Blog 10.07.2016 - GrandTerrier

Blog 10.07.2016

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Un petit jésuite breton défroqué

Billet du 10.07.2016 - « Dès la première page de cette fameuse Vie de Jésus, je vis que mon compatriote Ernest Renan était resté jésuite, mais un jésuite plus malin, plus roué que tous ses collègues de Saint-Sulpice », L'Intégrale de Déguignet, p. 277.

Déguignet le qualifiait de « petit jésuite breton » ou de « défroqué ». Renan a certes baigné dans les milieux jésuistiques, formé au séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet et ensuite celui de St-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux (et non l'église parisienne à l'architecture dite jésuite). Mais dans son essai "L'Avenir de la science", il écrira lui-même : « Les Jésuites ont fait de l'éducation une machine à rétrécir les têtes et à aplatir les esprits, selon l'expression de M. Michelet ».

Quand « La vie de Jésus » d'Ernest Renan est publiée en 1863, cela provoque un véritable scandale. Il ose soutenir que la biographie de Jésus doit être comprise comme celle de n'importe quel autre homme, et que la Bible doit être soumise à un examen critique comme n'importe quel autre document historique. Le pape Pie IX, très affecté, le traite de « blasphémateur européen », et en 1864, le ministre de l'Instruction publique Victor Duruy supprima son cours. Mais la posture de Renan n'est pas suffisante pour l'anti-clérical Jean-Marie Déguignet qui entreprend de le critiquer violemment.

Déguignet veut démontrer que Renan est resté jésuite, prêt à tenir habilement deux thèses contradictoires : « Quand il eut fini de rouler ses lecteurs avec son Jésus nouveau modèle, il leur a dit comment que ce fameux Jésus de Nazareth n'a jamais existé et pour combler la mesure de la moquerie il termine en disant : "À moins qu'on en trouve la preuve dans l'Épître de Paul aux Hébreux et dans l'Apocalypse." Ça, c'est leur dire, voilà mes pauvres ignorants comment les jésuites froqués ou défroqués savent rouler les imbéciles avec rien du tout. »

Et donc la thèse de Déguignet est que Renan ne va pas assez loin en excluant les évangiles apocryphes : « comme le Protévangile de Jacques, l’Évangile de Thomas l’Israélite. Cet évangile diffère tant des synoptiques. Si Jésus parlait comme le veut Mathieu, il n’a pu parler comme le veut Jean. » Et sa « Vie de Jésus » n'est finalement qu'un énième évangile qui le présente comme un héros : « Après l'avoir porté aux "plus hauts des sommets", Renan va jusqu'à dire que c'était un bel homme et un joli garçon ».

 

Par contre Déguignet n'a rien à dire contre « La Vie de Jésus » du protestant alllemand Davis Strauss (1808-1874) : « une vie beaucoup plus véridique ou du moins plus conforme aux récits évangéliques » qui présente comment le personnage du nouveau testament est bâti exclusivement sur des mythes.

Ernest Renan avait également lu cette somme : « La critique de détail des textes évangéliques, en particulier, a été faite par M. Strauss d'une manière qui laisse peu à désirer. Bien que M. Strauss se soit trompé dans sa théorie sur la rédaction des évangiles, et que son livre ait, selon moi, le tort de se tenir beaucoup trop sur le terrain théologique et trop peu sur le terrain historique. »

Le livre de Strauss a scandalisé son époque en montrant un Jésus historique et non divin et par sa vision des évangiles comme récit inconscient des premières communautés chrétiennes. Après la publication de cet ouvrage, David Strauss fut révoqué et vécut désormais comme professeur de lycée et homme de lettres dans sa ville natale de Ludwigsbourg.

En savoir plus : « Déguignet invective le jésuite Ernest Renan en l'opposant au protestant David Strauss »

Nota: on avait déjà signalé qu'un e-book des Mémoires de Déguignet prêtait à confusion sur Amazon, une version partielle de la Revue de Paris de 1905 qu'on peut confondre avec la version complète éditée par Arkae/an Here en 1998. Aujourd'hui ces éditions normalement gratuites se sont multipliées, on en trouve sept à 0,99 - 2,27 euros. Par contre la traduction complète en anglais de Linda Asher aux éditions Seven Stories Press est disponible en e-book pour 13,33 euros. À notre avis, l'association éditrice Arkae devrait aussi publier sa version électronique française pour contrecarrer les contre-façons !



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 256 visiteurs ~ Bremañ ez eus 256 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras