Blog 20.03.2016 - GrandTerrier

Blog 20.03.2016

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Gwerz ar vosenn wenn Elliant

Billet du 20.03.2016 - « Et eo ar vosenn a Elliant, Et ’zo gant-hi seiz mill ha kant ! » La Peste est partie d’Elliant, Elle a emporté sept mille et cent !

La version la plus connue de cette complainte ou « gwerz » bretonne est celle du Barzaz Breiz de Théodore Hersart de la Villemarqué. Mais celle publiée par l'archiviste François-Marie Luzel est plus qu'intéressante.

On y trouve des passages communs (les 7100 morts, la charrette des enfants morts tirée par leur mère et suivi d'un père sifflotant), mais la construction globale et le style semblent plus authentiques. De plus Luzel cite ses sources de collectage, une chanteuse de Plomeur, tout en ajoutant des variantes, dont la strophe localisée au Grand-Ergué.

Luzel précise que la gwerz provient d'un collectage d'amis organisé par son collègue Le Men des archives départementales, et la variante de la fin de la strophe 2, a été fournie par le celtophile Louis-François Sauvé :

« Person Elliant ’zo bet kuitet,
D’ann Erge-vraz brema ‘z eo et ;
Preparet ’n euz ur walik-wenn,
Da roï d’ann dut ann absolvenn ;
D’ar re ’ oa klan gant ar vosenn !
 »

(Traduction : Le recteur d’Elliant est parti, Il est allé au Grand-Ergué ; Il a préparé une baguette blanche, Pour donner l’absolution aux gens ; À ceux qui étaient malades de la peste !)

En quelle année, en quel siècle, eut lieu cette peste d'Elliant ? Il est peu probable qu'elle date du fléau du 14e siècle, à savoir la fameuse Peste Noire qui se répandit dans toute l'Europe. Dès le début du 16e siècle il y eut en Bretagne une succession d'épidémies qualifiées aussi de pestes.

À noter que le texte de Luzel est « ’Ma ’r Vosenn-wenn e penn da di » (La Peste blanche est au pignon de ta maison), ce qui exclut l'idée d'une peste bubonique classique, mais pourrait couvrir aussi la tuberculose ou la dysenterie. Le 17 juillet 1565 les chanoines de la ville de Quimper qui avaient du quitter leur ville vont tenir « chapitre au Grand-Ergué, pour se réfugier ensuite à Fouesnant car la maladie « gagnait le pays ».

 
Tableau de Louis Duveau, Musée de Quimper. « O welet seiz mab ’n un tiad O vont d’ann douar ’n ur c’harrad ! » (sept fils d’une même maison, allant en terre dans une même charrette)

Jean-Marie Déguignet, le paysan mendiant d'Ergué-Gabéric, a donné aussi un brin d'explication sur cette légende régionale :

« Cette Bossen est représentée sous la figure d'une vieille femme. Il y en a qui disent qu'elle est la Mort elle-même, d'autres disent qu'elle n'est que la pourvoyeuse de l'Ankou qui seul a le droit de trancher le fil de la vie ».

En savoir plus : « LUZEL François-Marie - Bosenn Elliant, gwerz de la Peste d'Elliant », « L'histoire de la Bossen, la peste d'Elliant, par Jean-Marie Déguignet »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 255 visiteurs et 1 abonné ~ Bremañ ez eus 255 gweladenner ha 1 koumananter war lec'hienn an ErgeVras