Blog 19.01.2014 - GrandTerrier

Blog 19.01.2014

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Carnet d'un héros de 1918

« Tout à coup, dans un trou de sape (*), Gueule qui, tour à tour les happe, Ils ont disparu, les poilus ! Seigneur, que sont-ils devenus ? », J. Le Bayon

Cette année 2014 naissante sera l'année du centenaire du début de la Grande Guerre. Dans ce contexte nous publions le carnet d'un poilu d'Ergué-Gabéric, un des trésors documentaires inédits visibles sur le portail Internet Europeana collectant les objets familiaux datés du conflit de 1914-18 de tous les pays européens impliqués, à savoir l'Angleterre, la France, la Belgique ... et naturellement aussi l'Allemagne.

Dans ce carnet Jean-Marie-Joseph Le Roux a noté tous ses déplacements, il y a mis un premier titre : « La grande guerre de 1914, puis il a ajouté avec un crayon différent « 15, 16 », et enfin en rouge « 17 et 18 ».

Les 32 pages faites de notes courtes couvrent toutes ses opérations de Champagne et de Belgique avec son 28e Régiment d'Artillerie depuis le 1er août 1914 jusqu'au 23 mars 1917. Nous en donnons ici une première transcription. Il est promu sous-officier, c'est-à-dire « maréchal des logis », le 13 octobre 1914, et sera nommé « chef de section » la veille de son décès.

Les jours de canonnades et de repos sont précisés, les lieux-dits de cantonnement et villages traversés, les liaisons entre les batteries de tir et leurs échelons de combat, ainsi que les horaires de train lors des rares permissions dans la ferme familiale du bourg d'Ergué-Gabéric, sans oublier ses blessures soit en déplacement à cheval, soit lors d'une canonnade en 1916. Sur la dernière page du carnet quelqu'un a ajouté : « Ici finit le carnet d'un héros qui a été tué le 7 avril 1918 ».

En complément le capitaine Aubry qui a constaté le décès a écrit au frère de Jean-Marie et à sa mère pour leur expliquer les circonstances du décès : « Il a été pris sous l'éboulement d'une sape (*) avec un canonnier. Ce dernier, qui était près de l'entrée, a pu être dégagé à temps, tandis que votre frère, plus éloigné de cette entrée, avait cessé de vivre quand il a pu être retiré au bout d'un quart d'heure ».

Une carte de sa campagne, avec tous les lieux traversés, est en cours de préparation. Et nous publierons tout au long de l'année d'autres portraits de poilus gabéricois.

En savoir plus : « Jean-Marie Le Roux, maréchal des logis mort pour la France en 1918 » Billet du 19.01.2014

Sape, s.f. : galerie souterraine exécutée dans une guerre de siège ou une guerre de tranchées pour s'approcher à couvert d'une position ennemie.
"Sur les vingt-cinq kilomètres de largeur qui forment le front de l'armée, il faut compter mille kilomètres de lignes creuses: tranchées, boyaux, sapes"
(Barbusse, Feu, 1916, p. 32).



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 277 visiteurs et 1 abonné ~ Bremañ ez eus 277 gweladenner ha 1 koumananter war lec'hienn an ErgeVras