Blog 18.10.2015 - GrandTerrier

Blog 18.10.2015

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Le ribot de terre de Kerveady

«  Vente publique servant d'invantaire attendu la modicitté des meubles cy-après resté après le décès de Janne Le Jolly veuve de deffunt Guillaume Le Balch décédé au village de Kerveady en la paroisse d'Ergué Gabéric », dossier de succession de Guillaume Le Balc'h et de sa veuve Janne Jolly.

Billet du 18 octobre 2015
Billet du 18 octobre 2015

Les biens décrits et estimés dans ces 5 documents conservés aux Archives Départementales dénotent une extrême pauvreté et fournissent une liste de référence des objets usuels d'une famille de journaliers du 18e siècle.

Ce couple habitait l'une des petites maisons qui composaient le village de Kerveady au 18e siècle. Le recensement de 1790 dénombre 5 familles entières dont les chefs de famille étaient respectivement un agriculteur, un métayer et trois journaliers. Guillaume Le Bach et Jeanne Joly tous les deux d'Ergué-Gabéric, nés respectivement en 1682 et 1693, étaient de modestes journaliers.

Lorsqu'ils décèdent, en 1732 pour Guillaume Le Balch, en 1743 pour sa veuve, l'inventaire des biens, leur partage et vente sont bannis, c'est-à-dire annoncés par un crieur « à l'issue de la grande messe, et aux chapelles de Notre dame de Kerdévot et de St-André », comme cela se faisait habituellement.

Le montant estimé des biens lors du premier décès, composés des meubles, vêtements et objets agricoles, se monte à 90 livres. S'il l'on convertit la livre de 1732 en euro d'aujourd'hui, on utilise généralement un facteur multiplicateur entre 7 et 15 en moyenne. Les 90 livres de la succession ne font donc que 700 à 1400 euros. L'ensemble sera divisé en deux lotties, l'une de 51 livres au bénéfice de la veuve, l'autre de 39 dont le montant de la vente sera remis au tuteur des enfants mineurs. Tous les biens sont estimés précisément en livres, sols et deniers, et on note de nombreux prix à 10 sols (environ 5 euros). Et la gymnastique de conversion (20 sols pour une livre, 12 deniers pour un sol) est appliquée dans le décompte lorsque le commis du greffe transcrit des montants exprimés en chiffres : ainsi 18 deniers font 1 sol et 6 deniers, et 25 sols correspondent à 1 livre et 5 sols.

Les objets incontournables dans les documents d'inventaire et de ventes de Kerveady sont :

Image:Right.gif La petite baratte servant à préparer manuellement le beurre, est désignée sous le vieux terme français « ribot ». Loin de la baratte horizontale avec manivelle qui va apparaître au 19e siècle, il s'agit ici d'un haut récipient dans lequel on plongeait un bâton. Comme il est précisé « ribot de terre et son baton », on apprend que le ribot n'était pas en bois, mais en « terre » de poterie.

Image:Right.gif La vache « garre jaune », vache laitière de 5 ans, et son prix de 22 livres : 6 fois moins chère qu'en 2015 ... Image:Right.gif Une table « coulante » et le lit clos ... Image:Right.gif Les « six cuillières de bois » ... Image:Right.gif Les « rouelles d'une charue » et le « crocq à fembroix » ...

En savoir plus : « 1732-1743 - Succession de Guillaume Le Balch et Jeanne Joly de Kerveady »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 253 visiteurs ~ Bremañ ez eus 253 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras