J.M.C. Borrossi, née Le Bellec, institutrice de 1923 à 1936 - GrandTerrier

J.M.C. Borrossi, née Le Bellec, institutrice de 1923 à 1936

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Instituteur/trice          [ Liste complète des instits ]


J.M.C. Le Bellec-Borrossi
Affectation(s) 1923-1936
Ecole(s) école de filles au Bourg
Classe(s) -
Responsabilité Institutrice
Spécificités pupilles Grancher

Autres lectures : « Espace "Les Instits" » ¤ « 1935 - Classe de l'école Communale des filles au Bourg » ¤ « Les institutrices et instituteurs en poste à Ergué-Gabéric » ¤ « 1927 - Epidémie de teigne tondante parmi les pupilles de l'oeuvre Grancher » ¤ « 1925 - Suppression du poste d'institutrice adjointe à l'école de filles du bourg » ¤ 

[modifier] 1 Biographie

Jeanne Marie Corentine Le Bellec, future épouse Borrossi, est née le 27 mai 1896 à Penhars. Suivant l'exemple de son oncle instituteur à Pluguffan, elle devient institutrice.

Elle s'y marie en décembre 1919 avec un Borrossi d'origine corse qui fit carrière dans l'armée. Ils auront trois enfants : Jean (1920), Paul-Marie (1921) et Yvonne (1924). Nommée en 1923, elle reste 13 ans comme institutrice à l'école des filles du bourg d'Ergué-Gabéric jusqu'en 1936.

Elle sera remplacée par Mme Berri. Elle est ensuite nommée à Plomelin, puis à l'école de Pennanguer en Penhars.

 

[modifier] 2 Vie scolaire

En 1925, devant la constante diminution des effectifs du fait de la concurrence des écoles privées (30 élèves en 1923, 22 en 1924), l'académie et le préfecture demandent la suppression du poste de son institutrice adjointe. Les républicains protestent, mais la majorité du conseil municipal vote la suppression à 7 voix contre 5.

Dès son arrivée en 1923 elle demande à accueillir des pupilles de l'Œuvre Grancher [1] dans son pensionnat qu'elle organise à l'école.

 

En 1927, elle a 7 pupilles, et constate que certaines sont affectées de la teigne [2], et en informe l'Inspecteur d'Académie, suspectant fortement que l'école libre voisine est le foyer de contamination.Hormis les pupilles Grancher, l'effectif de l'école des filles du bourg est en 1927 : « - 1ère classe : 8 élèves. - 2e classe : 2 élèves ».

En 1935, sur la photo de classe, on dénombre 11 élèves.

[modifier] 3 Photos de classe

Une photo de classe de 1935, dans la petite cour devant l'école.

Identification des enfants : « 1935 - Classe de l'école Communale des filles au Bourg » ¤ )

On remarquera que les blouses et les écharpes sont de mise pour les 11 élèves, et pour certaines les « boutoù koad » (sabots de bois).

 

[modifier] 4 Annotations

  1. L'association dite " Préservation de l'enfance - Oeuvre Grancher" plus connue sous le nom d'Oeuvre Grancher était une association loi 1901 fondée par Jacques-Joseph Grancher, médecin spécialiste des maladies respiratoires, proche collaborateur de Louis Pasteur. Cette institution de placement familial avait des filiales autonomes dans tous les départements de France. Par le décret du 11 avril 2001, elle est reconnue d'utilité publique et prend la dénomination de Fondation Grancher. [Ref.↑]
  2. La teigne, ou teigne tondante microsporique, est une infection des cheveux ou des poils. C'est une mycose provoquée par un champignon microscopique attaquant le cuir chevelu. La maladie fait partie des dermatophytoses. Cette dermatose atteint essentiellement les enfants d'âge scolaire de moins de 12 ans. La teigne n'est pas une maladie grave mais elle est particulièrement humiliante, irritante et inesthétique (Wikipedia). [Ref.↑]


Thème de l'article : Biographie d'une personnalité gabéricoise

Date de création : Avril 2015    Dernière modification : 6.04.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]