Blog 05.08.2017 - GrandTerrier

Blog 05.08.2017

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Geslin de Bourgogne et Pennarun

Billet du 05.08.2017 - Un mystère planait sur la famille Geslin qui a occupé au 17e et 18e siècle le manoir de Pennarun en Ergué-Gabéric : d'où venaient-ils et comment s'étaient-il établis là ? La réponse est dans un document d'archives de 1680, dit "papier terrier".

En 1660 Colbert lance la réformation du domaine royal en Bretagne, c'est-à-dire la vérification des aveux et déclarations de propriété des sujets du roi, depuis le paysan jusqu'aux seigneurs locaux. En Bretagne cela donna lieu au registre papier terrier de la Chambre des Comptes de Nantes.

Les originaux sont conservés aux Archives Départementales de Nantes ou siégeait la cour des comptes. Notre transcription est basée sur la copie complète des Archives Nationales à Paris sous la côte P//1689.

Aux folios 209 à 217 concernant le domaine de Penanrun, on découvre que familles se déclarent co-propriétaires du manoir de Penarun, les « advouants », sont :

Image:Right.gif les Glemarec du manoir de la Forest à Kerfeunteun, en l’occurrence Pierre François Glémarec « sieur de Trevaras, baschelier en théologie de la faculté de Sorbonne », et ses sœurs Marguerite (épouse Geslin) et Louise (épouse Guegan).

Image:Right.gif Jan Hyacinthe Guegan, du manoir de Querulut en Plobanalec.

Image:Right.gif les Geslin du manoir de Bourgogne à Lantic près de Saint-Brieuc, à savoir François Geslin et son fils Jan (alias Jean-Baptiste).

Il s'agit de la succession d'Alain Glémarec, époux de Françoise Rozerc'h qui détenait également le manoir de La Forêt en Kerfeunteurn, et dont l'héritage en provenance de deux écuyers Vincent Rozerc'h est explicité dans document transcrit.

Quant aux Geslin, par alliance aux Glémarec, ils vont prendre la suite des propriétaires de Pennarun, le fils Jean-Baptiste, mineur en 1680, s'y installera. Cela était la coutume pour les grandes familles nobles d'acquérir de nouveaux châteaux et manoirs et d'y expatrier l'un de ses enfants comme châtelain occupant.

Jean-Baptiste Geslin est connu pour avoir avec son demi-frère Christophe pris à partie un dénommé Marolles St-James, et toux deux mis aux écrous. les 3 générations suivantes des Geslin vont occuper le manoir de Pennarun jusqu'à la Révolution et l'insurrection des Chouans (cf arbre ci-contre).

Une des caractéristiques de Pennarun est d'être situé dans le bourg, et de ce fait la formule consacrée est « le manoir de Penanrun duquel despand tout le bourg d"Ergué Gaberic ». On apprend aussi que les Glémarec ont hérité aussi de tenues supplémentaires au bourg par des échanges du messire Guy Autret, seigneur du domaine de Lezergué proche du bourg

En 1680 les prééminences des seigneurs de Pennarun dans l'église paroissiale sont les mêmes que celles transcrites dans les actes de 1731 et 1752 : « deux tombes armoyées des armes de la dite seigneurie de Penanrun, l'une au pied du maistre autel, et l'autre au plus bas bout à bout, avec un escabeau accoudoires sur la dite tombe inférieure ».

 
Croquis de Pennarun en 2002 par Jean Istin et généalogie des Geslin :

L'église, le cimetière, les placitres, et toutes les maisons, terres, courtils, bois de haute futaie du bourg sont rattachés au domaine noble. On notera aussi « la grande rabine conduisant du dit manoir de Penanrun au dit bourg d'Ergué, et à l'occidant en partye sur chemin nommé Caront ar cosquer ». Ce dernier "Cozquer", le vieux village en breton, marque sans doute les restes d'un ancien bourg médiéval.

La propriété noble de Pennarun inclut aussi de très nombreuses « tenues », réparties sur le territoire de la paroisse et données en gérance en « domaine congéable », c'est-à-dire sans cession du foncier et possibilité pour le seigneur propriétaire de congédier les tenanciers au terme du bail annuel.

Les villages gabéricois sont Boden Bridiry, Guilly Bihan, Querhelou, Tréodet, Parc Tudal, Loqueltaz, Parc Quellennec, Lehec, Squividan, Becarmenez, Quermorvan, Parc Bedan, Pennaneach ; et Kerambellec en Ergué-Armel.

Image:Right.gif En savoir plus : « 1680 - Papier terrier et dénombrement du manoir noble de Penanrun », « Le manoir de Pennarun », « Les Geslin, seigneurs de Pennarun aux 17 et 18e siècles »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 326 visiteurs ~ Bremañ ez eus 326 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras