Jean-Louis Le Roux, maire (1925-1929) - GrandTerrier

Jean-Louis Le Roux, maire (1925-1929)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Personnage Politique


Jean Louis Le Roux
maire d'Ergué-Gabéric
Mandats 1925-1929
Profession agriculteur
Domicilié à Lezouanac'h
Courant politique Parti républicain de gauche
Faits marquants écoles de Lestonan
<< précédent << Liste complète des maires >> suivant >>
Autres lectures : « 1925 - Suppression du poste d'institutrice adjointe à l'école de filles du bourg » ¤ « Jean Jadé et René Bolloré contre le Cartel des gauches, Le Progrès du Finistère 1925 » ¤ « 1927-1929 - Tentative de fermeture de l'école communale de Lestonan par René Bolloré » ¤ « 1929 - Conflit entre l'instituteur de Lestonan et la municipalité au sujet d'une pompe » ¤ 

[modifier] 1 Biographie

Jean-Louis Le Roux est cultivateur à Lézouanac'h. Né le 25 septembre 1896, fils de Jean-Louis Le Roux et de Marie-Perrine Laurens, il épouse Marie-Corentine Coïc en 1919.

Il décède à Ergué-Armel le 15 mai 1949.

Informations généalogiques :

 

Son grand père Joseph Corentin Le Roux fut également maire d'Ergué-Gabéric de 1862 à 1881 et son père Jean-Louis-Marie (1855, 1930) un républicain engagé, conseiller cantonal et dans l'opposition municipale.

Défenseur de l'école laïque, il est délégué cantonal au comité départemental de l'Instruction primaire. Conseiller municipal depuis 1912, il est élu maire de mai 1925 à 1929. Fin 1924 et début 1925, il se bat avec le comité local républicain pour le maintien du poste d'institutrice adjointe à l'école communale de filles du bourg.

[modifier] 2 Mandat municipal

En 1925 c'est la première fois à Ergué-Gabéric que la liste dite "conservatrice" est battue. La liste "Concentration Républicaine" alliée au Cartel des Gauches obtient de 311 à 358 voix contre 240 à 294 à la liste conservatrice qui se dit d'Union Républicaine. Jean-Louis Le Roux est un républicain modéré, avec des références chez Maurice Bouilloux-Lafont [1] [2] du parti républicain de gauche.

Et pourtant, la veille du premier tour, Jean Jadé [3] le jeune député de Quimper et René Bolloré organisent une campagne contre le Bloc de gauche.

 

Jean-Louis écrit au préfet en 1927 pour arrêter le projet d'agrandissement de l'école communale de Lestonan du fait de la future construction de l'école libre par René Bolloré.

En 1929, le conseil municipal vote une délibération refusant une demande de réparation d'une eau soumise par l'instituteur Gloaguen de l'école communale de Lestonan et demande son transfert.

[modifier] 3 Résultats des élections

Élections de 1925. Liste Concentration Républicaine. 1er tour : 3 mai. 2e tour : 10 mai.

Conseillers élus : René Le Roux, Auguste Laurent, François Laurent, Jean-Louis Le Roux, Mathias Huitric, Jean Le Menn, Pierre Le Berre, Alain Billon, Jean Crane, René Beulz, Alain Duvail, René Cornic, Guillaume Le Meur, Pierre Le Grand, Jean Le Grand, Louis Le Bihan, Pierre Keribin, Louis Thépaut, René Poupon, Louis Barré, Jean-Pierre Queré.

Election du maire et des adjoints le 17 mai 1925 à 15 H

Maire : Jean Louis Le Roux, 20 voix ; René Le Roux, 1 voix

1er adjoint : René Le Roux, 16 voix ; Auguste Laurent

2e adjoint. 1er tour : Auguste Laurent, 9 voix ; Jean Crane, 7 voix ; Jean Le Menn, 4 voix ; René Cornic, 1 voix. 2e tour : Auguste Laurent, 11 voix ; Jean Crane, 6 voix ; Jean Le Menn, 3 voix ; René Cornic, 1 voix.

 

Élections de 1929

1er tour, 5 mai. La « Liste Républicaine et d'intérêt local » de Pierre Tanguy emporte 15 sièges, les 6 autres restant en ballotage.

Deuxième tour, 12 mai.

Une troisième liste en lice, constituée de 3 minoritaires : Poupon, Cornic et Le Bihan.

La liste "Concentration Républicaine" de Jean-Louis Le Roux s'adjuge les 6 sièges.

[modifier] 4 Annotations

  1. Dans un document de 1919 (ADF 4 M 172), Jean-Louis Le Roux est qualifié comme Républicain et affilié à la nuance politique "Bouilloux". [Ref.↑]
  2. Maurice Bouilloux-Lafont : dirigeant d'une banque familiale en Seine-et-Oise, allié par son mariage à la famille Alavoine de Quimper, maire de Bénodet en 1912. Elu député en 1914 pour le parti républicain de gauche, pour succéder à Louis Hémon, reste à de poste jusqu'en 1932. [Ref.↑]
  3. Jean Yves Jadé est né en 1890 à Brest et décédé en 1936 à Quimper. Profondément croyant, il exerçait la profession d'avocat dans sa ville natale. À 29 ans, il est élu Député du Finistère en 1919, sur la liste républicaine et démocratique d'union nationale. En 1928, candidat républicain démocrate dans la 2° circonscription de Quimper, il est élu au second tour contre Georges Le Bail, autre avocat, de gauche. [Ref.↑]


Thème de l'article : Biographie et histoire d'un mandat de maire

Date de création : septembre 2006    Dernière modification : 3.04.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]