Blog 10.02.2018 - GrandTerrier

Blog 10.02.2018

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] ZAC, RN et chantiers gallo-romains

Billet du 10.02.2018 - En travaillant sur la partie "archéologique" des futures annales du GrandTerrier, en particulier pour mieux comprendre la période antique gallo-romaine à Ergué-Gabéric, on a été amené à rassembler et analyser les rapports et compte-rendus scientifiques de fouilles.

Il s'agit notamment des fouilles récentes menées près des ZAC ou de l'échangeur de la RN 165 au Rouillen, dont les rapports scientifiques sont publiés sur le site Internet du Service Régional de l’Archéologie de Bretagne, et commentés dans les inventaires du bulletin annuel de la Société Archéologique du Finistère ou dans le livre-référence de Jean-Paul Le Bihan / Jean-François Villard.

Tout d'abord il y a Paul du Châtellier, auteur en 1889 d'un inventaire des monuments finistériens des temps préhistoriques à la fin de l'occupation romaine, qui note pour Ergué-Gabéric : « Au Boden, camp retranché, appelé Cos-Castel. À l'intérieur, on trouve des fragments de tuiles et de poteries romaines. Une meule a été trouvée, dans un chemin près de ce camp. À droite de la route de Quimper à Coray (ancienne voie romaine), à 8 km 80 au delà de l'embranchement de la Croix-Rouge, restes de retranchements. À la rencontre de deux routes, en face de l'auberge de la Croix-Rouge, on voit des tuiles à la surface du sol.  ». À l'heure actuelle aucune fouille scientifique n'a été menée du côté du supposé camp retranché romain de Cos-Castel à Boden.

Par contre, à la Croix-Rouge, en 2007 lors de l'extension de la ZAC, il y a eu un chantier archéologique mené par Jean-François Villard : « si l'on se base sur ce faisceau de présomptions, il semble que l'on ait affaire à la Croix-Rouge à un petit établissement antique ». La nature gallo-romaine du site est renforcée par la découverte d'un gobelet à anse bien conservé : « un petit vase presque complet au profil inédit... Ce gobelet pose un problème d'identification. Par sa technique de réalisation et par sa pâte, nous serions tenté d'intégrer ce récipient au corpus des productions antiques. ... Sous toutes réserves, c'est donc plutôt une datation gallo-romaine que nous retenons pour ce vase. »

Si l'on retourne quelques années antérieures, il faut noter la fouille très importante de Ty-Névez-Kerveguen qui a permis d'étudier la structure exacte de la voie romaine Quimper-Carhaix : « Nous avons pu étudier un tronçon de voie antique dont l'état de conservation est assez exceptionnel ». De plus une pièce de monnaie, en l’occurrence un sesterce du IIe siècle, est trouvée par la suite à proximité du chantier de fouilles.

En 1987, après les chantiers de 1985 qui ont mis en évidence des fossés de l'age de fer et des habitats du haut moyen âge, Jean-Paul Bihan intervient sur le secteur nord de la Salverte, à l'occasion d'aménagements industriels et hôteliers, et relève la présence de deux fossés gallo-romains en U, parallèles et distants de 3,50 m, suivis sur près de 40m. De plus des pièces exclusivement gallo-romain sont découvertes sur place : « D. 37 en céramique sigillée de la fin du   IIe   siècle   après   J.-C.,

 
balsamaire en verre de type Isings 82 du IIe ou IIIe siècle (expertise J.Y. Cotten), jatte à bord rentrant en céramique commune, complète mais brisée sur place ». Le cliché ci-contre de cette jatte du Ier siècle après J.-C. a été publié dans le livre référence «  Archéologie de Quimper, Au temps de l'empire romain ».

En 1988 Hervé Kerebel mène des fouilles à Bussizit-Huella, tout près également de la Salverte, avant la construction d'une aire de lavage de camions : « cette fouille nous aura permis d'étudier partiellement un site agricole modeste de l'environnement immédiat de la ville de Quimper au second siècle après J.-C. ».

Le site de Tréodet est visité en 2008 suite à un signalement sur le chantier de réalisation d'un parking et révèle des vestiges de sols en terre battue et de base de murets, des fragments de tuiles du Ier et IIe siècle et de céramiques : « Cette découverte, fortuite et trop tardive, ne put faire l'objet d'aucune intervention raisonnée ». Le lieu, situé bien en amont du pont du Cleuyou sur le Jet, était peut-être un franchissement de l'Odet d'est en ouest.

En 2011, lors d'une intervention archéologique par Jean-Paul Le Bihan et Jean-François Villard avant l'ouverture de la zone d'activité du Squividan, un tronçon de voie antique secondaire y est découvert : « Un diagnostic effectué sur les hauteurs de Squividan dominant la vallée de l'Odet avant son confluent avec le Jet mit en évidence des structures rurales gallo-romaines ».

Les fouilles de Squividan ont mis en évidence un long tronçon antique d'une voie perpendiculaire à la route antique de Quimper à Carhaix. On y a trouvé également des traces d'activité : des enclos isolés, deux fours à sécher les grains, des tuiles et céramiques. Ceci conforte la densité de la campagne autour de Quimper au temps de l'Empire romain.

En savoir plus : « Les chantiers archéologiques gabéricois localisant des établissements gallo-romains », « CHATELLIER Paul (du) - Les époques préhistoriques et gauloises dans le Finistère », « LE BIHAN Jean-Paul - Fouille de sauvetage de Ty-Nevez-Kerveguen », « Intervention archéologique à Salverte-Nord en 1987, fossés gallo-romains », « VILLARD Jean-François - Diagnostic archéologique à la ZAC de la Croix-Rouge », « KEREBEL Hervé - Fouille de sauvegarde de Bossuzit-Huella », « VILLARD Jean-François - Vestiges et paysage rural antique de Squividan », « LE BIHAN Jean-Paul & VILLARD Jean-François - Archéologie de Quimper, tome 2 »


Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 188 visiteurs et 1 abonné ~ Bremañ ez eus 188 gweladenner ha 1 koumananter war lec'hienn an ErgeVras