KERANFOREST - Pierres et paysages - GrandTerrier

KERANFOREST - Pierres et paysages

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

KERANFOREST (-), Pierres et paysages - 1972, Le Télégramme, Landerneau, 1973, ISBN -
Titre : Pierres et paysages - 1972
Auteur : KERANFOREST - Type : Livre/Brochure
Edition : Le Télégramme Note : -
Impression : Landerneau Année : 1973
Pages : 80 Référence : ISBN -

[modifier] Notice bibliographique

Dans ce recueil rassemblant 40 croquis et articles parus dans le Télégramme au cours de l'année 1972, on redécouvre ce journaliste, véritable fer de lance de la sauvegarde des chapelles de Basse-Bretagne. Pour la commune d'Ergué-Gabéric, c'est le sort de la chapelle St-Guénolé qui est en jeu :

Que pensez-vous qu'il soit plus facile à déplacer : des paroissiens motorisés ou une église paroissiale ? Oui, c'est l'église paroissiale que l'on transporte le plus aisément ; j'en connais quelques exemples. Je ne sais si cela a failli arriver à Saint-Guénolé, au hameau du Quelennec, en Ergué-Gabéric. Une église a été construite en tout cas [1], tandis que Saint-Guénolé, vaste chapelle restaurée au siècle dernier, se voyait complètement, malgré les efforts d'un prêtre pour la sauver [2]. Dans cette chapelle qui date du XVIe siècle on remarque que le lambris a été refait en 1679, et signé par Laurent Balbouz et Yvon Jaouen, du temps de Hervé Moysan, fabricien ; dans un talus se voit un bel Ecce Homo en granite rongé. Entourée de gazon, la chapelle se tien au milieu d'un hameau tranquille qui enregistrait sa lente agonie. "C'est aux Beaux Arts !" ai-je entendu dire, une fois de plus ; chaque fois qu'un édifice, protégé ou non, tombe en ruine, on invoque ... le même bouc émissaire. Il est affligeant de remarquer comment, habituée à ne rien décider, une certaine population rejette toujours ses responsabilités dans ce domaine. On a vu, quelquefois, avec quel enthousiasme les habitants d'un village peuvent reprendre en mains le patrimoine qu'il avaient abandonné. Pourquoi ces cas sont-ils encore l'exception ? Par quels moyens réussira-t-on à sortir le public de son indifférence en ce qui concerne son cadre de vie pour l'intéresser à ses paysages et à son habitat ? A Saint-Guénolé, des travaux ont été engagés, avec le concours des Bâtiments de France ; quelle part les habitants du Quélennec vont-ils prendre à cette restauration ?

1973 La commune d'Ergué-Gabéric a entrepris la restauration de sa chapelle.

Notes :

  1. Allusion sans doute à la construction dans les années 60 de la chapelle de Keranna, située non loin de là, entre Lestonan et le quartier d'Odet. [Ref.↑]
  2. Le prêtre qui s'est battu pour St-Guénolé est vraisemblement Jean-Louis Morvan, recteur d'Ergué-Gabéric de 1969 à 1981. [Ref.↑]




Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : Août 2007    Dernière modification : 26.02.2008    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]