Blog 20.04.2013 - GrandTerrier

Blog 20.04.2013

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Le retable de Kerdévot en peinture

« Les peintures ou dessins soumis représenteront ou évoqueront le retable, ses ors, ses scènes et personnages, mais les artistes pourront aussi s’inspirer de son histoire ou de la légende qui l'entoure. »

Billet du 20.04.2013
Billet du 20.04.2013

Ça y est, il est revenu en son pays de dévotion, le fameux retable de Kerdévot, en ce mois de mars 2013.

Depuis le 24 novembre 2010, il était à l'Atelier régional de restauration du patrimoine à Kerguéhennec, dans le Morbihan, pour retrouver une seconde jeunesse.

Et quand, l'APPEK (« Association pour la Protection du Patrimoine et de l'Environnement de Kerdévot ») a choisi son thème pour son 6e concours annuel de peinture, elle a pensé tout naturellement à ce joyau restauré. Les artistes auront à traiter un sujet riche en histoire et en symbolique et donc beaucoup de liberté dans leur choix.

Le concours est ouvert à tous sans restriction d’âge ou de résidence. La participation est gratuite. Dépôt des œuvres : mercredi 14 août 2013 de 17h à 20h. Exposition et vote du public : mercredi 21 août de 17h à 20h. Remise des prix du public et du jury : mercredi 28 août.

Le retable sera visible les jours d’ouverture au public de la chapelle :

  • En juin : le dimanche 9 inauguration officielle, et ensuite à partir du 16 juin, chaque dimanche de 14h30 à 18h30
  • Du 1er juillet au 31 août : du mardi au dimanche 14h30-18h30 sauf le mercredi jusqu’à 20h.

En savoir plus : « Un concours de peinture pour le retable de Kerdévot » et « Espace Chapelle de Kerdévot »

À la faveur du retour du chef-d’œuvre, nous publions deux articles datés de 1989, écrits par des spécialistes qui ont cherché les marques des ateliers du duché du Brabant qui l'ont produit.

Le premier, Daniel Russo, dans une brochure du musée départemental breton de Quimper, se range derrière l'origine anversoise qui avait été avancée par le chanoine Abgrall  : « Datable, sans doute, du premier tiers du XVIeme siècle, le retable de Kerdévot provient d'un de ces ateliers Ansersois si productifs en ce genre ».

Gildas Durand, dans son article sur la statuaire de Kerdévot dans le livre du cinquième centenaire, défend une toute autre position : « Le retable de Kerdévot n'est pas une œuvre exclusivement anversoise, et du XVIe siècle comme on l'a souvent dit, mais un travail mixte de la fin du siècle précédent. Ce sont les statuettes supportées par les colonnettes de la partie inférieure et frontale de la caisse qui signent l'origine malinoise de la structure. La technique de construction des sols des scènes inférieures à Kerdévot, confirme aussi l'origine malinoise de la caisse ».

En savoir plus : « MUSÉE BRETON (Quimper) - Relations Bretagne-Flandres aux 14-16 siècles » et « DURAND Gildas - La statuaire à Kerdévot »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 260 visiteurs ~ Bremañ ez eus 260 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras