Blog 17.05.2014 - GrandTerrier

Blog 17.05.2014

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Les voix des esclaves au 19e

« Même si je ne suis plus Gabéricois physiquement, je le reste de cœur et je serais ravi de partager avec vous mes recherches menées depuis 3 ans »

Laurent Quevilly, journaliste ex-gabéricois, publiant en mai 2014 un livre sur le baron de Vastey, fils d'expatrié normand de Jumièges et la voix des anciens esclaves libres de St-Domingue, et une loi française récente venant de déclarer l'esclavage crime d'état en adoptant le 10 mai comme date de commémoration de son abolition d'autre part, nous avons recherché les passages où Jean-Marie Déguignet donne dans ses mémoires sa vision de la fin de l'esclavage au 19e siècle.

Les définitions et visions de l'esclavage sous plusieurs formes ne manquent pas dans les Mémoires de Jean-Marie Déguignet :

  • Le leitmotiv de son œuvre : « C’étaient là toutes les pensées des Bretons de ce temps. On était heureux d’être pauvre et de souffrir : on suivait ainsi le chemin suivi par Jésus lui-même ».
  • La condition ouvrière : « Tant qu'ils seront dix ouvriers à courir après le même patron, ils ne peuvent espérer que l'esclavage et la misère ».
  • La guerre de Sécession : « Ce professeur de langues ... recevait des correspondances secrètes des Etats-Unis. Là-bas, la guerre venait de se terminer d'une façon très heureuse entre le Nord et le Sud, au profit des esclaves. L'union fait la force, là la force fit l'union ».
  • La révolte des esclaves de St-Domingue : « Victor Hugo, un de ces grands romanciers, fabriqua, dit-on, un roman en huit jours, et cela parut un prodige alors. J'ai même lu ce fameux roman intitulé Bugle Jargal ... ».

Laurent Quévilly, correspondant local d'Ouest-France pour Ergué-Gabéric dans les années 1980, a participé activement au succès de librairie que fut la redécouverte des manuscrits de l'anarchiste bas-breton.

Aujourd'hui, depuis la Normandie de son enfance autour de l'abbaye de Jumièges, il récidive avec un scénario presque identique : pendant trois ans il a mené une enquête sur l'histoire d'un paysan de Jumièges expatrié en 1768 comme colon sur l'île de St-Domingue (aujourd'hui Haïti), retrouve par miracle des lettres échangées avec la famille restée en Normandie, découvre que le fils mulâtre du colon normand aura un rôle très important pendant et après la révolte des esclaves, qu'il prendra le titre de baron et qu'il éditera de nombreux livres pour critiquer le système colonialiste français.

En mai 2014, le livre publié par Laurent, « Le baron de Vastey », présente l'horreur de l'esclavage, la vie quotidienne d'un planteur de Saint-Domingue et apporte un éclairage inédit sur la révolution haïtienne. Quand on compare les citations respectives du paysan bas-breton et du baron haïtien, la ressemblance de ton est frappante ! Mais si on y regarde de plus près le premier a manifesté plus de constance, alors que le second n'a pas toujours eu les mêmes positions tranchées de sa fin de vie.

En savoir plus : « Citations de Jean-Marie Déguignet et du baron de Vastey sur l'esclavage au 19e siècle », « Site officiel du baron de Vastey » et « Facebook La voix des esclaves ». Livre à commander sur chapitre.com ou fnac.com

Billet du 17.05.2014.



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 321 visiteurs ~ Bremañ ez eus 321 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras