François Laurans, maire (1793-1795 1797-1800) - GrandTerrier

François Laurans, maire (1793-1795 1797-1800)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Personnage Politique


François Laurans
maire d'Ergué-Gabéric
Mandats 1793-1795
Mandat suivant : 1797-1800
Profession agriculteur
Domicilié à Squividan
Courant politique -
Faits marquants levée de contingent, attestation de résidence ecclésiastique
<< précédent << Liste complète des maires >> suivant >>

[modifier] 1 Biographie

Un doute subsiste quant à l'identité de François Laurans, mentionné comme maire les deux périodes de 1793-95 et 1797-1800 :

1e hypothèse : François Laurans, né le 3 février 1740 à Squividan. Il se marie avec Françoise Le Caugant le 8 juillet 1755 à Ergué-Gabéric. Il décède le 18 novembre 1800 à Ergue-Armel et n'apparait pas sur le recensement de 1790. Certains le font mourir en 1782 à Ergué-Gabéric, mais le fait qu'il soit qualifié de "vieux" sur le document de 1798 nous fait préférer l'hypothèse qu'il ait laissé sa ferme de Squividan et soit employé dans une ferme près de Quimper dans la partie intégrée à Ergué-Gabéric en 1791 (Kerampensal, Cleuyou ou Pennervan) et rattaché en 1790 à Ergué-Armel.

 

2e hypothèse : François Laurans, fils du précédent, né le 27 octobre 1760 à Squividan en Ergué-Gabéric. Il se marie 8 juillet 1780 avec Corentine Le Gallou avec qui il a sept enfants, dont François. Il décède le 1er juin 1809 à Squividan. Sur le recensement de 1790 il est déclaré comme citoyen actif.

Suivant les 2 hypothèses ci-dessous, il est soit le grand-père, soit le père de René Laurent, également maire d'Ergué-Gabéric de 1824 à 1846.

[modifier] 2 Mandats municipaux

En mars 1793 il est qualifié de maire dans le document « 1793 - Levée de 12 citoyens pour le contingent communal », alors que Jean Le Jour est officier municipal et Yves Le Meur procureur de la commune. En 1795 il laissera sa place de maire à Jean Riou de Tréodet.

 

Son existence de "François Laurans vieux" est attestée en tant que maire par un document de 1798 valant pour certificat de résidence d'un ecclésiastique. Les autres signataires de l'acte sont Jean Nicolas, adjoint, et Rannou, agent (secrétaire ?).



Thème de l'article : Biographie et histoire d'un mandat de maire

Date de création : août 2009    Dernière modification : 16.06.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]