Etienne Le Grand, clichés du tournage du film "Les Naufrageurs" de Gwenn-Aël Bolloré - GrandTerrier

Etienne Le Grand, clichés du tournage du film "Les Naufrageurs" de Gwenn-Aël Bolloré

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Photothèque
 Encyclopédie : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
22 négatifs, conservés au Musée de Bretagne à Rennes, pris par le photographe quimpérois Etienne Le Grand fils [1] pendant le tournage du film "Les Naufrageurs" de Charles Brabant et Gwenn-Aël Bolloré.

Le musée de Bretagne collecte des photographies depuis la seconde moitié du 19e siècle, et son trésor actuel est évalué à 400 000 négatifs sur verre et films souples et à plus de 13 000 tirages.

Autres lectures : « BLANCHARD Nolwenn et Maria - La Bretagne au cinéma » ¤ « 1958 - Première mondiale du film Les Naufrageurs à Quimper » ¤ « ESPERN André - Gwenn-Aël Bolloré, l'homme crabe » ¤ « Gwenn-Aël Bolloré (1925-2001), écrivain-poète et PDG » ¤ « DOUGUET Jean-François - Etienne Le Grand, un regard breton dans la Grande Guerre » ¤ « Etienne Le Grand, un regard gabéricois sur la guerre 14-18 » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Les négatifs en question sont mis à disposition sur le site Internet du Musée de Bretagne avec ces informations : Matière Plastique ; Technique Noir et blanc ; Mesures, Hauteur 8,7 cm, Largeur 11,8 cm.

Les scènes photographiées sont celles prises sur le site de Kerity-Penmarc'h avec les acteurs principaux (Charles Vanel, Renée Cosima ...), et le bateau qui sera volontairement naufragé [2] sur les rochers. Les deux dernières photos de la collection sont prises à la nuit tombée.

Le photographe est le fils aîné du photographe né à Ergué-Gabéric en 1885, tous deux deux prénommés Etienne [1]. Après avoir été salarié par le photographe quimpérois Villard, Etienne Le Grand père avait pris ses premiers clichés pendant la grande guerre 19154-18. Le fils prend la succession des studios Le Grand de la place Terre-au-Duc en 1947.

 

Dans le film-interview d'André Espern, le producteur et scénariste Gwenn-Aël décrit son rôle dans le tournage des scènes du naufrage : « Dans le scénario le bateau qui ne voyait plus les feux, devait s'écraser du côté de Penmarc'h. Quand on a été pour tourner, personne ne voulait prendre la barre, parce que le type était seul. Tout le monde s'est tourné vers moi, car c'est moi qui avais écrit le scénario. Je me suis déguisé en marin hollandais, avec des bottes et une casquette, et puis j'ai été droit sur les cailloux, il y avait un peu de mer. C'est très impressionnant, puisqu'avec une barre franche, résister à la tentation de tourner la barre pour éviter les cailloux, c'est dur pour un marin. »

[modifier] 2 Les négatifs

Les vignettes ci-dessous ne permettent pas de visualiser directement les clichés protégés par droit de propriété de Rennes Métropole.

 

Pour visualiser les clichés d'origine, veuillez afficher la collection photographique du Musée de Bretagne : Négatif Tournage du film Les Naufrageurs

[modifier] 3 Annotations

  1. Etienne Le Grand est né à Menez-Groas en Ergué-Gabéric le 9 février 1885, son père étant domestique de ferme, puis maçon, et sa mère issue d'une famille de tailleurs de pierre ou maçons. Son père décédé en 1885, il fut élevé à Keruel, près de Lestonan, d'où son oncle maçon est appelé à construire les écoles communales de la région. Il démarre comme stagiaire en 1889 chez le photographe quimpérois Joseph Villard. Il se marie le 19 février 1911 avec Catherine Bourhis. Il poursuit sa passion de la photo quand il fait son service au 102e régiment d'artillerie, puis lors de son incorporation en 1914 au 318e. De retour de la guerre, Etienne Le Grand retourne chez Villard, puis ouvre un atelier en 1920. En 1922 il installe ses studios au 8 place Terre-au-Duc. En 1947 il passe la relève de son studio quimpérois à son fils aîné Etienne (né en 1911-12) et prend sa retraite (il s'éteindra à Quimper le 15 avril 1969) ; le fils cadet Jean s'installe aussi comme photographe, à Concarneau. C'est ce dernier qui a conservé la plupart des clichés de son père de la première guerre mondiale. [Ref.↑ 1,0 1,1]
  2. Naufrageur, s.m. : celui qui provoque volontairement le naufrage d’un navire, à la différence du pilleur d'épave qui se contente de piller un navire déjà échoué (une épave). Source : Wikipedia.  [Terme] [Lexique] [Ref.↑]


Thème de l'article : Mémoires et portraits de nos anciens

Date de création : Juin2017    Dernière modification : 26.06.2017    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]