Blog 21.12.2014 - GrandTerrier

Blog 21.12.2014

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Héritiers du manoir du Cleuyou

« Il y a deux ans mourait à Tours M. Le Guay (Prosper), fils d'un ancien conseiller de préfecture du Finistère qui lui-même était mort à sa propriété du Cluyou, en Ergué-Gabéric, peu de temps auparavant. », Le Finistère, 26 juin 1889

On croyait les Le Guay très complices, le père Prosper et Albert le fils ainé étant notamment unis dans leur passion commune pour l'archéologie. Un article de presse de 1889 nous révèle en fait des relations un peu tendues dans cette famille du Cleuyou avant le décès du fils cadet (Prosper également) en 1888 à Tours : avait-il sciemment exclu son frère Albert de sa succession ?

Âgé de 41 ans, Prosper, rentier de profession, avait fait un séjour de quatre mois à Tours, chez une de ses connaissances, le restaurateur Carrière. Ce dernier se retrouve inscrit comme légataire universel pour une fortune « atteignant un chiffre très important ».

Sur ce testament, une somme de 30.000 francs était versée « au profit de quelques particuliers et des communes d'Ergué-Gabéric et d'Ergué-Armel », soit environ presque 100.000 euros d'aujourd'hui.

Albert Le Guay engagea une demande en annulation, aidé par l'un des meilleurs avocats de Rennes. Les deux jugements, devant la Cour de Tours et la Cour d'appel d'Orleans, donnèrent raison au frère « exhérédé », attendu que le testateur « n'était point mentis compos, c'est-à-dire en pleine possession de ses facultés ».

* * *

Michel Le Guay, descendant de cette grande famille, a mené une enquête généalogique sur les ascendants et collatéraux qui ont fait l'histoire du manoir du Cleuyou :

Image:Right.gifImage:Spacer.jpgQui étaient les deux citoyennes qui ont fait l'acquisition du manoir en 1795, vendu comme bien national ? Quelles étaient leurs liaisons familiales ?

Image:Right.gifImage:Spacer.jpgQui étaient exactement ces Bréhier quimpérois, tous francs-maçons et d'origine normande, dont François-Salomon qui s'établit à Ergué-Gabéric, et qui rédigea entre autres le document d'estimation du Cleuyou. Et comment les Le Guay était liés aux Bréhier ?

En savoir plus : « Le testament olographe contesté de Prosper Le Guay, Le Finistère 1889 » , « Merpaut et Lafage, les deux acheteuses du manoir du Cleuyou en 1795 », « François Salomon Bréhier, maire (1808-1812) et avoué franc-maçon », « Les Le Guay (1804-1917), châtelains du Cleuyou au 19e siècle », Et avez-vous lu ce bel article dans la revue "Manoirs et châteaux des pays de Bretagne" :
« ROGEL Christian - Le manoir du Cleuyou en Ergué-Gabéric » ?
Billet du 21.12.2014
Deuxième version corrigée le 22 (Prosper et Albert étaient frères et non père et fils)

Normalement le bulletin Kannadig de fin 2014 aurait du être en fabrication pour être diffusé avant Noël. Mais cela n'est pas le cas, le webmestre étant un peu fatigué en cette fin d'année. Mais ne désespérons pas : les chroniques trimestrielles seront concoctées avant le 31, et l'expédition se fera tout début janvier.



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 283 visiteurs ~ Bremañ ez eus 283 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras