Blog 04.10.2014 - GrandTerrier

Blog 04.10.2014

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Le pardon de Pierre Roumégou

« Les femmes mariées dans l'année portaient la statue de Sainte Anne lors de la procession, tandis que les jeunes filles de 17 ans portaient celle de la Sainte Vierge (elles étaient parées de costumes bretons richement brodés) »

Pierre Roumégou, quand il fut mis, en 1962, en retraite de la marine et du bagad de Lann-Bihoué qu'il avait fondé, consacra son énergie à sa commune et sa paroisse d'Ergué-Gabéric.

Il était fabricien de Kerdévot, et dans les années 1970-1980 il a été le correspondant local du journal du Télégramme. À ce double titre, il a montré qu'il avait une affection particulière pour la chapelle de Kerdévot. C'est d'ailleurs en cet endroit, devant le calvaire, que la photo familiale de ses noces d'or avec Marie Gourmelen sera prise en 1986.

Et en 1980 il composa, de sa très belle écriture, un article manuscrit sur les us et coutumes autour de la chapelle de Kerdévot au début du siècle. Cet écrit devait être inclus dans un bulletin de la Commission Extra-municipale de Recherches Historiques, mais ne fut pas publié faute de place. On découvre dans cet article sa pleine connaissance des chemins et voies de traverses communales qui étaient empruntées par les pardonneurs de Kerdévot.

Pour son métier de journaliste local, son atout était de connaitre toute le monde et d'avoir un bon sens de l'observation : « Toutes les personnes désignées pour porter une enseigne donnaient un pourboire au recteur, ceci se faisant dans la sacristie. Ceux qui, pour une raison quelconque, n'avaient pas pu assister au pardon n'étaient pas oubliés : ils recevaient des bonbons achetés aux Romanichels ». Comme Pierre était également conseiller municipal, l'autre correspondant vedette du journal Ouest-France, Laurent Quevilly, lui dédicaça en 1986 son premier dessin d'une série de caricatures d'élus : «  Et celui-là, nul n'est besoin de le présenter ! ».

Dans les colonnes du Télégramme, Pierre Roumégou a régulièrement fait des compte-rendus des pardons de Kerdévot de début septembre. Celui de 1979 en est un exemple, un peu développé. Et cette fois, le journaliste a bien pris des photos, il n'a pas oublié de mettre une pellicule dans son appareil, comme cela arrivait assez souvent, parait-il !

Et cette année 1979, les traditions bretonnes furent bien respectées : « Puis, ce fut la grande procession très suivie par la majorité des personnes présentes et dans laquelle nous avons remarqué, parmi les porteurs d'enseignes et de croix, des femmes et des hommes portant le costume breton, carence qui avait été tant déplorée l'an dernier. »

En savoir plus : « Souvenirs du pardon de Kerdévot par Pierre Roumégou », « Pierre Roumégou (1910-1996), penn-talabarder et correspondant local », « Articles dans Le Télégramme»

Billet du 04.10.2014


À signaler : un très bel article, sous le titre « Les bannières, c'est comme les papillons. Le Grand Pardon de Kerdévot », signé Jean-Yves Cordier, sur son blog « lavieb-aile » qui porte si bien son nom. On peut y admirer toutes les magnifiques bannières de procession, faces avant et arrière, qui ont été déployées lors du dernier pardon.



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 56 visiteurs ~ Bremañ ez eus 56 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras