Blog 12.04.2014 - GrandTerrier

Blog 12.04.2014

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] La Bretonne Pie-Noir ou BPN

« Mes Bretonnes : aussi longtemps qu'il m'en souvienne, petites, trapues, avec une jolie frange de frisure entre les cornes en forme de lyre, ivoire à la base et noires vers leurs pointes acérées comme leur caractère », Angèle Jacq

. . . . . . . . . . . . Billet du 12.04.2014 . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . Billet du 12.04.2014 . . . . . . . . . . .

De notre point de vue, la vache bretonne pie-noir devrait être considérée comme une marque historique de notre patrimoine communal.

Un livre récent de Pierre Quéméré en retrace l'histoire et cite des éleveurs gabéricois. En 1886, dans le tout premier registre généalogique ou herd-book (*) on recense les 5 vaches de l'un d'entre eux, Louis Guyader de Squividan, et bien sûr les coupures de presse et les photos apportent des illustrations de cette période 1850-1960 où la vache pie-noir était sacrée à Ergué-Gabéric.

Mais, tout d'abord, quelques règles d’orthographe s'imposent. Le terme « pie » avec un e final est correct, car il ne vient pas du tout du mot « pis » avec un s, désignant la mamelle de la vache. « Pie » est un adjectif invariable évoquant l'oiseau au ramage blanc et noir. La terminaison « noir » sans e, accolée par un trait d'union, devrait aussi respecter la même règle d'invariabilité, et donc, contrairement à un usage assez fréquent, ne pas s'accorder au féminin et au pluriel.

En fait la race « Bretonne Pie-Noir » n'est mentionnée sous cette forme qu'au cours du 19e siècle. Avant la Révolution, pour désigner la vache locale aux taches noires, on préférait la désignation de « gare noire  » (d'où l'adjectif bigarré), comme on peut le lire dans les documents de successions de fermes à Ergué-Gabéric.

En initiant cet article, on a aussi l'espérance de compléter notre collection de vaches aux taches noires. Si vous en avez dans vos cartons, n'hésitez-pas. Et connaissez-vous « Fakir », le taureau BPN, transplanté en région de Chalosse près de Pau ?

En savoir plus : « Les vaches bretonnes pie-noir bretonnes gabéricoises, marques du patrimoine cornouaillais », « SOCIÉTÉ D'AGRICULTURE - Herd-Book de la race bretonne pie-noire », « Louis Guyader (1842-1920) de Squividan, agriculteur républicain »

ACTUALITÉS *** CET APRÈS MIDI 12.04.2014 *** « Café Histoire » de l'association ARKAE
Conférence de Pierrick Chuto « Les exposés de Creac'h Euzen, Samedi 12 avril, 15h 30 - salle Ty-Kreis, Croas Spern, Ergué-Gabéric. Ces enfants en nourrice ou placés dans la commune rurale d'Ergué-Gabéric au 19e siècle ont certainement côtoyé des vaches BPN !

(*) : Herd-book, s.m. : de « herd », troupeau, et « book », livre, anglicisme désignant un registre généalogique d'espèces bovine et porcine, pour servir de référents et de pedigree à leurs descendants.



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 129 visiteurs ~ Bremañ ez eus 129 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras