Corentin Le Corre, recteur (1983-1993) - GrandTerrier

Corentin Le Corre, recteur (1983-1993)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Clergé
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
O E U V R E     E T     B I O G R A P H I E     D E     P R Ê T R E

[ Prêtres en exercice à Ergué-Gabéric ]


[modifier] 1 Affectations

Période gabéricoise : de 1983 à 1993.

Extrait de la liste des prêtres décédés et ordonnés de 1801 à aujourd'hui (Archives de l'Évêché, màj 2008) :

 

Le Corre Corentin : Né le 8-12-1928 à Landudec, fils de Alain et de Marie-Jeanne Jolivet ; 1953, prêtre, instituteur à Landivisiau ; 1955, instituteur à Moëlan ; 1957, directeur d'école à Arzano ; 1964, prêtre "fidei donum" au diocèse de Brazzaville ; 1971, au service de Quimperlé, chargé de Baye puis, en 1976, de Mellac, puis en 1981, aumônier des gens du voyage et en 1986 aumônier de la maison d'arrêt de Quimper : 1983, recteur Ergué- Gabéric ; 1993, au service du secteur de Châteauneuf ; 1994, recteur de Landeleau et de Spézet ; 1998, curé solidaire de l'ensemble paroissial de Châteauneuf ; décédé le 28-07- 1999.

[modifier] 2 Nécrologie

L’abbé Alain Nicolas à ses obsèques à Landudec le 30 juillet 1999 disait de lui :

 

« Corentin, dans la mission, tu n’as pas été un « travailleur indépendant, tu n’étais pas installé à ton propre compte. tu n’entreprenais pas seul mais toujours en concertation avec d’autres, tu pensais, tu agissais en Eglise. Merci pour ton humour, signe que tu étais heureux, à ta place, signe de ta lucidité ; merci de nous apprendre à rire de nous-même, de nos contradictions, des futilités qui souvent encombrent nos vies »

[modifier] 3 Aumonier des prisonniers

En novembre 1987 Laurent Quevilly écrit : " Deux fois par semaine, le recteur du grand Ergué frappe à la porte de Mesgloaguen. Aumônier des prisonniers et des gens du voyage, Corentin Le Corre recevait l'autre jour en son presbytère les responsables de War Zao. Une association qui agit dans l'ombre. Et pour cause ... ".

Article de presse OF 03.11.1987 : « Corentin Le Corre, aumonier des prisonniers, OF-LQ 1987 ».