Blog 26.08.2012 - GrandTerrier

Blog 26.08.2012

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Condamnés aux galères en 1774

« A été amené en la dite chambre ... un homme de moyenne stature, cheveux brun long, une cicatrice à la joue droit, ... chapeau à la main  », premier interrogatoire de Guenel Le Pape de Coat-Piriou.

Billet du 26.08.2012
Billet du 26.08.2012

Jean-François Douguet, passionné de l'histoire glazik et melenik, a épluché le dossier du Présidial relatant l'affaire de vol avec effraction à la chapelle de Kerdévot par un jeune malfrat gabéricois de Coat-Piriou et deux acolytes en octobre 1773. Son étude est publiée dans le numéro d'avril 2012 des cahiers Keleier de l'association Arkae où il explique le déroulement de l'effraction et de l'enquête de façon très vivante et avec citations des documents d'origine  :

  • Les premières constatations sur place du lieutenant du présidial de Quimper : « ayant entrés dans la ditte église, et après y avoir adoré le très sainct sacrement il nous a fait passer dans la sacristie ... ».
  • Les interrogatoires des témoins (marguillier, recteur, habitants de Kerdévot, ...), assistés d'un interprète de breton en français : « elle crut que se pouvoit etre le bondieu sortant pour quelques malades ».
  • La demande faite au recteur de « lire et publier au prosne des grandes messes paroissiale, par trois dimanches consécutifs » un « monitoire » pour « admonester tous ceux qui auroient connoissance des faits ».
  • La promise de Guenal Le Pape, le malfaiteur de Coat-Piriou, qui avait accepté qu'il aille récupérer à Ergué-Gabéric une copie de la publication de leurs bans, « eut aimé mieux qu'il alla seul que de s'associer à gens qi'il ne connoissoit point ».
  • Après enquête et procès de sept mois, la sentence des galères à perpétuité n'épargnera pas les trois jeunes malfrats : « condamne les dits Jean, Joseph Marie Carof et Guenel Le Pape à servir en quallité de forçat sur les gallères de sa Majesté, et ce à perpétuité tous trois préalablement flétris sur l'épaulle dextre des trois lettres GAL (galérien)  ».
  • Dans l'article les conditions historiques de cette affaire pénale sont bien explicitées, notamment les arrêts du Parlement de Bretagne de 1775 et 1776 qui tentent de mettre fin à la recrudescence des « vols des Eglises, Sacristies et Coffres fort des Paroisses ».

Pour compléter cette étude, nous avons publié sur GrandTerrier le dossier conservé aux Archives Départementales de Brest, constitué de 805 pages réparties sur 61 pièces, et entamé leur transcription littérale. Le contenu est très riche sur les personnalités locales et les lieux où furent perpétrées les effractions du jeune malfaiteur gabéricois et ses deux compagnons, et nous n'avons pas fini d'en recueillir les perles !

Image:Right.gif En savoir plus : « DOUGUET Jean-François - Fric-frac à Kerdévot en 1773 » et « 1773-1774 - Procédure criminelle pour le vol avec effractions à Kerdévot »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 257 visiteurs ~ Bremañ ez eus 257 gweladenner war lec'hienn an ErgeVras