Divers faits divers à Ergué-Gabéric, journaux locaux 1930 - GrandTerrier

Divers faits divers à Ergué-Gabéric, journaux locaux 1930

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

L'année 1930 à Ergué-Gabéric vue par les journaux locaux, à savoir l'« Ouest-Eclair » [1], « Le Finistère » [2] et « Le Citoyen » [3].

Autres lectures : « L'assassinat du casseur de pierres à Niverrot, Ouest-Eclair 1931 » ¤ « Projet de barrage au Stangala, Journal des Débats et journaux régionaux 1928-29 » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

 

[modifier] 2 Transcriptions

Janvier (OE, CIT)

Ouest-Eclair 10.01.1930

Tribunal correctionnel. Ergué-Gabéric. - Autour d'une mort suspecte. - Le mercredi 14 août 1929, M. Alain Cuzon, 51 a,s, cultivateur au village de Keristain, en Ergué-Gabéric, avait décidé ...

Février (OE, FIN)

  Juillet (OE)


Août (OE)

[modifier] 3 Coupures de presse

[modifier] 4 Annotations

  1. L'Ouest-Éclair est un ancien quotidien régional français, créé par deux Bretons chrétiens d'une sensibilité républicaine et sociale, l'abbé Félix Trochu, prêtre en Ille-et-Vilaine, et Emmanuel Desgrées du Lou, natif de Vannes, commissaire de la Marine, puis avocat. Les ventes décollent après la Première Guerre mondiale et, en 1930, le patron embauche son gendre, Paul Hutin, un Lorrain de 42 ans qui deviendra son gendre. Le journal rayonnait, à ses débuts, sur cinq régions, la Bretagne, la Normandie, l'Anjou, le Maine et le Poitou, comme Journal républicain du matin. En 1940, Paul Hutin, militant antinazi comme sa femme, souhaite que L'Ouest-Eclair ne paraisse pas sous le joug allemand et s'engage dans la Résistance. L'Ouest-Éclair sera interdit à la Libération pour acte de collaboration. Paul Hutin revient à Rennes, à peine libérée, le 4 août 1944 pour créer le Ouest-France. [Ref.↑]
  2. Le Finistère : journal politique républicain fondé en 1872 par Louis Hémon, bi-hebdomadaire, puis hebdomadaire avec quelques articles en breton. Louis Hémon est un homme politique français né le 21 février 1844 à Quimper (Finistère) et décédé le 4 mars 1914 à Paris. Fils d'un professeur du collège de Quimper, il devient avocat et se lance dans la politique. Battu aux élections de 1871, il est élu député républicain du Finistère, dans l'arrondissement de Quimper, en 1876. Il est constamment réélu, sauf en 1885, où le scrutin de liste lui est fatal, la liste républicaine n'ayant eu aucun élu dans le Finistère. En 1912, il est élu sénateur et meurt en fonctions en 1914. [Ref.↑]
  3. Le « Citoyen, organe de la république démocratique des cantons de Pont-l'Abbé, Plogastel-Saint-Germain, Pont-Croix et Douarnenez », puis " journal républicain radical, politique, agricole, maritime, commercial" a été fondé à l'occasion des élections législatives de mai 1906 ; reparaît en 1910 à l'occasion des élections législatives d'avril et en 1951 à l'occasion des élections législatives du 17 juin. – Du 8 août au 11 décembre 1914, a paru sous le titre : "Le Petit citoyen". [Ref.↑]


Thème de l'article : Revue de presse

Date de création : Avril2015    Dernière modification : 20.09.2015    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]