DÉGUIGNET Jean-Marie - Contes et légendes de Basse-Cornouaille - GrandTerrier

DÉGUIGNET Jean-Marie - Contes et légendes de Basse-Cornouaille

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

DÉGUIGNET (Jean-Marie), Contes et légendes de Basse-Cornouaille, an Here, St-Thonan, 1998, ISBN 2-86843-189-5
Titre : Contes et légendes de Basse-Cornouaille
Auteur : DÉGUIGNET Jean-Marie Type : Livre/Brochure
Edition : an Here Note : -
Impression : St-Thonan Année : 1998
Pages : 165 Référence : ISBN 2-86843-189-5

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Laurent Quevilly
Laurent Quevilly
Ce livre malicieusement illustré par Laurent Quevilly constitue le regroupement des comtes dispersés dans les quelques 2584 pages de ses mémoires.

Compilation des illustrations : « QUEVILLY Laurent - Illustrations des Contes et légendes de JM Déguignet » ¤ 

En 1963 une première version des contes et légendes fut éditée par la Société Archéologique du Finistère : « OGÈS Louis - Contes et Légendes populaires recueillis par F.-M. Déguignet » ¤ 

En 1984 la Commission Extra-municipale de Recherches Historiques en publia des extraits : « DEGUIGNET François-Marie et LE GUENNEC Louis - Contes et légendes du Grand-Ergué » ¤ 

Parmi tous ces contes, on notera par exemple la légende du retable de Kerdévot :

Les deux plus grands miracles qu'on attribuait à cette Mère de Dieu [de Kerdévot] étaient d'abord d'avoir fait venir dans sa chapelle un grand tableau sculpté représentant toutes les aventures de son fils aîné, et d'avoir empêché durant le grand choléra d'Elliant, "ar Vosen", la peste personnifiée, d'entrer dans sa paroisse.

Le grand tableau avait été vu voguant au hasard sur un bateau plat dans la baie de Quimper. De loin, on le voyait briller au soleil et il paraissait tout en or, mais dès que l'on essayait de l'approcher il disparaissait. Tous les curés des paroisses environnantes étaient venus là en grande procession, essayant d'attirer à eux cette merveille mystérieuse. Mais toujours le tableau s'éloignait d'eux et s'évanouissait.

Enfin, les curés d'Ergué-Gabéric après avoir été aussi au nom de leur saint patron Guinal songèrent à y retourner au nom de la Dame de Kerdévot. Cette fois, aussitôt que la procession arriva en vue de la baie, le tableau vint de lui-même au bord, et les curés et les assistants ne furent pas étonnés de voir là à côté d'eux une charrette avec deux beaux bœufs attendant le tableau.

On le chargea dans cette charrette inconnue, et aussitôt les bœufs partirent et allèrent seuls et en droite ligne à Kerdévot où ils se placèrent avec leur grande merveille devant la grande porte d'entrée, pendant que les cloches s'étaient mises en branle toutes seules.

Ce tableau fut placé sur l'autel où il est encore aujourd'hui et au-dessus duquel dominait la "Mamm Doue" devenue, grâce à Pie IX, la vierge immaculée.

Les bœufs restèrent par là et les cultivateurs pouvaient les prendre quand ils voulaient pour travailler, mais à condition de ne les tenir que depuis le lever du soleil jusqu'à son coucher. Un jour un cultivateur, voulant achever une besogne quelconque, les garda après le coucher du soleil ; depuis, on ne les revit plus. On montre encore aujourd'hui deux auges en pierre dans lesquelles ces deux bonnes bêtes trouvaient toujours de l'eau à discrétion ».



Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : novembre 2006    Dernière modification : 26.04.2017    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]