Domaine de Squividan - GrandTerrier

Domaine de Squividan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Atlas
Encyclopédie : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [2 - à enrichir]

Sommaire

[modifier] 1 Présentation

[modifier] 1.1 Situation géographique


Le hameau de Squividan se trouve à mi-chemin sur la route qui mène du Rouillen à village de Quélennec.

Squividan est situé sur un versant de ruisseau mais en position dominante juste au dessous d’une parcelle désignée «Park a Zal», site d’un ancien château fort parait-il !

A travers les époques, l’ensemble du domaine a toujours était très important : il faisait soixante dix hectares avant son morcellement au début du 20e siècle. Il était entièrement clôturé de talus garnis de pierres rangées.


[modifier] 1.2 Origine du nom

Précis toponymique
Squividan

[...suite...]

Signification : "Petit lieu planté de sureaux"

Décomposition : Skaw pour "sureau", it (suffixe signifiant "lieu planté") et le diminutif an.

«SQUIVID» ou «SQUIVIDAN» : le lieu planté de sureaux.

Mentions anciennes : Squividan en 1540

[modifier] 1.3 Description

Le domaine de Squividan était l’un des plus importants de Ergué-Gabéric. Il y a plusieurs bâtiments, dont certains du 16éme siècle.

Le beau bâtiment au bord de la route, d’abord ferme, puis crêperie c’est maintenant une belle habitation de caractère. Il comporte un inscription en façade qui indique la date de construction et le nom du constructeur, à l'intérieur des éviers et auges en granit inclus dans les murs. Un vieux puits dans le jardin. Le dernier cultivateur sur les lieux : René le MENN.

Cette très belle porte environnée de pierres de tailles se trouve au milieu d’un bâtiment servant d’étable. Il dépend maintenant de la ferme de Kerhamus (Kercamus) mais appartenait autrefois au domaine de Squividan. L’encadrement sculpté de la porte fait tout de suite penser à celui d’une chapelle comme c’est le cas pour la porte du manoir de Kernaon .

L’hypothèse n’est pas gratuite puisqu’il a existé une chapelle au 15éme siècle entre Tréodet et Keranroux (Saint-Guénael ou Saint-Guénolé), quelques centaines de mètres en contre bas de cette construction.

Une autre possibilité se présente encore par la mention dans les actes d’état civil d’un manoir à Kerhamus et dont ces belles pierres pourraient provenir ?

Il y a plusieurs fermes sur le domaine. L’une d’entre elles est aujourd’hui habitée par Madame veuve Simone POHER née KERNALEGUEN à Landrevarzec. Elle arrive à Squividan qu’en 1941 après son mariage. Elle y demeure encore à 82 ans. Elle se rappelle que la ferme n’a été raccordée à l’électricité qu’en 1941 et comme pour l’ensemble du quartier après participation financière.

La ferme actuelle construite en 1904 par René POHER et Marie le MAGUER constitue l’une des deux tenues qui au total étaient déjà réduites à 49 hectares. Nous pouvons admirer un beau lit-clos qui présente la particularité d’être accessible des deux cotés car il servait de cloison !

Il y a aussi une belle horloge à balancier avec à l’intérieur les noms de Michel POHER et Marie MAHE et la date de 1848.

Dans la cour, un très vieux bâtiment a servi d’écurie. Il est mitoyen avec une très ancienne maison aux linteaux en accolade que je qualifierais de « manoir » du seizième siècle. Une meule de granit est incluse dans un mur voisin et représente une curiosité.

Un autre grand bâtiment qui a du avoir divers destinées, daterait de 1848 pour une partie ,la partie basse serait un ancien « penty ».

[modifier] 2 Particularités

[modifier] 2.1 Souterrain

Un souterrain a parait-il existé à Squividan. Un coffre constitué de pierres plates, mais vide, est découvert dans un jardin, lors de fouilles de JP le BIHAN, archéologue Quimpérois. C’est une tombe isolée de l’age de bronze mais les ossements ont disparu certainement rongés par l'acidité du sol.

[modifier] 2.2 Antique machine à laver

A l’extérieur de la ferme, Madame POHER nous montre une « machine à laver » d’époque .

Il s’agit d’un cylindre creux en pierres de taille d’environ un mètre de diamètre dans lequel était disposé le linge sale par couches intercalées avec de la cendre de bois. De l’eau très chaude était versée régulièrement sur le tas. Un cylindre de granit était posé sur l’ensemble pour créer une pression et chasser la saleté du linge. A la fin de la journée ,le linge ainsi traité était abondamment rincé au lavoir.


L'ancêtre de la machine à laver Par le Dr A Kervarec (Extrait de la revue « le lien » du CGF du Finistére N° 55 Année 1995) Au cours d’une visite de collectage chez Madame Simone POHER à Squividan ,je fus mis par celle-ci ,en présence de cette étrange pierre (photo) avec pour devinette : Quelle est sa fonction ? .Bien entendu je dus « donner ma langue au chat pour connaître la réponse» C’est une machine à laver me répondit t-elle ! Et voyant ma perplexité elle me fournit l’explication. En relisant des vieux « lien » je découvre cet article du Docteur Kervarec qui nous donne toutes les explications voulues et que je vous livre . Note:Il existe un autre modèle au manoir de Pennarun .

Cet objet ménager si indispensable et si présent dans tout foyer en cette fin du XXéme siècle ne semble pas avoir été très courant au siècle dernier, si l'on se réfère aux très rares vestiges qu'il en reste Objet volumineux et très lourd, difficile a déplacer, sa nature même le prédisposait pourtant a une longévité exemplaire

II s'agit d'une pierre en forme de disque de plus d'un mètre de diamètre, et épaisse de 20 à 30 centimètres à une dizaine de centimètres de son bord externe court une cannelure ou rigole assez profonde , d'autres rigoles peuvent rayonner, divisant la dalle en quatre secteurs ou plus. Tout ce réseau se termine par un bec d'évacuation plus ou moins travaillé Parfois, toute la partie interne à la cannelure circulaire est légèrement creusée Cette dalle n'est en fait que la partie massive et non périssable de la "machine" Elle constitue le fond pour la récupération des eaux de lessivage

Dans la gorge circulaire venait s'adapter une « baille à buée», tirée d'une barrique défoncée, dont seules subsistaient les douves et les cercles En dehors des lavages hebdomadaires, on faisait jadis deux fois l'an la grande lessive, une au printemps et une autre à l’automne Cela demandait toute une préparation, et l'on avait recours au voisinage.

Sur la dalle, la baille était bien en place Dans le foyer voisin brûlait un bon feu, sur lequel on faisait chauffer de l'eau Un « drap à lessiver » garnissait entièrement le baillot dans lequel on disposerait en couches successives les différents éléments à laver. Aprés une première couche de linges, draps, chemises, etc , on saupoudrait de « ludu tan »(cendres de bois gorgée de potasse), que l'on arrosait d'eau chaude Puis on disposait une autre couche de linges Et ainsi de suite jusqu'à la limite permise par la baille .II restait à rabattre sur le tout les bords du « drap à lessiver », et à tasser au moyen d'une lourde pierre

L'eau chaude versée sur le dessus était récupérée par le bec verseur de la dalle dans une auge ou un récipient , elle faisait plusieurs .

[modifier] 3 Documents d'archives

[modifier] 3.1 Aveux du 15e et 16e siècles

L’existence de la ferme est attestée le 16 janvier 1443 dans un aveu de Marguerite de COETBILLY pour la sucession de Jehan de COETBILLY

En 1540, Le sieur de Quélen du Vieux Chastel mentionne dans son aveu de sa seigneurie de Quistinic en Briec :

[folio I, verso]
« Aveu de la succession de Jehan de Coetbilly par Marguerite de Coetbilly. »(16janvier 1443. Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2013/4.) « Et premier, un estage et tenement que avoit ledit deffunct ou villaige de Squividan en la parroesse de Ergue Gaberic que Jehan Rannou tient à ferme par an que monte deux res froment, trois seille et trois avoene. »
[folio I, verso]
[fol. XLlin] « Item, aultre tennue et convenant que audict tiltre tiennent dudict seigneur de Quélen Jehan Camesquel, Guillaume Kervezcan ou villaige de Squivedan en la parroesse d'Ergué pour luy en poyer par chacun an audict seigneur huict rennees combles fourmant, dix rez combles et les deux partz d'une rennee comble seigle, dix rennees combles et les partz d'un comble avoyne, vingt soulz, deux chappons tiers et tier entre eulx et les habitans de Lehec avec un traizain tiers et tiers entre eulx et lesdictz habitans dudict villaige de Lehec de cheffrante. Pour ce ... xx s., vin rennees combles fourmant, x rezcombles seigle, les n partz d'ung comble seigle, x rez combles avoyne, les n partz d'unne rennee comble avoyne, l chappons.

[modifier] 3.2 Document du 18e siècle

Il s'agit du document mentionnant la présence d'une chapelle non loin de Squividan sur des terres dépendant du hameau de Kerrous :

Document: Deux préz fauchables apelléz Prat Sant Quenoe s'entrejoignans et presque réduits en un, contenant ensembles, de deux journaux, donnant à l'orient sur le chemin conduisant du village de Tréodet au village de Queranroux, du midy sur les terres dud Tréodet, d'occident sur la rivière d'Odet et du nort sur les terres dud Queranroux, y ayant des rnazieres et vestiges d'une chapelle en leur cornière d'orient.
Lesquels dépendent dud presbitaire au désir d'acte de transaction en datte de l'an 1570... »(relevé par Norbert Bernard)

[modifier] 3.3 Le cadastre de 1835

Extrait du cadastre de 1835 pour les propriétés au sud-ouest de la route de Quellenec

* Trait rouge = Propriétés Jérôme Kergourlay

* Point jaune foncé = Propriétés René Laurent

[modifier] 3.4 Propriétés Poher en 1835

La somme des surfaces illustre l'importance des lieux. La propriété Kergourlay est incompléte et les quelques parcelles appartenant aux Riou de Tréodet ne sont pas mentionnées.

LES PROPRIETAIRES ET DOMANIERS DE SQUIVIDAN
NUMEROS du PLAN CANTONS ou LIEUX-DITS NOMS des PARCELLES TRADUCTION DES NOMS DE PARCELLES NATURE des PROPRIETES Hect, Ares Cent,
  POHER Thomas            
  Squividan            
               
233   Coat mar an quen   taillis et lande 12 57 30
615   Liors an tad coz le coutil du grand-pére Courtil 0 19 70
616   Liors al leur le courtil de l'aire courtil 0 12 60
617       Maison      
617       sol,div et dep. 0 5 30
618     jardin courtil 0 3 10
619   Liors bras le grand courtil courtil 0 14 50
627   Parc moan le champ étroit tlab 1 43 90
628   Liors gueot le courtil herbeux pré 0 8 60
629   Parc ar ster le champ de la riviére tlab 1 53 70
630   Liors an idguen   pré 0 13 70
631   Roz vian le petit coteau lande 0 24 30
632   "" "" taillis 0 9 20
633   Roz vian "" pré 1 7 50
               
680   Roz vras le grand coteau t.lab. 1 48 90
681   Park moan le champ étroit t.lab. 0 73 40
682   Park a dreon an ty le champ derriére la maison t.lab. 0 40 90
685   Lostannic lla petite queue ? t.lab. 0 39 20
873   Park lec bian le petit champ du lec t;lab. 0 31 90
874   Park lec le champ du lec t;lab. 1 10 20
874bis   "" "" lande 0 62 30
               
891   Menez clos la colline de la croix t.lab. 0 42 90
               
        TOTAL 17 612 1110
          34.22 17.22 11.1
Biens       Total hectares = 34.22
NUMEROS du PLAN CANTONS ou LIEUX-DITS NOMS des PARCELLES TRADUCTION DES NOMS DE PARCELLES NATURE des PROPRIETES Hect, Ares Cent,
  KERGOURLAY Jérôme voir autres parcelles à Kerelan          
  Squividan            
               
593   Foennec pont Diquelou le pré du pont Diquelou pré      
596   Liors stanc Pennervan le courtil du val de Pennervan pré      
597   Liors ar molehen le courtil de … pré      
598   Liors guéot le courtil herbeux pré      
599   Parc bian le petit champ tlab.      
600   Coat bian le petit bois tlab.      
601   Garont le chemin pâture      
602   Coat bian le petit bois taillis      
603   Parc an drezen le champ de … lande      
604   Parc anon le champ du haut tlab.      
605   Parc an dreill le champ clôturé t.planté 1 1 80
610   Parc bian caradec le petit champ de caradec tlab. 0 51 90
611   Liors an dreill le courtil clôturé tlab. 0 20 0
612   Liors ar poul le courtil du trou d'eau courtil 0 2 90
620       maison      
620       sol,div et dep. 0 13 6
620bis       maison      
620bis       sol,div et dep. 0 0 30
621   Liors al leur le courtil de l'aire courtil 0 13 50
622       grange 0 0 54
623   Leurquer l'aire du hameau pâture 0 5 50
624       four 0 0 35
625     Jardin courtil 0 3 10
626   Garont le chemin pâture 0 2 6
683   Tirienou tosta les friches tlab. 1 33 80
684   Tirienou pella les friches tlab. 1 23 50
               
882   Creac'h guen la colline blanche lande 3 66 50
883   stanc odet vallée de l'odet lande 1 53 50
884   "" "" lande 1 30 30
917       maison      
918       sol.,div.,et dep. 0 6 10
919   Liors bras le grand courtil t.lab. 0 27 10
               
               
921   Parc ar scoul le champ du rapace t.lab. 1 47 80
922   Parc bras le grand champ t.lab. 1 20 0
               
968   Foennec stanc coz le vieux pré de la vallée pré 0 17 20
969   Park stanc coz le vieux champ de la vallée t.lab. 0 61 40
970   Goarem roz tréodet la garenne du coteau de tréodet lande 0 91 60
971   Roz dalae le coteau du haut lande 1 3 70
               
979   Park creis le champ au milieu t.lab.      
980   Park men guen le champ de lapierre blanche t.lab. 1    
981   Garont ar scoul le chemin de la buse pâture      
982   Park ar garont le champ du chemin t.lab.      
               
               
        TOTAL 12 587 1051
          28.38 16.38 10.51
Biens       Total hectares = 28.38
NUMEROS du PLAN CANTONS ou LIEUX-DITS NOMS des PARCELLES TRADUCTION DES NOMS DE PARCELLES NATURE des PROPRIETES Hect, Ares Cent,
  LAURENT René            
  Squividan            
               
613   Liors ar puns le courtil du puits semis 0 5 30
614       maison      
614       sol.,div. 0 5 30
               
693   Park bian ar poul le petit champ du trou d'eau t.lab. 0 55 70
694   Menez bian la petite colline lande 0 23 20
               
875   Park lec pella le champ éloigné du lec lande 1 20 10
876   Park lec tosta le champ en bas du lec t.lab. 0 85 50
885   Stanc odet la vallée de l'odet lande 1 61 90
889   Menez clos la colline de la croix lande 0 46 30
               
898   Goarem vian la petite garenne lande 0 10 50
899   Menez bras la grande colline lande 0 83 40
900   "" "" t.lab. 1 6 70
902   Park huella pella le champ éloigné en haut t;lab. 1 48 90
903   Park huella tosta le champ du bas élevé ? t;lab. 1 28 90
904   Park an drezec le champ du roncier t;lab. 0 95 40
905   prad al len le pré de la mare pré 0 51 90
906   Park al len le champ de la mare t;lab. 0 90 80
907   Ar verger le verger t.lab. 1 6 40
908   liors canapé le courtil au chanvre t.lab. 0 19 40
909   "" "" t.lab. 0 16 0
910   Liors nevez le nouveau courtil courtil 0 6 0
911   Parc al leur le champ de l'aire t.lab. 1 84 0
912   Liors al leur le courtil de l'aire courtil 0 10 50
913   garont le chemin pâture 0 2 90
914       aire et dep. 0 7 20
915   Liors margot le courtil margot t.planté 0 10 40
916     jardin courtil 0 2 30
920   Parc ar questen le champ de chataîgnes t.lab. 2 3 6
923   Coat stanc ar roux le bois de la vallée de roux taillis 0 42 0
924   Foennec stanc ar roux le pré de la vallée de roux pré 0 52 10
               
926   Liors gueot   pré 0 13 10
927   Stanc ar roux   lande 0 75 0
928   ""   pâture 0 9 30
               
983   Park ar garont le champ du chemin t.lab. 1    
               
               
        TOTAL 10 1067 1246
          33.13 23.13 12.46
Biens       Total hectares = 33.13
(le fichier Excel de travail)
(le fichier Excel de travail)

[modifier] 4 Les habitants du village

[modifier] 4.1 Tableau chronologique

LES HABITANTS DE SQUIVIDAN
    Couples         Métiers Observations
Dates Nb enfants Nom Prénom Nom Prénom Union    
1443   de COETBILLY Jehan (+) de COETBILLY Marguerite   Propriétaire Aveu de Sucession du 16/01/1443
1443   RANNOU Jehan       Tenancier de le ferme "un estage et tenement" propriété de COETBILLY
1540   du QUELEN du VIEUX CHASTEL Sieur       Propriétaire Aveu de la seignerie de Quistinic en Briec
1540   CAMESQUEL Jehan       Tenancier partiel  
1540   KERVEZCAN Guillaume       Tenancier partiel  
1632-1636 1(2) HUITRIC Nicolas AUFFRET Janne   Honorables gens ?  
                 
1643-1644 2 HUITRIC Jan BARRE Janne   Honorables gens ? Habite Squividan Huella
1643-1646 1(6) le BRONNEC Allain le CAVELLAT Janne 1662   Janne + 1685
1634-1644   le MASSON Jan le vieux         Habite Squividan
1664 2 le MASSON Guillaume ROLLAND Anne Jeanne 1664    
1652-1684 3 HUITRIC Allain LE BOUDER Constance 1652   Jan et Allain fréres ?
1671   le BRONNEC ALLAIN RANNOU Janne 1671   Janne o Quellenec bras
+1678       l'HODE Marie     (veuve Bronnec ?)
1678-1688 5(6) LAURANS Louis le MASSON Anne 1669 Honorables gens o1642 Elliant,+1691 ;anne fille
1688 1 DENYEL François BOURREBAO Appoline 1684    
1693 (2) le BERRE Laurent le MASSON Anne 1693   Union n°2
1678-1688 6(1) QUEMERE Hervé HUITRIC Janne 1677 Honorables gens ? oElliant
1684-1687 2(3) le BRONNEC François MOYSAN Marie 1680 Honorable femme  
1702 1(7) le BERRE Hervé LAURENS Janne 1669    
1703 (3) le BOUDER Guillaume le BARZ Corantine     +1723 corantine
1703-1705 2(4) SENEC-SEZNEC François le BRONNEC Janne 1701    
1703-1725 1(17) LAURANS Guénolé le BERRE Marie 1699   o1682
1705? 1(3) PEZRON Charles PROVOST Marguerite     + 1721 marguerite
1696-1710? 1 PICART François Joseph DOUFFAIT Colombe   Notaire Royal  
1710-1716 (5) LOZEACH Louis le BRONNEC Janne 1710   o1682
1720+   PICART Grégoire       Notaire Royal o 1696
1722-1725 1(7) le BALCH Tudal NEDELEC Anne 1722   oKerfres
1731-1759 6(10) LAURANS Guénolé le KERNEVEZ Marie 1728   o1707,+1782
1736   les enfants de :   de CHARMOY Bonne Yvoré   Propriétaire partiel Citation dans une minute de 1736
+1744 (4) le BERRE Michel le MAO Barbe Anasthase     +1784 Barbe
1750 1(5) MAHE Joseph Corentin SEZNEC Louise 1743   o1722
1755 1(2) le QUEAU François le POUPON Marie      
1757-1772 8(10) LAURANS François le CAUGANT Françoise 1755 Habite squividan o1740,+1782
1759 1 LOZACH Allain DIVANACH Ursule 1759   o1737
1761 1(5) le DERVOUET Hervé DELORIA Jeanne 1754   Moulin de Kerfres
1761-1766 3 le CLECH Corentin GUEGUEN Jeanne 1759   oBriec
1766-1768 2 le CAPITAINE Ambroise CREDOU Jeanne      
1766-1770 2 le DERVOUET Pierre DELORIA Marie Corentine 1765   o1732
1769-1772 2 BLAISE Jean le GUILLY Jeanne 1768 Metayer  
1769-1771 2(3) MAHE Joseph Corentin le CAUGANT Barbe 1764 Cultivateur o1741 fils
1770 1 le CALLOCH Jacques QUEMERE Gilette      
1776 1 le PAGE Yves le POUPON Marguerite      
1778-1791 2(5) KERGOURLAY Jérome MAHE Héléne + 1768 Cultivateur actif Maire N°1 o1737
1779-1798 7(11) LAURANS Guénolé François GOUGAY Marie Perrine 1777 Cultivateur actif o1757,+An10
    le GALLOU CORENTIN le MEVELLEC Catherine + 1749 Pére veuf o1714
1780-1820 3(7) LAURENT François le GALLOU Corentine 1780 Cultivateur actif o1760 frére Guénolé François
1782-1785 2 ROCUET François DENIEL Marie 1781   o1746
1783 1 le GUILLY Sébastien HUITRIC Françoise 1779 Metayer o1757
1784   le BERRE Michel le MAO Anasthase     +1784
1790 1 le DORS René le NIR Marie Jeanne 1788 Journalier o1758
1791   SEZNEC René       Domestique o1766
1791       DAOUEDAL Marie   Domestique o1766
1791   PENNANEACH René       Domestique o1747
1791   NICOLAS Pierre       Domestique o1764
1791   NICOLAS Hervé       Domestique o1771
1791       PHILIPPE Jeanne   Domestique o1764
1792 1 le BIHAN René QUINIOU Marie 1786 Journalier  
1804-1811 4 KERGOURLAY Joseph le PERON Jeanne   Cultivateur Maire en 1813  ?o1775
1808-1818 3(5) LAURANS Jean François PERON Marie Jeanne 1807 Domestique et Cultivateur o1783,+1818
1810 1(4) le POUPON Yves RIOU Marguerite 1791 Cultivateur ?  
1811 1 NICOLAS Hervé Julien ROLLAND Jeanne   Cultivateur  
1813 1 le MOIGNE Allain EVEN Marie Thomase 1812 Sonneur o1788
1814-1831 8 POHER Thomas LAURANS Françoise 1813 Cultivateur o1785 langolen ,+1849
1815-1829 6(9) LAURENT René Corentin CREDOU Marie Louise 1813 Maire de EG en 1813 o1792
1817 1(6) le CALLOCH François DERVOUET Marie An12 Cultivateur Couvreur o1780
1819 1 GESTIN-ISTIN Yves le GUILLOU Marie jeanne 1819 Journalier Cultivateur o1783
1823 1(1) PENNANEACH Jacques Laurent DENNIEL Marie Renée   Journalier Cultivateur  
1825-1827 2(3) COADOU Jean QUILLIOU Marie Françoise 1812 Journalier Cultivateur o1792
1828-1830 2 FAVENNEC Yves KERGOURLAY Marie Jeanne 1825 Cultivateur Signe o1808 ; fille joseph
1833-1835 2 KERGOURLAY Jérôme MORVAN Marie Renée 1832 Cultivateur o1811
1839-1855 13 POHER Michel LOUBOUTIN Marie Catherine 1838 Cultivateur o 1814
1836 1(2) LAURENT laurent Yves françois LAURENT Marie Françoise 1833   o1807,+1836
1840 1(3) NIHOUARN Yves MORVAN Marie Renée   Cultivateur o1795
1843 1(3) le CORRE Marc Joseph LAURENT Marie Françoise 1842 Journalier-Cultivateur o1816
1844 1(2) COIGNEC Jean BERNARD Marie Renée   Cultivateur o1803
1844 1 BERNARD Corentin PRIGENT Marie anne   Cultivateur o1808
1846-1856 5 LAURENT François BARRE Jeanne 1843 Cultivateur o1819 fils Jean François
1849 1 BRIOUAL Guénolé HASCOET Marie Catherine   Journalier-Cultivateur o1819
1852-1854 2 GADEL Jean Marie KERNEVEZ Marie anne 1851 Journalier o1822
1854 1(5) le POUPON Jean CAUGANT Marie Yvonne 1837 Journalier o 1810
1854-1876 8 COIGNEC Jean KERGOURLAY Jeanne 1853 Cultivateur o 1830
1857 (1)3 MAHE Michel CORNIC Anne Madeleine 1846 Journalier o1813 Elliant
1859 1(2) MAHEC Joseph NARVOR Marie Anne 1858 Tisserand o1812 Clohars-Fouesnant
1860-1863 3 le BERRE Alain BIHANNIC Marie Jeanne 1859 Journalier Cultivateur o1833
1861-1863 2(5) LAUDEN Yves le BERRE Marie Jeanne 1860 Journalier Cultivateur o1833
1867 1     KERGOURLAY Marie Yvonne   Cultivatrice o1845
1867 1 BOUDER Jean Marie HERRY Jeanne Marie   Cultivateur o1820
1869 1 BOUDER Jean Marie D'HERVE Jeanne   Journalier o1838
1871 1 GUYADER Louis LAURENT Jeanne 1871 Cultivateur, marchand de bois +1920 Squividan
    le CRANE Jean le GUYADER Marie Perrine 1892 Héritiére de Squividan  
1874-1876 2 POHER Mathias CREDOU Catherine 1873 Cultivateur o 1844
1875 1 TROALEN François le BESCOND Marie Corentine 1875 Cultivateur o 1848
1877 1 LOUET Pierre QUEFFELEC Marguerite 1873 Cultivateur o 1844 Leuhan
1880-1882 3 POHER Hervé René TANGUY Marie Jeanne 1879 Cultivateur o 1853
1881 1 GUEGUEN Mathias COIGNEC Marie Renée 1881 Cultivateur o 1850
1882 1 GUICHAOUA Jean René TANGUY Marie Jeanne 1880 Cultivateur-Journalier o 1853 Plomelen


(le fichier Excel de travail)
(le fichier Excel de travail)

[modifier] 4.2 A la Révolution

Au 17éme siècle on y trouve des HUITRIC qualifiés de «Honorables gens». En 1790, lors de recensement, il y a 27 personnes qui y habitent. Il est divisé en plusieurs tenues, réparties entre des membres des familles Laurans et Kergourlay.

Il y aura successivement trois maires de la commune originaires du domaine. Le premier est Jérôme KERGOURLAY, il a alors 58 ans. Sa signature apparaît sur un document daté de 1791. Il s’est installé à Squividan avec sa femme Louis Hélène MAHE après 1775, auparavant il habitait Kerdevot. En 1791 il y a trois Citoyens actifs dont deux frères parmi les résidents du lieu.

Est-ce la personnalité de Jérôme, son « aura » personnelle ou l’importance du domaine qui motive cette nomination ? On note que son proche voisin Jean le Signour de Keranroux est aussi porte-parole de l’assemblée des personnes importantes de la commune. On ne parle pas encore de conseil municipal.

Définition du terme "actif" (article sur le Recensement publié dans le bulletin municpal de 1982) :
... le secrétaire a voulu repérer en marge tous les citoyens "actifs" dont les effectifs ont été récapitulés à la fin de chaque parcelle. Ces citoyens tenaient une place importante dans la nouvelle organisation sociale définie par l'Assemblée Nationale Constituante. Plusieurs conditions étaient requises pour être actif, mais il fallait surtout payer une contribution directe égale à trois journées de travail.
Les citoyens "actifs" avaient le droit civil de se réunir en assemblée primaire de la municipalité, et choisissaient parmi eux des électeurs qui pouvaient participer à la désignation du député du canton. Ce suffrage censitaire à deux degrés fut inauguré l'année suivante, en 1791. Mais malheureusement nous ne connaissons pas les résultats de ces élections dont la préparation a consistéen ce présent recensement.
En 1790, les Ergué-Gabéricois dits "actifs" étaient au nombre de 131, soit un habitant sur douze. Ces notables formaient la couche sociale la plus aisée composée avant tout des prêtres, des nobles (les De La Marche de Lezergué), des agriculteurs et de certains métayers et meuniers privilégiés. En principe un feu (ou foyer fiscal) ne comptait qu'un seul actif, et le titre était réservé à la population masculine, à savoir le chef de famille. Parmi les 131 actifs se créait une assemblée plus réduite (sans doute une dizaine d'électeurs) qui était chargée du travail ardu d'administration de la commune. Dès 1789, ces tâches de gestion se faisaient par délégation, c'est-à-dire qu'à chaque évènement important (comme le Don Patriotique ...) on nommait un commaissaire.

La commune naît officiellement le 22 Décembre 1792.

[modifier] 4.3 Une pépiniére de notables

Les Maires au 19éme siècle :

A-Période: Révolution et empire
  • N°1 : Jérôme KERGOURLAY de Squividan . Sa signature apparaît dés 1791 sur un document (nomination 14 Mai 1791).Il habite Kerdevot après son mariage en 1768 avec Louise Hélène MAHE.En 1778 il est à Squividan où naîtrons deux de ses enfants. Ces KERGOURLAY ou KERGOULLE viennent de Elliant.
  • N°2 bis : Joseph KERGOURLAY .C’est le fils du précédent !Il est né en 1772 et est mentionné comme Maire en 1813 .Il a épousé Jeanne PERON .(non répertorié dans la liste des Maires ?)
  • N°2 : Jean (François) RIOU de Tréodet ,un voisin direct de Jérôme KERGOURLAY .Nommé le 23 Septembre 1795, il a 40 ans et il est cultivateur actif .Son mandat dure jusqu’en 1800.
  • N°3 : Jean le JOUR ,Maire de 1800 à 1804.
B-Les maires sont nommés par le Préfet de 1815 à 1882
  • N°4 : Jérôme CREDOU de Crech-Ergué ,acquéreur de la chapelle de Kerdevot (An III) ,Maire de 1815 à 1820 .Il est le neveu de Jérome KERGOURLAY.
  • N°5 : Hervé LOZACH de la Salleverte (il a épousé Marie-Jeanne le PETILLON) ,Maire de 1820 à 1824.Son fils Hervé Corentin épouse Marguerite RIOU de Tréodet ,petite fille de Jean-François RIOU.
  • N°6 : René Corentin LAURENT de Squividan aussi ,Maire de 1824 à 1832 .Il a épousé Marie Louise CREDOU en 1813, Elle est la fille de Jérôme CREDOU ,Maire précédent et la sœur de « Christoff Du » propriétaire de Lézergué ,elle est apparentée à Jérôme KERGOURLAY .. Le registre des naissances est signé « LAURENT adjoint » en 1833 .Est-ce le même ?
  • N° 7 : Pierre Jean NEDELEC de Kergoant est Maire de 1846 à 1855 .Il se marie tour à tour avec Marie le FOLL puis avec Marie GESTIN.Il décède à Ergué-Armel en 1889.Il est apparenté à Jérôme CREDOU.
  • N°8 : Michel FEUNTEUN de Gongallic est Maire de 1855 à 1862 .Il épouse Anne Hélène KERGOURLAY en 1836 puis Marguerite le ROUX en 1839.Anne Hélène est nièce et petite fille de Maires précédents !
  • N°9 : Joseph le ROUX ,Maire de 1862 à 1881 .Il est le fils de Sieur Louis Corentin le ROUX trésorier à Kerhellou .Il a épousé Anne MAHE en 1854 . Deux de leurs filles se marient avec des petits fils de René Corentin LAURENT.sa cousine Marguerite le ROUX est la femme de Michel FEUNTEUN.
  • N°10  : Jean MAHE ,Maire de 1881 à 1882 .
C-Les Maires sont élus par les conseillers de 1882 à 1983
  • N°11 : Hervé le ROUX ,Maire de 1882-1906, du Melennec .

Quelles conclusions peut-on tirer de cette particularité :

  • C’est une même couche sociale qui prend le pouvoir à la révolution et remplace les nobles qui s’enfuient .
  • Ils sont les acquéreurs des terres et biens libérés .
  • Ils gardent le pouvoir à l’intérieur de leur groupe .
  • On trouve presque toujours une liaison parentale avec Squividan .
  • Les droits de la noblesse sont remplacés par le pouvoir du à l’importance du patrimoine foncier .

[modifier] 4.4 Genéalogie familiale



Thème de l'article : Monographie d'un lieu-dit de la commune d'Ergué-Gabéric

Date de création : mai 2006    Dernière modification : 8.08.2007    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]