 (décédé 8 mois après) [2][3], et Regina Marie en février 1888 [4]. Étonnamment sur les actes d'état civil, en tant que père, il est mentionné avec le prénom Eugène et non Auguste.

En janvier 1891, il quitte Ergué-Gabéric et le Finistère, autorisé par « exeat » [5] à « quitter le service de l'Instruction Primaire » [6].

[modifier] 2 Affaires scolaires

Nommé « pour nécessité de service » à l'école des garçons de Lestonan début mars 1885, avec sa collègue Marie Le Goff à l'école des filles, il est en charge de préparer la première rentrée d'octobre 1886, en prenant contact avec les familles.

Le 30 août 1885, le conseil vote une « une somme de quarante francs pour chauffage de l'école de hameau ». Il s'agit très probablement des deux poêles à charbon, l'un dans la classe des garçons, l'autre dans la classe des filles, qu'il fallait allumer chaque matin.

Au cours de la même séance du conseil municipal, un autre débat est lancé : « Le conseil municipal constate avec regret que la nouvelle école de hameau n'a pas de crucifix dans les classes ; à l'unanimité, il prie M. le maire de vouloir bien s'entendre avec M. l'Inspecteur d'académie pour qu'il en soit paré avant la rentrée. »

 

« Il émet aussi le vœu qu'il soit permis aux professeurs de faire apprendre le catéchisme en dehors du temps scolaire. L'éloignement du Bourg et la difficulté (qu') éprouvent les parents après une journée de travail à consacrer (une heure : barré) une demi-heure à leurs enfants rendrait cette mesure nécessaire et très populaire. »

Compte-tenu l'esprit républicain qui règne à l'époque du côté des institutions académiques et préfectorales (et de l’instituteur Auguste Noyelle), il est probable que la double requête ait été rejetée.

En 1890, quand il est à l'école communale du Bourg, Auguste propose l'achat d'un « musée industriel scolaire » sous la forme de 12 planches pédagogiques et 1200 échantillons de matières premières ou produits finis pour être utilisés lors des leçons de choses. Cet achat de 68 francs ne sera pas financé par la municipalité, mais les dons de quelques figures républicaine (dont Louis Guyader de Squividan) et des parents d'élèves.

[modifier] 3 Annotations

  1. Source : « Les écoles publiques de Lestonan, 1880-1930 », François AC'H et Roger RAULT, editions Arkae 2010. [Ref.↑]
  2. Naissance - 12/07/1885 - Ergué-Gabéric (Lestonan) de NOYELLE Eugène Charles Marie, fils de Eugène, Instituteur , âgé de 22 ans et de Régina TERNISIEN, Ménagère , âgée de 22 ans, Témoins : charles drapier 25a instituteur à Quimper et pierre thepaut 35a cultivateur. [Ref.↑]
  3. Décès - 24/03/1886 - Ergué-Gabéric (Lestonan) de NOYELLE Eugène Charles Marie, âgé de 8 mois, Père : Eugène, Instituteur. Mère : Regina TERNISIEN, Ménagère. Témoins : françois gourmelen 49a et alain kernevez 29a;cultivateurs. Notes : Acte du 25/03/1886 [Ref.↑]
  4. Naissance - 25/02/1888 - Ergué-Gabéric (Le bourg) de NOYELLE Régina Marie Berthe, fille de Eugène, Instituteur , âgé de 24 ans et de Régina TERNISIEN, Ménagère , âgée de 25 ans. Témoins : henry le goff 21a instituteur à Plogonnec et alain kernevez 30a commerçant. Mentions marginales : Décédée à Malo-les-bains(nord) le 21 février 1963 [Ref.↑]
  5. Exeat, s.m. : en droit canon, autorisation officielle donnée par l'évêque à l'un de ses prêtres d'exercer son ministère dans un autre diocèse que le sien. Par analogie dans l’Éducation Nationale, autorisation donnée à un instituteur par l'inspecteur d'Académie de demander un poste dans un autre département. Source : TRLFi. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  6. Source: Archives Départementales du Finistère, cote 1 T 148, cité dans le livre de François Ac'h et Roger Rault. [Ref.↑]


Thème de l'article : Biographie et histoire d'une personnalité gabéricoise

Date de création : Avril 2015    Dernière modification : 28.04.2015    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]