Jean et Francine Lazou, instituteurs de 1926 à 1950 - GrandTerrier

Jean et Francine Lazou, instituteurs de 1926 à 1950

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Instituteur/trice          [ Liste complète des instits ]


Jean et Francine Lazou
Affectation(s) 1926-1939, 1945-1950
Ecole(s) communale de Lestonan
Classe(s) -
Responsabilité Instituteurs
Spécificités engagement au Parti Communiste, animation des fêtes locales, mort au combat

Autres lectures : « Espace "Les Instits" » ¤ « Les fêtes annuelles du quartier de Lestonan, Ouest-Eclair Dépêche de Brest 1936-1939 » ¤ « Les compétitions colombophiles de Jean Lazou de Lestonan, journaux locaux 1930-35 » ¤ « Judicaël Gloaguen et épouse, directeur et institutrice de 1926 à 193x » ¤ 

[modifier] 1 Biographie

Jean François Lazou est né à Plougasnou le 29 juillet 1895. ayant terminé sa formation d’instituteur, il est mobilsé avec sa classe d’âge à partir de décembre 1914 et va servir dans cette guerre comme officier.

A la fin de la guerre 1914-18, Jean Lazou a choisi de rester mobilisé pour aller réintroduire le français dans l’enseignement primaire en Moselle, où il est rejoint par Francine Combot, son épouse, également institutrice, née à Morlaix le 5 décembre 1895. C’est là que naît leur fille Malou en 1919.

De retour dans le Finistère, Jean et Francine Lazou enseignent à Roscoff en 1924. Puis au 1er octobre 1926, ils sont tous deux affectés aux écoles de Lestonan où ils vont rester respectivement 13 et 18 ans.

Il est mobilisé pour participer comme capitaine à la seconde Guerre mondiale, au 337ème Régiment d’Infanterie. Il trouve la mort le 15 mai 1940 à Montcornet (Aisne) lors d’une violente attaque ennemie ». Cette citation comporte l’attribution de la Croix de guerre avec étoile d’argent. La Légion d’Honneur lui sera attribuée en 1950 (J.O. du 3.1.1950).

De son côté, Francine Lazou est engagée, sous le prénom de Jeanne, dans un réseau de résistance créé par le Parti Communiste. Elle est arrêtée en mars 1943, condamnée à un an de prison, échappe à la déportation et retrouve sa classe de Lestonan le 9 octobre 1944, jusqu’à son départ en retraite au tournant des années 50. Elle est décédée le 25 octobre 1983.

 
Le couple Lazou à Congallic
Le couple Lazou à Congallic
Francine Lazou et la famille Feunteun
Francine Lazou et la famille Feunteun

[modifier] 2 Vie scolaire et militante

En 1926 Jean Lazou est nommé comme instituteur adjoint à l'école des garçons de Lestonan [1] et Francine comme directrice de l'école des filles. Ensuite, Jean Lazou devient directeur de l’école publique des garçons à partir du 1er janvier 1931 et les deux écoles publiques sont regroupées à la rentrée de 1933.

Il a laissé le souvenir d’un instituteur militant actif du Parti Communiste Français et très engagé dans la formation des élèves et la défense de l’école laïque, notamment lors les écoles privées de Lestonan ont été créées par René Bolloré, l'entrepreneur papetier d'Odet.

 

Jean Lazou se révèle par ailleurs animateur dynamique de la vie locale : il est connu pour être un actif organisateur de la « Fête de Lestonan » et de son concours agricole. Il assure des cours post-scolaires bien fréquentés et il tient un élevage important de pigeons voyageurs. Ce sont surtout ses qualités de maître d’école qui ont nourri l’excellent souvenir qu’ont gardé de lui ses anciens élèves

À la rentrée de 1944 de retour à Lestonan, Francine y sera nommée directrice.

[modifier] 3 Annotations

  1. Le directeur de l'école des garçons de Lestonan de 1926 à 1931 sera M. Gloaguen. [Ref.↑]


Thème de l'article : Biographie d'une personnalité gabéricoise

Date de création : Aoûtl 2015    Dernière modification : 9.06.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]