La bénédiction de la chapelle de Ker-Anna, Ouest-France Télégramme 1968 - GrandTerrier

La bénédiction de la chapelle de Ker-Anna, Ouest-France Télégramme 1968

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Un évêque qui vient bénir officiellement une chapelle nouvellement construite dans le quartier ouvrier de Lestonan.

Cette chapelle de Ker-Anna, sous l'invocation de sainte Anne, avec son imposant toit d'ardoises à deux pans et ses frontons ou murs pignons triangulaires, est représentative de l'architecture religieuse de la deuxième partie du 20e siècle.

Autres lectures : « La chapelle de Ker-Anna » ¤ « 1965-1975 - Apurement de dette paroissiale après la construction de la chapelle de Ker-Anna » ¤ « Le premier jubilé de la chapelle de Ker-Anna, Le Télégramme 2018 » ¤ « Jean-Marie Breton, vicaire à Odet (1960-1968) » ¤ « Pierre Pennarun, recteur (1956-1969) » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Les deux journaux locaux, Ouest-France et Télégramme, ont relaté la bénédiction épiscopale de la nouvelle chapelle Sainte-Anne, bâtie en 1967 entre la cité ouvrière et le patronage de Ker-Anna.

C'est le nouvel évêque Francis Barbu [1] qui conduit la procession autour de la chapelle « aux lignes très pures » et y célèbre la messe de dimanche 18 août 1968, « en présence d'une assistance nombreuse et recueillie ».

Jean-Marie Breton, « l'âme de cette construction » qui a été vicaire d'Odet pendant 8 ans et nommé en 1968 comme recteur de l'Ile-Tudy est présent, ainsi que le recteur Pierre Pennarun qui quittera la paroisse quelques mois plus tard. A l'initiative de l'abbé Breton, « une messe y était célébrée pour la première fois pour la nuit de Noël 1967.

Avec l'aide des paroissiens du quartier de Lestonan (serrurerie, abords paysagers, électricité ...), « les premiers travaux démarrèrent le 4 janvier 1967 » pour se terminer en fin d'année. Le terrain avait été « cédé gracieusement » par la famille Bolloré, pour le projet de remplacement de « la chapelle érigée à Odet, au cœur des bâtiments de la papeterie ».

 

L'entreprise Le Bris de Fouesnant a été mandatée pour mener le gros-oeuvre de pierres de granit, béton et structure de la toiture. M. Bellock [2], responsable du chantier, « un conducteur de travaux très apprécié. », assiste à la bénédiction.

L'architecte Pierre Brunerie [3] qui a conçu la chapelle de Ker-Anna est présent à la bénédiction, lui qui a en cette même 1868 confectionné les plans de Notre-Dame de la mer à Bénodet. Exerçant à Quimperlé, il a reconstruit d'autres chapelles, notamment à Clohars-Carnoët, Doëlan, il était surnommé le « reconstructeur de Lorient » car il a activement rebâti la ville après les bombardements de la guerre 1939-45.

Quant aux vitraux ils sont « offerts par les anciens élèves de M. l'abbé Breton », connus lorsqu'il était professeur à St-Pol de 1943 à 1952. Les vitraux se répartissent en petites ouvertures non figuratives dans les murs latéraux est-ouest, et sur le pignon nord en une très grande verrière incluant les motifs colorés d'un crucifix. Faute d'information attestée, on peut supposer qu'ils ont été réalisés par le maître verrier André Bouler [4], lié à la famille de l'architecte Brunerie et créateur des baies vitrées de Notre-Dame de la mer à Bénodet.

[modifier] 2 Transcriptions

Ouest-France

Mgr Barbu, évêque de Quimper et de Léon a béni dimanche la chapelle Sainte-Anne à Lestonan en Ergué-Gabéric

Dimanche, en fin d'apeès-midi, par un très beau temps et en présence d'une assistance nombreuse et recueillie, Mgr Barbu, évêque de Quimper et de Léon, a béni la plus récente chapelle de l'agglomération quimpéroise : celle de Sainte-Anne, en Ergué-Gabéric. Le nouvel édifice se dresse à « Lestonan », sur un terre d'un hectare. Terrain qui est un don de la famille Bolloré, qui marque ainsi tout l'intérêt qu'elle porte à la vie spirituelle d'un hameau aussi important que celui de Lestonan.

La chapelle Sainte-Anne, un édifices aux lignes très pures s'inscrivant admirablement dans le site, est due à l'architecte Brunerie, qui assistait dimanche à la bénédiction de l'église.

Nous notions encore parmi la foule, M. Belcoq, de l'entreprise Le Bris et qui fut durant toute la durée de la réalisation un conducteur de travaux très apprécié. Quand on saura que des paroissiens ont offert après leur travail une main-d'oeuvre bénévole, que les vitraux ont été offerts par les anciens élèves de M. l'abbé Breton, on saisira combien la chapelle Sainte-Anne est véritablement l'édifice paroissial de tout un hameau, puisque beaucoup auront été en quelque sorte une pierre de l'édifice.

Mgr Barbu était entouré du chanoine Le Vey, curé-archiprêtre de la cathédrale de Quimper ; du chanoine Ollier, curé-doyen d'Elliant ; des abbés Pennarun, recteur d'Ergué-Gabéric ; Breton, ancien vicaire d'Ergué-Gabéric, actuel recteur de l'Ile Tudy et qui fut véritablement « l'âme » de cette construction ; le grand économe du Collège du Kreisker ; Floch, secrétaire de Mgr l'Evêque ; Tanguy, originaire de la paroisse d'Ergué-Gabéric ; Bideau, ancien aumônier des Lycées de Quimper.

Nous rappellerons que les travaux de la chapelle Sainte-Anne débutèrent le 4 janvier 1967. La nuit de Noël 1967, ce fut véritablement la « Nativité » de l'église, puisqu'une messe y était célébrée pour la première fois. C'est dans la seule piété des paroissiens sans caractère officiel, ainsi que le voulait la communauté paroissiale de Lestonan, qu'a été bénie avant-hier la chapelle Ste-Anne, en Ergué-Gabéric.

 

Télégramme

Mgr Barbu a béni dimanche soir la chapelle Ste-Anne à Lestonan, en Ergué-Gabéric

Pour sacrifier à leurs dévotions, les paroissiens d'Ergué-Gabéric n'avaient jusqu'à présent, à leur disposition, que l'église paroissiale du bourg, ou bien alors la chapelle érigée à Odet, au cœur des bâtiments de la papeterie Bolloré.

Ceci représentait, pour les uns et pour les autres, un assez long trajet à parcourir avant de parvenir au lieu de culte.

Désormais pour les fidèles des quartiers de Lestonan, d'Odet et de Stang Venn, cette notion de distance n'existera plus.

En effet, grâce à l'action efficace de l'abbé Breton, à l'époque vicaire à Ergué-Gabéric, et actuellement recteur de l'Ile-Tudy, une chapelle dédiée à Sainte-Anne a été construite à Lestonan, face au lotissement de Ker-Anna, sur un terrain cédé gracieusement par M. Bolloré.

Les plans de l'ouvrage ont été réalisés par M. Brunerie, architecte, et les travaux confiés à l'entreprise Le Bris, de Fouesnant, sous la conduite de M. Belloq.

Les premiers travaux démarrèrent le 4 janvier 1967. À signaler que les paroissiens du quartier ont réalisé certains travaux d'aménagement aux abords de la chapelle et procédé à l'installation de la serrurerie et de l'électricité. Plusieurs anciens élèves de l'abbé Breton ont également offert une partie des vitraux.

La première messe y fut chantée à Noël dernier.

Dimanche donc, à partir de 17 h. avait lieu la bénédiction de la chapelle. Cette manifestation était présidée par Mgr Barbu, évêque de Quimper, assisté du chanoine Le Vey, curé-archiprêtre de Saint-Corentin ; de l'abbé Floch, secrétaire de l'évêque ; de M. Pennarun, recteur d'Ergué-Gabéric ; de l'abbé Breton, ancien vicaire, recteur de l'Ile-Tudy ; de l'abbé Ollier, curé doyen d'Elliant ; de l'abbé Le Grand, économe du Kreisker.

De nombreux fidèles étaient présents à cette cérémonie, et assistèrent ensuite à la messe célébrée en la chapelle par Mgr Barbu.

[modifier] 3 Coupures de presse

 

[modifier] 4 Annotations

  1. Le 28 février 1968 Francis Barbu a remplacé André Fauvel, malade, et restera évêque de Quimper jusqu'en 1989. [Ref.↑]
  2. En 1979 M. Bellock, toujours salarié de l'entreprise Le Bris de Fouesnant, est responsable du chantier du nouveau grand bâtiment du lycée du Likès à Quimper. [Ref.↑]
  3. Pierre Brunerie (1913-1978) est un architecte exerçant à Quimperlé qui a contribué au programme de reconstruction de la ville de Lorient après la guerre de 1939-45. Il a également été un précurseur du mouvement architectural religieux du 20e siècle en Bretagne avec la réalisation d'églises et chapelles en complétant les pierres de taille par le béton de ciment. [Ref.↑]
  4. André Bouler, né en 1924 à Quimperlé où il a passé son enfance, est un prêtre jésuite, peintre non figuratif, et créateur de vitraux de nombreuses chapelles et églises de Bretagne. [Ref.↑]


Thème de l'article : Reportage sur Ergué-Gabéric

Date de création : Août 2018    Dernière modification : 3.10.2018    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]