Blog 19.12.2015 - GrandTerrier

Blog 19.12.2015

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] L'honneur du Moulin du Fou

Billet du 19.12.2015 - « Le 3 novembre 1806, je me suis transporté au moulin du Faou, situé commune d'Ergué-Gabéric affermé par bail ... sur la montrée dudit Evin fermier j'ai procédé comme suit l'évaluation en capital du dit moulin et dépendances n° 12 du sommier de la légion d'honneur. »

Voici l'histoire d'un moulin dont le nom a conservé le patronyme « du Fou » de ses détenteurs nobles du 15e siècle, été possédé par des Rohan-Guéméné et des Rohan-Chabot et accaparé par Napoléon dans le domaine de l'Ordre national de la Légion d'honneur.

En effet, le moulin dit « Meil-Faou » tient son nom des propriétaires historiques du fief de Kerjestin, la famille du Fou issue en juveigneurie des vicomtes du Faou et constituée des seigneurs de Rustéphan en Nizon. Le blason des du Fou, « d’azur à la fleur de lys d’or, sommée de deux éperviers affrontés d’argent becquetés et membrés d’or » est visible à la chapelle voisine de Kerdévot.

Avec le décès de Jean du Fou, en juin 1492, le domaine de Kerjestin passe dans les mains de sa fille Renée qui, mariée à Louis de Rohan, seigneur de Guéméné, transfére le bien à la famille de Rohan-Guéméné. Et la succession finira dans la branche des Guéméné-Chabot, princes de Léon, vicomtes de Porhoët, comtes de Jarnac et propriétaires du château de Josselin.

Dans le rentier de Kerjestin au 18e, on peut lire que le moulin est mis en bail de fermage en 1757 à un meunier et qu'il est décrit en 1775 par cette phrase « c'est une simple ferme ». En 1790 c'est un autre meunier, Louis Rospape (meunier à Briec et à Elliant) qui prend la relève du bail de Meil-Faou et on note dans les renables du moulin qu'il est fait mention de travaux à entreprendre : « la chaussée demande réparation ».

Les nouveaux documents publiés cette semaine donnent l'état des lieux, ainsi que les autres tenues du domaine de Kergestin ou Kerjestin (aujourd'hui Keristin), au moment où elles ont été intégrées dans le domaine agricole de l'Ordre de la Légion d'honneur. En effet à la Révolution, le seigneur noble Rohan-Chabot ayant émigré, ses biens sont acquis à la nation et intégrés dans le domaine créé par Napoléon Bonaparte en 1802. Cela veut dire que, de 1802 à 1807, les détenteurs-exploitants des lieux devaient payer une rente aux administrateurs de la cohorte régionale n° 13 pour financer cette institution impériale.

Le clos de "Meilh Faou" en 2013
Le clos de "Meilh Faou" en 2013

Le moulin sur la feuille du cadastre Napoléonien (1834)

En savoir plus : « 1806-1808 - Evaluation et vente du moulin du Faou », « 1802-1809 Le domaine gabéricois de l'Ordre national de la Légion d'honneur », « 1758-1791 - Rentier de la Seigneurie de Kerjestin des Rohan-Guéméné »

Nota: comme promis, presque toutes les feuilles cadastrales napoléoniennes ont été mises en ligne sur le site, il ne reste plus que 3 sur 20 à publier. La prochaine étape consistera à positionner sur ces cartes les villages en coordonnées x,y.