BLANCHARD Nolwenn et Maria - La Bretagne au cinéma - GrandTerrier

BLANCHARD Nolwenn et Maria - La Bretagne au cinéma

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

BLANCHARD (Nolwenn et Maria), La Bretagne au cinéma, Riveneuve, Paris, 2015, ISBN 2-84373-564-5
Titre : La Bretagne au cinéma
Auteur : BLANCHARD Nolwenn et Maria Type : Livre/Brochure
Edition : Riveneuve Note : -
Impression : Paris Année : 2015
Pages : 295 Référence : ISBN 2-84373-564-5

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Affiche

Ce livre est un très bel ouvrage composé par deux sœurs passionnées de cinéma, rassemblant une sélection de 102 films tournés en Bretagne et représentatifs des multiples facettes de la région, de Jean Epstein à Claude Chabrol, de la « Glu » en 1913 aux « Seigneurs » de 2012, en passant par le « Cavaleur » en 1979.

Parmi ceux-ci, les 4 pages (p. 74-77 du chapitre "Les îles, un monde à part") consacrées au film « Les Naufrageurs » [1] réalisé en 1958 par Charles Brabant et produit par Gwenn-Aël Bolloré : « Lorsque, confrontés à l'imminence d'une famille, les îliens cherchent une solution, c'est tous ensemble qu'ils décident de commettre un crime en provoquant un naufrage ».

Aujourd'hui, le film fait partie du catalogue de Tamasa-Distribution qui dispose des droits pour le distribuer dans les salles de cinéma. Mais le film n'a pas encore été édité en vidéo pour une diffusion VOD ou DVD.

Un roman, inspiré par le scénario du film, a également été écrit par Gwen-Aël Bolloré et publié aux Editions de la Table Ronde : « Moïra la Naufrageuse ». Le sujet du livre est très différent du film, que ce soit pour le lieu (village Blaz-mor et non une île), pour les personnages (essentiellement 3 dans le livre : Yannick, Louise et Moïra), pour la noirceur de Moïra la sorcière dans le roman (plus ambigüe dans le film), et enfin pour la morale de solidarité ilienne dans le film alors que le livre est plus inspirée de légendes celtiques ténébreuses.

Autres lectures : « 1958 - Première mondiale du film Les Naufrageurs à Quimper » ¤ « Etienne Le Grand, clichés du tournage du film "Les Naufrageurs" de Gwenn-Aël Bolloré » ¤ « ESPERN André - Gwenn-Aël Bolloré, l'homme crabe » ¤ « Gwenn-Aël Bolloré (1925-2001), écrivain-poète et PDG » ¤ 

[modifier] Extraits

SCÉNARIO : Gwénaël Bolloré. ADAPTATION : Roland Laudenbach, Charles Brabant. DIALOGUES : Roland Laudenbach. ASSISTANTS RÉALISATION : Jean-Charles Lagneau, Jean Lefèvre. SOCIÉTÉS DE PRODUCTION : Vega Films, Finistère Films. PRODUCTION : Evrard de Rouvre, Gwénaël Bolloré. DIRECTEUR DE PRODUCTION : Georges Bernier. IMAGE : Ghislain Cloquet, Paul Rodier. SON : Séverin Frankiel. RÉGIE : André Chabrol. DÉCORS : Jean-Pierre Thévenet, Jacques Mély. COSTUMES : Francine Galliard-Risler. MUSIQUE ORIGINALE : René Clërec. MONTAGE : Huguette Brabant. DURÉE : 92mn.

INTERPRÈTES : Henri Vidal (Yann), Dany Carrel (Louise), Charles Vanel (Marnez), Renée Cosima (Moïra), Carl Schnell (Gilles), Alfred Adam (le commissaire), Jean d'Yd (le curé).

 

En 1852, sur une île perdue au large du Finistère, une épidémie abat tout le troupeau de moutons. La meilleure saison de pêche est encore loin et les pêcheurs peinent à rapporter de quoi nourrir leur famille. Toute l'île est menacée de famine, et c'est Moïra, accusée de sorcellerie, que l'on tient pour responsable de tous ces maux. Pour sauveur la population et retrouver leur estime, elle s'inspire de leur idée en provoquant un naufrage qui leur permet de piller l'épave ...

Le sentiment communautaire apparaît fortement dans ce film du fait de la diminution des réserves de nourriture qui touche tous les habitants ... Lorsque, confrontés à l'imminence d'une famille, les îliens cherchent une solution, c'est tous ensemble qu'ils décident de commettre un crime en provoquant un naufrage ...

[modifier] Annotations

  1. Naufrageur, s.m. : celui qui provoque volontairement le naufrage d’un navire, à la différence du pilleur d'épave qui se contente de piller un navire déjà échoué (une épave). Source : Wikipedia.  [Terme] [Lexique] [Ref.↑]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : Juin 2017    Dernière modification : 26.06.2017    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]