Blog 03.08.2012 - GrandTerrier

Blog 03.08.2012

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Le retour des crucifix enlevés

« Personne n'ignore que, par suite des mesures prises par notre gouvernement sectaire et maçonnique, les crucifix ont été enlevés des écoles ... »

Une partie du trésor religieux d'Ergué-Gabéric : une croix et 6 chandeliers, objets classés Monuments Historiques en 1954, photographiés en 1994 par le photographe Jos de Chateaulin Billet du 03.08.2012
Une partie du trésor religieux d'Ergué-Gabéric : une croix et 6 chandeliers, objets classés Monuments Historiques en 1954, photographiés en 1994 par le photographe Jos de Chateaulin Billet du 03.08.2012

Nous avons déjà publié des documents sur la fermeture de l'école des religieuses, la carte postale d'un gendarme assistant à l'inventaire des biens de l'Eglise, la gwerz de protestation écrite en breton par la communauté catholique locale, les mémoires anti-cléricales de Jean-Marie Déguignet, mais pas encore les témoignages bien trempés sur le retour des crucifix en 1907.

La « procession de réparation » est relatée dans un article du Progrès de Finistère du 29 mai 1907, sous la forme d'un courrier d'un paroissien d'Ergué-Gabéric signant « Un Erguéen ».

Les paroissiens vinrent nombreux au bourg pour cette manifestation religieuse : « Dès mon arrivée au bourg, une foule compacte circulait déjà autour de l'église. Le son de la cloche annonce que les vêpres vont commencer ; on se presse d'entrer dans l'enceinte, car l'église quoique vaste, ne pourra contenir toutes les personnes présentes ... ».

Devant la menace d'une nouvelle action laïque et anti-cléricale, le ton du paroissien est menaçant : « Les temps ont changé, certes, mais le cœur des Erguéens est resté le même, on les trouvera constamment sur la brèche, pour la défense de leur foi et de leurs intérêts religieux. (Quand on nous dira) que la Foi est morte, de cent poitrine sortira ce cri, celui de tout breton catholique : " plutôt mourir que de faillir " ».

En savoir plus : « Une procession pour le retour des crucifix, Le Progrès du Finistère 1907 »

Nota n° 1 : Avant l'enlèvement des crucifix des écoles en 1905, le Parlement de 1880 avait déjà demandé la suppression des crucifix placés dans les salles d'audience des tribunaux. Ce qui fait qu'aujourd'hui, dans l'église paroissiale St-Guinal, est exposé un crucifix enlevé d'un tribunal sur ordre des autorités républicaines en 1880-90 et rétrocédé en 2009 sous forme de don à la paroisse par une ancienne famille quimpéroise et gabéricoise.

Nota n° 2 : Quel contraste avec la fête des écoles organisée quelques jours plus tard à l'école des garçons du bourg  : « M. Le Guay, propriétaire du Cleuyou, ancien président d'une section de la Ligue de l'Enseignement, a fait une très intéressante causerie dans laquelle, après avoir parlé de Jules Ferry, il a donné d'excellents conseils aux enfants. Puis il a amusé son auditoire par des morceaux de phonographe habilement intercalés entre des récitations et des chants exécutés par les élèves » (« La fête des 25 ans de la fondation des écoles laïques, Le Finistère 1907 » ¤ )



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 293 visiteurs ~ Bremañ ez eus 293 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras