FLOC'H Grégory - Lézergué, château du XVIIIe siècle breton - GrandTerrier

FLOC'H Grégory - Lézergué, château du XVIIIe siècle breton

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

FLOC'H (Grégory), « Lézergué, en Ergué-Gabéric. Étude d'un château du XVIIIe siècle breton », dans Année 2015 - Tome CXLIII, Société archéologique du Finistère, Cloitre, St-Thonan, 147-165
Titre : Lézergué, en Ergué-Gabéric. Étude d'un château du XVIIIe siècle breton
Auteur : FLOC'H Grégory Type : Article
Edition : Société archéologique du Finistère Publication : Année 2015 - Tome CXLIII
Impression : Cloitre, St-Thonan Année : 2016
Pages : 147-165 Référence : ISBN ISSN 0249-6763

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Grégory Floc'h est un spécialiste reconnu des châteaux en Bretagne aux époques ancienne et moderne. Il a déjà publié des articles documentés sur les châteaux du Léon aux 17 et 18e siècles [1], sur l’âge classique du château du Vannetais [2], et, pour le CRBC, des études de cas du patrimoine architectural breton disparu.

Ici il signe un bel article de 18 pages sur un château presque disparu de notre campagne cornouaillaise, avec cette citation en dédicace : « Une ruine n'est belle que si elle présente les restes d'une existence jadis complète » (Fernand Pouillon).

On y trouve notamment :

  • des références inédites d'archives, comme le séquestre de meubles et l'inventaire des papiers de l'émigré de La Marche à Jersey, ou iconographiques, comme les relevés de plan de Bernard Le Moën, architecte DPLG, et le cliché Robineau de 1930.
  • les relevés commentés des pièces du château sur la base des plans de Joseph Bigot, et des parcelles attenantes grâce aux actes et au cadastre.
  • des précisions sur les richesses des lieux, la façade principale du « maître-logis », l'escalier monumental exceptionnel « inscrit dans la tradition », la « rabine [3] de sapins (d'où le surnom de la croix des épines ?) » car Kroas-Spern n'est pas loin  !
  • des descriptions évocatrices et inspirées : « Le visage du château est français, mais le granite lui a donné l'accent breton ; le haut toit, à pentes simples, couvert d'ardoises, passe pour un provincialisme, mais c'est une erreur, il est relatif au type architectural : c'est l'un des symboles du château ; l'enchaînement vestitule-escalier dans l'axe, manière cornouaillaise, est hérité du "manoir breton" »
  • une conclusion qui invite à poursuivre les recherches : « les quelques ébauches données ici laissent augurer une richesse extraordinaire. La matière est là : l'exploration peut commencer ! »

Autres lectures : « Archives de Lezergué » ¤ « Présentation et historique du manoir de Lezergué » ¤ « Croquis et peintures du manoir de Lezergué aux 19e-21e siècles » ¤ « Les de La Marche, nobles de Kerfort et de Lezergué, 17e-18e siècles » ¤ 

[modifier] Annotations

  1. Les châteaux des XVIIe et XVIIIe siècles dans le Léon : « du château à la maison de plaisance », Mémoires de la société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, Tome XC, 2012 [Ref.↑]
  2. L’âge classique du château du Vannetais, Bulletins et Mémoires de la Société polymathique du Morbihan, 2013. [Ref.↑]
  3. Rabine, s.f. : allée de grands arbres plantés sur l'avenue d'une maison de noblesse et de quelque monastère ; source : Dom Pelletier. Ce mot existe en breton avec la même prononciation ; source : dictionnaire gallo de cc-duguesclin. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : Mars 2016    Dernière modification : 4.03.2016    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]