Blog 10.02.2013 - GrandTerrier

Blog 10.02.2013

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Catéchisme gallican raisonné

« Article 1 - Il est inséré au début du chapitre 1er du titre V du livre premier du code civil un article 143 ainsi rédigé : « Art. 143. - Le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent ou de même sexe », Assemblée nationale, février 2013.

Qu'aurait été l'opposition en 2013 à la loi du « mariage pour tous » si les théories de l'église gallicane - connue aujourd'hui pour sa tolérance vis-à-vis des homosexuels - l'avaient emporté contre l'infaillibilité du pape de l'église catholique, et si l'évêque Jean-François de La Marche, né à Ergué-Gabéric, avait vaincu ses adversaires constitutionnels et concordaires ?

Le gallicanisme était une doctrine religieuse cherchant à promouvoir l'organisation de l'Église catholique en France de façon largement autonome par rapport au pape. La théorie gallicane commença à se formuler après l'opposition entre Philippe le Bel et le pape Boniface VIII au début du 14e siècle. À la fin du XVIIe siècle, le gallicanisme s'implanta largement dans le clergé français, d'une part grâce aux théories de Bossuet, d'autre part grâce aux positions gallicanes des jansénistes qui reprochaient au pape son interventionnisme.

Au début de la Révolution française, l'adoption de la Constitution civile du clergé a été considérée par certains d'inspiration gallicane et contestée par d'autres comme une négation des pouvoirs épiscopaux.

Après la Révolution, Napoléon Bonaparte négocia le Concordat avec le pape Pie VII. À cette occasion, en 1801, le souverain pontife, à la demande du chef de l'État, déposa l'ensemble de l'épiscopat français : ce fut la fin des principes de l'Église gallicane, et la reconnaissance, implicite, de la primauté de juridiction du pape. En 1870 a lieu à Rome la proclamation du dogme de l'infaillibilité pontificale par le concile Vatican I qui sonna le glas du gallicanisme.

Jean-François de La Marche s'était fait remarqué avant, pendant et après la Révolution, par ses positions gallicanes. Après la découverte il y a 15 jour d'un reportage dans le journal anglais « The Gentleman's Magazine » de 1807, on a rassemblé sur GrandTerrier les écrits de l'évêque, les biographies publiées, dont celle de Louis Kerbiriou dont on s'est procuré en exemplaire et scanné quelques pages.

À la lecture de ce dernier, on découvre que son travail de recherches fut immense, il compulsa de nombreux documents, se déplaça en Angleterre, et analysa finement le contexte historique. Mais l'évêque était prolixe, et certaines archives et publications inédites sont encore à découvrir, notamment ce « Catéchisme nouveau et raisonné » ou les « Memoir and Letters » de la Marquise de Buckingham.

En savoir plus : « Espace "Évêque de Léon" : présentation, bibliographie, origines, écrits, in english, e brezhoneg ... » « LA MARCHE Jean-François (de) - Catéchisme nouveau et raisonné » , « KERBIRIOU Louis - Jean-François de la Marche Evêque-Comte de Léon‎ »

Billet du 10.02.2013



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 263 visiteurs ~ Bremañ ez eus 263 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras