LE QUINTREC Charles - Poètes de Bretagne - GrandTerrier

LE QUINTREC Charles - Poètes de Bretagne

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

LE QUINTREC (Charles), Poètes de Bretagne, anthologie 1880 1980, La Table Ronde, Paris, 1992, ISBN 2-7103-0903-3
Titre : Poètes de Bretagne, anthologie 1880 1980
Auteur : LE QUINTREC Charles Type : Livre/Brochure
Edition : La Table Ronde Note : -
Impression : Paris Année : 1992
Pages : 439 Référence : ISBN 2-7103-0903-3

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Dans cette anthologie de la poésie bretonne de la fin du 19e au 20e siècle, Charles Le Quintrec [1] présente 63 poètes bretons et leurs œuvres représentatives en langue française.

Parmi eux, il y a Gwenn-Aël Bolloré (1925-2001) : « Voici un moment du monde rattrapé au vol, une façon de prendre la lumière comme si on la voulait apprivoiser. Sur le bord de l'Odet, dans un manoir à son image, voici le poète que j'aime pour le chant fraternel et la générosité. »

Six de ses poèmes sont proposés à la lecture : « Automne » [2], « Le monstre féminin » [3], « La course » [3], « Le bourreau » [4], « Prière » [5], « L'oiseau » [5].

À noter par ailleurs que Charles Le Quintrec a publié une anthologie des littératures de Bretagne dans laquelle Gwenn-Aël Bolloré est abondamment cité.

Il a écrit aussi la préface de son livre de poèmes « Nerfs à fleur de larmes » : « La guerre et l'amour d'un hussard [6] de l'Odet. Il n’y a pas hiatus, il n’y a pas rupture entre un poème de Villon et un poème de Gwenn-Aël Bolloré même si, apparemment, l’un et l’autre poètes n’habitent pas la même galaxie ... le poète qui s’exprime ici est jeune. Il ne sait rien de Valéry et de Claudel, rien d'André Breton et des ballonnets gonflables et multicolores du Surréalisme. Il revient de la guerre, et l’amour lui fait signe. ».

Autres lectures : « Gwenn-Aël Bolloré (1925-2001), écrivain-poète et PDG » ¤ « BOLLORÉ Gwenn-Aël - Mémoires parallèles » ¤ « LE QUINTREC Charles - Littératures de Bretagne » ¤ « QUEFFÉLEC Yann - Dictionnaire amoureux de la Bretagne » ¤ « Anthologie de la littérature bretonne de Francis Favereau » ¤ « COUILLOUD Nathalie - Promenades littéraires en Finistère » ¤ 

[modifier] Deux poèmes

L'AUTOMNE

Le ruisseau joue à « saute-cailloux » 
Le vent délire dans les branches 
La pluie régale en avalanche 
L’eau fait l’amour avec la boue.
 
La nuit s’habille de senteurs 
Venues tout droit de l’océan 
Sur la lèvre humide des vents 
Pour effacer celle des fleurs.
 
Râper la lande désolée 
Faire gémir l’arbre salé 
Sont des plaisirs qui époumonnent.
 
A ces jeux-là, bientôt en pleur 
On perd ses feuilles et puis l’on meurt 
O Froid miracle de l’automne !
 

PRIÈRE

Ceux qui souffrent dans leur argent
Quand ils rencontrent des ruffians

  Avare impayé
  Banquier dépouillé
  Prodigue fauché
  Magot éventré

Ceux qui souffrent dans leur orgueil
Y'a plusieurs sort' de portefeuilles

  Ministre déchu
  Artiste inconnu
  Soldat prisonnier
  Voleur délesté

Ceux qui souffrent dans leur chair
Ou dans la chair de leur chair

  Sanglant Prométhée
  Ombres déportées
  Douleur d'une mère
  Marie du Calvaire

Ceux qui souffrent dans leur âme
Sueur de sang et se pâment

  Et ne sont qu'un cœur
  Prêt à sangloter
  Pour rien, à toute heure
  Parce qu'ils ont aimé

TOUX CEUX-LÀ SONT MES FRÈRES
EN DIEU ET SUR LA TERRE.

[modifier] Sélection de pages

 

[modifier] Annotations

  1. Charles Le Quintrec (1926-2008) a travaillé pendant quinze ans comme critique littéraire au journal Ouest France. Auteur de nombreux recueils de poésie et de romans, il a obtenu en 2007 le Grand Prix de littérature catholique pour l’ensemble de son œuvre. [Ref.↑]
  2. Poème "Automne" dans "Nerfs dans fleur de larmes". [Ref.↑]
  3. Poème non titré dans "Nerfs dans fleur de larmes". [Ref.↑ 3,0 3,1]
  4. Poème "Le bourreau" dans "Nerfs dans fleur de larmes". [Ref.↑]
  5. Poème publié dans la revue « Lettres de Bretagne ». [Ref.↑ 5,0 5,1]
  6. L'expression "les Hussards" désigne un courant littéraire français qui, dans les années 1950 et 60, s'opposa aux existentialistes et à la figure de l'intellectuel engagé qu'incarnait Jean-Paul Sartre. Le roman de Roger Nimier Le Hussard bleu a donné son nom au mouvement. En faisaient partie : Antoine Blondin, Michel Déon, Jacques Laurent, Roger Nimier, ... [Ref.↑]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : décembre 2018    Dernière modification : 2.11.2018    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]