Jérôme Kergourlay, maire (1791-1792) - GrandTerrier

Jérôme Kergourlay, maire (1791-1792)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Personnage Politique


Jérôme Kergour- lay
maire d'Ergué-Gabéric
Mandats 1791-1793
Profession agriculteur
Domicilié à Squividan
Courant politique -
Faits marquants défense du curé anti-constitutionnel, emprisonnement d'une prostituée
<< précédent << Liste complète des maires >> suivant >>

[modifier] 1 Biographie

Jérome Kergourlay est né le 6 décembre 1737 à Ergué-Gabéric. En 1769 il habite Kerdévot en 1769 et en 1778 Squividan. Il se marie le 25 octobre 1768 avec Louise Helaine Mahé avec qui il a cinq enfants. Il décède le 15 mai 1809 à Squividan en Ergué-Gabéric. Son fils Joseph s'installe aussi à Squividan comme cultivateur.

En 1790 il apparaît dans le recensement de la population en tant que citoyen actif (électeur) et agriculteur à Squividan. Son exploitation, l'une des trois fermes du lieu-dit, est dotée de quatre domestiques.

 

Il est apparenté à au moins deux autres personnalités de la commune : sa belle-mère, la première femme de son père, est une Blanche Lizien de Mélennec, grande tante d'Hervé Lizien, et Jérome Crédou est également son cousin par cette branche.

Informations généalogiques :

[modifier] 2 Mandat municipal

Son nom avec le titre de maire de la commune d'Ergué-Gabéric est mentionné dans deux documents de 1791, l'un dans une pétition pour réclamer le maintien des prêtres non assermentés, l'autre pour demander la prise en charge d'une prostituée de la commune. A noter aussi qu'en 1791 le territoire communal fut agrandi dans sa partie sud-ouest avec le rattachement des villages de Kerampensal, du Cleuyou, de Kerelan et du moulin du Coutellic : « 1791 - Rattachement à Ergué-Gabéric de Kerampensal, Cleuyou et Kerelan ».

Le 1er février 1791 le maire Jérôme Kergourlay et le Conseil général de la commune craignant d'être privés des prêtres qui n'avaient pas prêté serment à la Constitution Civile du Clergé, écrit au Département et au District de Quimper pour demander leur maintien (cf. doc « 1791 - Demande du maire pour le maintien de prêtres réfractaires » :

L'assemblée étant instruite qu'aucun des M.M. les prêtres de cette paroisse n'avait prêté le serment requis par la loi qui l'ordonne, pour n'être pas privés des secours spirituels, et ne voulant pas que l'office divin et l'administration de sacrements soient interrompus, elle prie ces Messieurs de vouloir bien continuer leurs fonctions à l'avenir comme au passé.

Cette délibération ne fut pas approuvée par les administrateurs du département, et le 28 mars 1791 un nouveau curé constitutionnel est nommé. Le recteur réfractaire, Alain Dumoulin, contestera cette nomination, mais in fine il devra s'exiler à Prague.

 

En mai 1791 la municipalité d'Ergué-Gabéric conduite par son maire s'adresse au Directoire du district de Quimper pour se plaindre de la présence d'une fille de mauvaise vie (document conservé aux Archives Départementales du Finistère sous la cote 12 L 4) :

Ce 14 mai 1791

Messieurs,

Nous soussignés officiers municipaux assemblés de la paroisse d'Ergué-Gabéric, nous supplions très humblement de prendre en considération la plainte que nous vous portons, avec confiance, d'une fille de mauvaise vie que nous avons sur notre paroisse.

1° Elle n'est pas originaire de notre paroisse, 2° elle a la vérole, 3° elle se lave dans neuf fontaines dans la persuasion de se guérir, superstition, elle est de mauvais exemple, elle a fréquenté les soldats, elle a eu un enfant.

Les habitants qui ne peuvent avoir de l'eau potable que de ces fontaines sont dans la plus grande gêne et souffrent d'être obligés de boire de ces fontaines, se trouvant dans l'impossibilité d'en trouver d'autres.

Nous sommes avec un respectueux attachement,

Messieurs Jérome Kergourlay maire
Alain Rannou officiel municipal
J. Mahé secrétaire greffier

Le directoire du district de Quimper répondra à la municipalité d'Ergué-Gabéric pour l'autoriser à faire emprisonner la dite personne.



Thème de l'article : Biographie et histoire d'un mandat de maire

Date de création : septembre 2006    Dernière modification : 16.06.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]