Biographical memoirs of the Bishop of Leon, The Gentleman's Magazine 1807 - GrandTerrier

Biographical memoirs of the Bishop of Leon, The Gentleman's Magazine 1807

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Une année après son décès, l'évêque de Léon natif de Kerfors en Ergué-Gabéric et émigré à Londres en pleine Révolution française est à l'honneur dans les colonnes de la revue anglaise « The Gentleman's Magazine ».

Cette biographie de 15 pages apporte un témoignage de première main sur le séjour de Jean-François de La Marche en Angleterre, présente un éclairage différent des biographies éditées en France du fait des positions anglaises, et inclut des documents d'archives inédits.

Autres lectures : « Espace « Évêque de Léon » : présentation, bibliographie, origines, écrits, in english, e brezhoneg ... » ¤ 

[modifier] 1 Introduction

Ce Jean-François de La Marche, dernier évêque de St-Pol-de-Léon, n'était pas apprécié du pouvoir Révolutionnaire français. Chateaubriand, dans ses « Mémoires d'Outre-tombe », l'a décrit comme «  l’évêque de Saint-Pol de Léon, prélat sévère et borné qui contribuait à rendre le comte d’Artois [1] de plus en plus étranger à son siècle ».

Par contre de l'autre côté de la Manche où il s'était réfugié en 1792, on louait ses qualités spirituelles de protecteur du clergé catholique français. Un an après sa mort, la très célèbre revue « The Gentleman's Magazine and Historical Chronicle » [2] publiait en 1807 (numéros de février, mars, avril et mai) les mémoires biographiques du personnage, le tout raconté par un témoin proche de l'évêque.

Le premier intérêt de cet article est la description de l'intégration de la communauté des prêtres émigrés dans la société anglaise (ils étaient 4.000 en 1793). Notamment grâce aux amis nobles de l'évêque qui étaient nombreux : Lord et Lady Arundell, le Marquis de Buckingham ...

Le second élément intéressant est la citation de lettres reçus par Jean-François de La Marche de la part des grands de monde. Il reçoit notamment une lettre du roi anglais George III, par l'intermédiaire du secrétaire d'état le duc de Portland, et qui est citée en français dans l'article (et traduite en anglais) : « Je ne puis que me persuader, Monseigneur, qu'en recevant cet acte de sa Majesté comme une preuve des sentimens dont elle veut bien distinguer vos qualités personnelles et votre rang, vous y reconnaitrez également le témoignage que sa Majesté veut bien donner de la satisfaction avec laquelle elle a vu la conduite exemplaire du Clergé commis à vos soins ».

 

Il reçoit également des lettres du pape Pie VI, dont une en 1792 et une autre en 1793, toute deux citée dans l'article en langue latine. A noter qu'il écrira personnellement de longues lettres à l'autorité papale, dont une de Londres en 1803 à Pie VII, successeur de Pie VI, laquelle sera publiée sous forme de livret dans sa traduction française.

Et enfin, il reçoit du futur Louis XVIII de sa résidence d'émigré d'Hamm [3] une lettre personnelle avec l'expression de son admiration : « Notwithstanding my affliction from the cruel misfortunes I suffer, I can no longer delay assuring you, Sir, of all the friendship and all the esteem with which you have inspired me ».

[modifier] 2 Originaux

[modifier] 3 Transcriptions

[modifier] 3.1 Page 99

Texte anglais

The Gentleman's Magazine For February, 1807.

Biographical memoirs of the Bishop of Leon.

John Francis de la Marche, Bishop and Comte de Leon *, was descended from an antient and noble family in Brittanny.

He was born in July 1729, and was educated at Quimper in that Province. Having entered very early into the Army, he distinguished himself at the battle of Placenza [4] in Italy, where he was wounded ; and soon after, viz. 1747, promoted to the rank of captain in the Queen's Infanterie, at the age of 19.

§ More p 99

 

Traduction française

The Gentleman's Magazine pour février 1807.

Mémoires biographiques de l’Évêque de Léon.

Jean-François de la Marche, êvêque et Comte de Léon *, descendait d'une ancienne famille noble en Bretagne.

Il est né en juillet 1729, et reçut son éducation à Quimper dans cette province. Entré très tôt dans l'armée, il se distingua à la bataille de Plaisance [4] en Italie, où il fut blessé ; et peu de temps après, en 1747, il fut promu au rang de capitaine d'infanterie de la Reine, à l'âge de 19 ans.

§ Suite p 99

[modifier] 3.2 Page 100

Texte anglais

faillibly be imprisoned ; and having received an express from Morlaix the same evening, whilst attending a concert at a Lady's house, that he had only a fews minutes to withdraw himself from the pursuit of three officers of the Maréchauffée, (who were setting up a carriage to carry him off to Paris,) he immedialy left the room and the house od M. de ____, in the sub..bs.

§ More p 100

 

Traduction française

être infailliblement emprisonné ; et ayant reçu une dépêche de Morlaix le même soir, en assistant à un concert chez une Dame, qu'il eut seulement quelques minutes pour s'extraire de la poursuite de trois officiers de la Maréchaussée, (qui étaient en train de préparer un charaban pour l'amener à Paris), il partit immédiatement la pièce et le domicile de M. de ___________.

§ Suite p 100

[modifier] 3.3 Page 101

Texte anglais

same at Wells. They arrived at Bath on Saturday the 12th, there they met Lord and Lady Arundel, Mr Clifford, of whom the Bishop speaks highly, Mr Wemtley, a Catholic Bishop, the French Ambassador, M. de La Luzerne, and his daughter, who received him with particular civility.

§ More p 101

 

Traduction française

même au Pays de Galles. Ils arrivèrent à Bath le samedi 12, et là ils rencontrèrent Lord et Lady Arundel, Mr Clifford, de qui l'Evêque parle en bien, Mr Wemtley, un évêque Catholique, l'ambassadeur français, M. de La Luzerne, et sa fille, qui le reçurent avec une très grande civilité.

§ Suite p 101

[modifier] 3.4 Page 102

Texte anglais

Texte anglais

occupied in providing for myself a retreat, where I might hope to communicate with my Clergy, and be able to protect them against all the attempts which might be made to snake their religious principles.

§ More p 102

 

Traduction française

occupé à me trouver un lieu de retraite, où j'aurais pu communiquer avec mon Clergé, et être à même de pouvoir les protéger contre toutes les tentatives de les détourner de leurs principes religieux.

§ Suite p 102

[modifier] 3.5 Page 195

Texte anglais

The Gentleman's Magazine For March, 1807.

Biographical memoirs of the Bishop of Leon (Continued from p. 102.)

Private contributions had been made soon after the Bishop's arrival in England, not only by Lord Arundel, and many of the wealthy Romain Catholics, but by the Marquis of Buckingham, Earl Fitzwilliam, Lord Camelford, Mr Burke, Mr Meynell, Mr Metcalfe, and others, to the amount of above 5000 l. ; this had gone a great way towards the relief of the few hundred persons who had been driven to this country in the interval of those months.

§ More p 195

 

Traduction française

The Gentleman's Magazine pour mars 1807.

Mémoires Biographiques de l’Évêque de Léon (Suite de la p. 102.)

Des souscriptions privées furent organisées après l'arrivée de l'évêque en Angleterre, non seulement par Lord Arundel et par la classe aisée des Catholiques romains, mais aussi par le Marquis de Buckingham, Earl Fitzwilliam, Lord Camelford, Mr Burke, Mr Meynell, Mr Metcalfe, et d'autres, pour un montant supérieur à 5000 l. ; ceci pour soulager les quelques centaines de personne qui émigrèrent dans ce pays dans l'intervalle de ces mois passés.

§ Suite p 195

[modifier] 3.6 Page 196

Texte anglais

ceived from him less than her accustomed rent.

Hitherto the Bishop had been supported by a few occasional remittanfes from France. He had declined many offers of the English Nobility who knew his merit and pitied his situation.

§ More p 196

 

Traduction française

reçu de lui que ses loyers habituels.

De plus l’évêque fut aidé par des dons en provenance de France. Il refusa plusieurs proposition d'assistance de Nobles anglais qui connaissait ses mérite et avaient pitié de sa situation difficile.

§ Suite p 196

[modifier] 3.7 Page 197

Texte anglais

many others, distinguished for their rank, their abilities, and their philanthropy.

The Bishop of St. Pol de Leon, being referred to in Mr Burke address, attended the Committe a few days after, and having explained to them the mode in which he had hitherto relieved the sufferers, he was defired to continue to relieve them in England and Jersey in the same manner he had hitherto done ; and Messrs Wright and Co. Bankers, were authorized to answer his drafts. From this time, and indeed before, the Bishop's lodgings became the head quarters and general rendezvous of all the French Clergy.

§ More p 197

 

Traduction française

beaucoup d'autres, distingués pour leur rang, leur capacités, et leur philanthropie.

L'evêque de St-Pol-de-Leon, étant convoqué dans la lettre de Mr Burke, assista au Comité quelques jours plus tard, et leur ayant expliqué comment il avait aidé les victimes françaises, il lui fut demandé de continuer à le faire en Angleterre et à Jersey de la même manière qu'il l'avait jusqu'à présent, et les banqiers Mrs Wright et cie furent autorisés à honorer ses demandes de fonds. De ce moment, et en fait avant aussi, le logement de l'éveque devint le quartier général et le rendez-vous de tout le Clergé français.

§ Suite p 197

[modifier] 3.8 Page 291

Texte anglais

The Gentleman's Magazine For April, 1807.

Biographical Memoirs of the Bishop of Leon, (Continued from p. 197.)

The King's house at Winchester being at that time unoccupied, the Committee applied to Government of the use of it, and it was sitted up and used for that purpose, till the circumstances of the war, which soon after broke out, made it necessary to convert it into barracks for his Majesty's troops.

§ More p 291

 

Traduction française

The Gentleman's Magazine pour avril 1807.

Mémoires biographiques de l’Évêque de Léon, (Suite de la p. 197.)

Le Palais royal de Winchester étant à l'époque inoccupé, le Comité demanda au gouvernement l'autorisation de l'occuper, et il fut aménagé dans ce but, avant que les circonstances de la guerre, qui éclata peu de temps après, ne rende nécessaire sa conversion en baraquement pour les troupes royales.

§ Suite p 291

[modifier] 3.9 Page 292

Texte anglais

redound to the honour of the English Church and nation.

The numbers, however, were so great, that this sum lasted only till December of that year, when the Committee, having ... these persons about 14 months by the voluntary contributions of individuals as above mentioned, were obliged to apply to the Government of the country for their assistance in this charitable work.

§ More p 292

 

Traduction française

réitéré pour l'honneur de l'église et de la nation anglaise.

Mais les montants si important ne durèrent que jusqu'en décembre de cette année, lorsque le Comité qui avait aidé ces personnes pendant environ 14 mois par des contributions individuelles volontaires, comme indiqué ci-dessus, dut demander au gouvernement une assistance pour supporter cette œuvre charitable.

§ Suite p 292

[modifier] 3.10 Page 293

Texte anglais

Committee, however, knew he had many relations in distress in this country (two very amirable men, who had married his nieces, having been shot in each other's arms en 1795, in the expedition to Quiberon, and having left their widows and children unprovided for), they proposed he should give up only half of the usual allowance to the Bishops, viz. 10l per month, and to which he with difficulty consented.

§ More p 293

 

Traduction française

Comité cependant savait qu'il y avait de nombreuses personnes en détresse dans ce pays (deux hommes admirables, qui avaient marié leurs nièces, tué dans les bras de l'autre en 1795, lors de l'expédition de Quiberon, et ayant laissé démunis leur veuve et enfants), ils proposèrent qu'il renonce à la moitié de l'allocation habituelle des Evêques, environ 10 livres par mois, ce à quoi il dut, avec difficulté, consentir.

§ Suite p 293

[modifier] 3.11 Page 294

Texte anglais

sand French Priests in this Country, there should have been so littre complaint of their conduct, and especially when between 7 or 800 were collected together in one part of kingdom, viz at Winchester, where, as has been before observed, the King's house had been siited up for their residence, besides 150 or 200 more who were dispersed in lodgings in that city.

§ More p 294

 

Traduction française>

milliers de prêtres français dans ce pays, il y a eu si peu de plaintes quant à leur conduite, et particulièrement quand entre 7 et 800 étaient réunis ensemble dans une partie du royaume, à savoir Winchester, où, comme on l'a observé ci-dessus, le Palais royal avait été aménagé pour leur résidence, et de plus 150 à 200 qui étaient répartis dans les logements de cette ville.

§ Suite p 294

[modifier] 3.12 Page 395

Texte anglais

The Gentleman's Magazine for May, 1807.

Biographical Memoirs of the Bishop of Leon (Continued from p. 294.)

For many years the Bishop seems to have hopes that Providence would work a change in the government of his own country ; but after the peace of 1801, he became less sanguine in expecting it ; and there is no doubt but the subsequent events which took place in Europe, down to the unfortunate campaign of 1805, made a strong impression on his loyal and benevolent heart.

§ More p 395

 

Traduction française

The Gentleman's Magazine pour mai 1807.

Mémoires biographiques du l’Évêque de Léon (Suite de la p. 294.)

Pendant de nombreuses années l'Evêque semblait espérer que la Providence amène des changements dans le gouvernement de son pays ; mais après la paix de 1801, il devint moins sanguin, et sans aucun doute les évènements qui eurent lieu en Europe, jusqu'à la campagne malheureuse de 1805, eurent un effet choc sur son cœur loyal et généreux. § Suite p 395

[modifier] 3.13 Page 396

Texte anglais

says, which he knows the Bishop will have great pleasure in discharging.

The following is one of several letters of Louis XVIII to the bishop : " Hamm, 10 Feb 1793.

§ More p 396

 

Traduction française

dit-il, ce que l’Évêque aura grand plaisir à prendre en charge.

La lettre ci-dessus est l'une des quelques lettres de Louis XVIII à l’Évêque : " Hamm, le 10 février 1793.

§ Suite p 396

[modifier] 3.14 Page 397

Texte anglais

cheerfulness for which they were always distinguished.

His private funds being very low at this period, he had spent the greater part of the Summer at Stowe with the Marquis of Buckingham, and did not return to his lodging till the beginning of November ...

§ More p 397

 

Traduction française

cette bonne humeur qu'il manifestait toujours.

Ses fonds privés étant très bas à cette époque, il passa une grande partie de l'été à Stowe avec le Marquis de Burkingham, et ne retourna à son logement qu'au début novembre ...

§ Suite p 397

[modifier] 4 Annotations

  1. Charles X dit le Bien-Aimé (1757–1836), surtout connu sous le titre de comte d'Artois (1757-1824), fut roi de France et de Navarre de 1824 à 1830. Succédant à ses deux frères, Louis XVI et Louis XVIII, il est celui dont l'avènement à 66 ans et le décès à 79 ans ont eu lieu aux âges les plus avancés. Il était très attaché aux conceptions et aux valeurs de l'Ancien Régime qu'il tenta de faire revivre, après le passage révolutionnaire, tout en acceptant en majorité les valeurs de son temps. [Ref.↑]
  2. The Gentleman's Magazine est le premier journal à avoir porté le nom de « magazine ». Il s'agit d'un périodique britannique fondé à Londres au mois de janvier 1731 par Edward Cave. Jusqu'alors le terme de magazine, en anglais, signifiait seulement « magasin » au sens d'« entrepôt ». Son contributeur le plus célèbre fut l'écrivain Samuel Johnson (1709-1784). Les différentes périodes journalistiques furent : 1731–1735 The Gentleman's Magazine or Monthly Intelligencer, 1736–1833 The Gentleman's Magazine and Historical Chronicle, 1834–1856 New Series: The Gentleman's Magazine, 1856–1868 New Series: The Gentleman's Magazine and Historical Review, 1868–1922 Entirely New Series: The Gentleman's Magazine. [Ref.↑]
  3. Récit de l'émigration du comte de Provence, futur roi Louis XVIII : Le 20 juin 1791, date du départ du roi Louis XVI et sa famille des Tuileries, le comte de Provence quitte également sa résidence surveillée. Déguisé, muni d'un passeport anglais, il rejoint ainsi les Pays-Bas, via Avesnes et Maubeuge. Il se réfugie à Bruxelles puis Coblence, capitale de l’électorat de Trèves, dont un de ses oncles maternels est l’archevêque et le souverain. Il rencontre l’empereur Léopold II et lui inspire la déclaration de Pillnitz d’août 1791 qui galvanise la Révolution française. Il refuse de reconnaître l’autorité du roi et se voit déchu de ses droits de prince du sang par l'Assemblée législative en janvier 1792. Il tente de rentrer en France à la tête d’une armée de 14 000 hommes mais doit rebrousser chemin après la bataille de Valmy et se réfugie à Hamm en Westphalie. [Ref.↑]
  4. La bataille de Plaisance, également appelée bataille de San Lazarro, est une défaite française et espagnole survenue en Italie du Nord le 15 juin 1746 face aux troupes autrichiennes dirigées par le comte Ulysse-Maximilien de Brown, dans le cadre de la guerre de Succession d'Autriche (1740-1748). [Ref.↑ 4,0 4,1]


Thème de l'article : Coupures de presse relatant l'histoire et la mémoire d'Ergué-Gabéric

Date de création : janvier 2013    Dernière modification : 8.03.2014    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]