Blog 07.10.2017 - GrandTerrier

Blog 07.10.2017

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Les Blancs et les Diables Rouges

Billet du 07.10.2017 - Pierre-Jakez Hélias dans son « Cheval d'Orgueil » raconte l'histoire de ces « Blancs » de Tréguennec qui avaient remporté une « brillante victoire contre les diables Rouges. Ils en sont venus à bout, du vieux Satan ... », lequel est Le Bail de Plozévet, l'ennemi juré d'Auguste Chuto.

Le quêteur de mémoire Pierrick Chuto n'a pas connu son grand-père Auguste qui, dans sa famille, a laissé le souvenir de quelqu'un qui avait vécu par et pour la religion. Par désir de comprendre tout le non-dit de la mémoire familiale, Pierrick a écumé les archives de l'époque et a déjà publié un premier tome « IIIe République et Taolennoù » de chroniques éclairantes sur la période allant de 1880 à 1905.

Ici c'est la suite et on découvre que la séparation des églises et de l'état républicain a laissé des plaies vives et douloureuses dans toute la région de Cornouaille pendant près de 20 années. La sortie officielle de ce second tome est le 29 octobre, le jour du salon de l'histoire locale à Rosporden, mais dans l'intervalle il est possible de souscrire aux conditions décrites dans le bulletin ci-dessous.

Image:Right.gif Bulletin de souscription.

À retourner à : Association de Saint-Alouarn. 19, hameau de Porrajenn. 29700 Plomelin

1 exemplaire dédicacé : 18 € + 3 € (participation aux frais d’expédition, si envoi par poste, soit 21 €)

Si paiement par carte bancaire (système sécurisé Paypal) allez sur le site : http://www.chuto.fr

Si les états d'âme d'Auguste y sont toujours bien analysés, l'auteur s'efforce de présenter aussi les idées et les actions du clan adverse, ainsi que les enjeux sociaux et politiques au niveau régional et national. Car la réalité est complexe en 1906-1924, surtout dans ce pays cornouaillais incluant les communes côtières et les paroisses rurales et agricoles.

Auguste, agriculteur propriétaire à Kerviel en Penhars, sillonne les pardons et manifestations contre les inventaires des églises et il s'exprime vivement dans les journaux. Surnommé « Aogust, an tagnous » (Auguste, le teigneux) par ses adversaires, il intervient publiquement, très souvent dans sa langue maternelle, qu'il maitrise évidemment.

Sans relâches, on le retrouve à Pont-l'Abbé, Pouldreuzic, Loctudy, Bénodet ..., mais aussi bien sûr dans le canton de Quimper, défendant les intérêts catholiques et conservateurs, et invectivant les républicains laïcards de gauche. Pour ce qui concerne Ergué-Gabéric, où il trouve des soutiens dans les manifestations d'oppositions catholiques, on pourrait aussi énumérer de nombreux récits relatés dans le livre de 352 pages.

À titre d'exemple, on notera entre autres l'allocution publique d'Auguste en langue bretonne le dimanche 12 mai 1907 à un pèlerinage à la chapelle de Kerdévot :

 

«  M. Chuto, le conférencier breton dont le talent oratoire se passe désormais de tout éloge, a pris la parole devant un auditoire de 5000 personnes ... sous le charme de sa parole ardente, cinglante par moment pour les oppresseurs de la conscience française ... Les applaudissements nourris qui à chaque instant ont interrompu sa conférence lui ont montré qu'il avait été compris. »

En conclusion, bien que leurs origines familiales soient à l'opposé, les écrits respectifs de Pierre-Jakez Hélias et de Pierrick Chuto ont en commun de ne pas choisir tout à fait leur camp afin de mieux intégrer les autres ; la compréhension bienveillante des « Rouges » et des « Blancs » sont finalement leur héritage.

En savoir plus : « CHUTO Pierrick - Auguste, un blanc contre les diables rouges »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 284 visiteurs et 1 abonné ~ Bremañ ez eus 284 gweladenner ha 1 koumananter war lec'hienn an ErgeVras