Blog 26.09.2015 - GrandTerrier

Blog 26.09.2015

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Image:Right.gif Les billets récents du Blog de l'actualité du GrandTerrier

[modifier] Mélanges et jardin du Cleuyou

« Mélanges : tradition universitaire, recueil collectif d’articles offerts à un maître par ses collègues et amis à l'occasion d'un évènement exceptionnel »

La belle et grande fête du 2 août 2015 au manoir du Cleuyou n'a pas fait l'objet d'articles dans les journaux locaux, car c'était un évènement privé. Néanmoins on peut dire qu'un livret « Mélanges pour les restaurateurs du Cleuyou » y a été présenté, rassemblant tous les articles publiés sur le site GrandTerrier.bzh depuis la sortie du livre « Le Manoir du Cleuyou, l'histoire d'un bâtiment » de Werner et Ursula Preissing.

Et parmi ces articles, la présentation d'un document inédit de 1811 communiqué par Michel Le Guay et non encore publié sur le site. En quête du document permettant de comprendre la transmission de la propriété du manoir après la Révolution, Michel a eu la main heureuse en trouvant ces 8 feuillets aux Archives Départementales du Finistère dans le fond notarial de l’étude Le Bescond sous la cote 4 E 219/61. Et donc de résoudre l’énigme du maillon manquant après les citoyennes Merpaut-Mellez à la Révolution, en l’occurrence le riche négociant quimpérois Vincent Mermet qui transmettra plus tard la propriété à sa fille Cécile et son gendre Guillaume Le Guay.

On y apprend un certain nombre de choses sur l’état du manoir et l’importance du domaine : Image:Right.gif La description de l’expertise des Biens Nationaux de 1794 y est confirmée : « le manoir du Cleuziou, cour close, écurie en dedans et en dehors, remise, four, colombier, aires, courtils, deux jardinets, terres chaudes et froides, prés et prairies, avec un parc terre chaude détaché de Kerampensal », avec donc y compris le colombier qui a disparu. Image:Right.gif Le moulin du Cleuyou ... Image:Right.gif La chapelle de Sainte Apolline ... Image:Right.gif Le moulin de Coutilly ...

La demoiselle Merpaut habitait le manoir et cultivait son jardin : « les légumes qu’elle pourrait avoir dans ses jardinets et champs qu’elle sera libre de vendre à la sortie à qui bon lui semblera ».

À lire : « 1811 - Vente du manoir du Cleuziou et dépendances »

À noter que déjà en 1697 on cultivait des légumes au Cleuyou. On le sait grâce à un document de palmage communiqué par Daniel Collet, documentaliste professionnel et historien. Le contrat décrit précisément le verger avec ses poiriers, cerisiers, pruniers, pêchers et abricotiers, ainsi que le potager avec ses asperges et artichauts : « les huit planches d'asperges faisant un carré du jardin et un carré d'artichauts ». A quoi ressemblait l’artichaut breton cultivé au Cleuyou en 1697 ? Sans doute était-il plus petit et différent du « camus de Bretagne » créé en 1810 par un agronome parisien et planté aujourd’hui dans le Nord-Finistère. Dans le document on note aussi la présence d'une vache « Garnoir », ancêtre de nos « pie-noir » (un seul e et sans s !).

En savoir plus : « 1697 - Contrat de palmage au Cleuyou par Rolland Le Gubaer »



Sur GrandTerrier il y a actuellement en ligne 249 visiteurs et 1 abonné ~ Bremañ ez eus 249 gweladenner ha 1 koumananter war lec'hienn an ErgeVras