Jean Hascoët, recteur (1897-1908) - GrandTerrier

Jean Hascoët, recteur (1897-1908)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Clergé
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
O E U V R E     E T     B I O G R A P H I E     D E     P R Ê T R E

[ Prêtres en exercice à Ergué-Gabéric ]

Autres lectures : « Les pierres tombales de l'enclos paroissial St-Guinal » ¤ « 1900 - Demande préfectorale de déclassement du recteur par trois républicains » ¤ « 1902 - Documents sur la fermeture de l'école Notre-Dame de Kerdévo » ¤ « 1902 - Enquête diocésaine sur l'usage du breton à Ergué-Gabéric » ¤ « Une procession pour le retour des crucifix, Le Progrès du Finistère 1905 » ¤ .

[modifier] 1 Affectations

Extrait de la liste des prêtres décédés et ordonnés de 1801 à aujourd'hui (Archives de l'Évêché, màj 2008) :

 

Hascoët Jean : Né le 26-06-1850 au Juch ; 1874, prêtre, vicaire à Rosporden ; 1875, vicaire à Ergué-Armel ; 1889, recteur de Bénodet ; 1897, recteur Ergué-Gabéric ; décédé le 15-01-1908.

Etude : SR. 1908 p. 60-61.

[modifier] 2 Pierre tombale

Belle pierre tombale près de l'entrée sud de l'église St-Guinal, reste d'un enclos paroissial.

Épitaphe : « ICI REPOSE M. Jean HASCOET, né au Juch en 1850, Recteur d'Ergué-Gabéric de 1889 à Janvier 1908. PRIEZ POUR LUI. BEATI MORTUI QUI IN DOMINO MORIUNTUR »

 

[modifier] 3 Nécrologie

« Si à chacun des assistants l'on avait demandé de caractériser d'un mot le défunt qu'ils allaient accompagner à sa dernière demeure, tous auraient répondu : " Il était bon". Bon et serviable dans le commerce ordinaire de la vie ; bon prêtre, pieux et édifiant ; bon recteur, plein de dévouement et de zèle pour la gloire de Dieu et le bien des âmes qui lui étaient confiées ; bon confrère, accueillant, hospitalier, tel fut, durant sa carrière prématurément interrompue, le regretté M. Hascoët, à qui l'on peut appliquer la parole de l'Écriture : Dilectus Deo et hominibus ... [1]

À Ergué-Gabéric où il fut transféré le 13 mars 1897, il fit divers embellissements à la chapelle N.D. de Kerdévot ; mais surtout il dota la paroisse d'une école chrétienne de filles dont il était justement fier et qu'il a eu la consolation de voir survivre et prospérer, malgré le renvoi des bonnes religieuses du Saint-Esprit à qui il en avait confié la direction ».

 

Semaine Religieuse du diocèse de Quimper et de Léon du 24 janvier 1908, pages 60-61

[modifier] 4 Période républicaine

En 1900, après 2 ans d'ouverture de l'école Notre-Dame de Kerdévot, Jean Hascoët fait l'objet d'une dénonciation au préfet par les chefs de file du parti républicain gabéricois pour avoir exercé une pression sur les familles pour qu'elles y inscrivent leurs filles.

En 1902 il lutte contre la fermeture de l'école privée tenue par les sœurs blanches de la congrégation des Filles du St-Esprit : « M. Hascoët, organisateur de la résistance a refusé de signer l'engagement qui lui a été présenté ».

En octobre il répond à l'enquête de l'évêque Monseigneur Dubillard sur l'usage du breton dans les paroisses du diocèse, par une position bien tranchée sur la dominance de la langue bretonne, et sur son trait d'humour quand il est question d'un enfant né à Paris qui seul serait capable de suivre son catéchisme en français.

 

Articles sur l'école N.D. de Kerdévot :

« Retrouvailles à l'école Notre-Dame de Kerdévot, Ouest-France 1987 » ¤ « Reportage sur l'expulsion des soeurs blanches, L'Ouest-Eclair 1902 » ¤ « 1902 - Documents sur la fermeture de l'école Notre-Dame de Kerdévot » ¤ « 1902 - Témoignage de JM Déguignet sur la fermeture de l'école ND de Kerdévot » ¤ « 1911 - Pétition des électeurs pour le maintien d'une religieuse du St-Esprit » ¤ « Marie Gourmelen, une écolière pensionnaire de 1917 à 1922 » ¤ « Une procession pour le retour des crucifix, Le Progrès du Finistère 1905 » ¤ 


En mai 1905 il organise une procession pour fêter le retour des crucifix à l'église paroissiale du bourg.

[modifier] 5 Annotations

  1. « Dilectus Deo et hominibus » : Bien-aimé de Dieu et des hommes ... [Ref.↑]