Le bleu Kerdevot, couleur des marines nationale et marchande d'autrefois - GrandTerrier

Le bleu Kerdevot, couleur des marines nationale et marchande d'autrefois

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
+ Documents
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Le bleu bien particulier des portes de la belle chapelle de Kerdévot, connue pour son grand pardon [1] de début septembre, est désormais au catalogue des 20 couleurs de base de la société « Les Malounières » [2], spécialisée dans la confection de peintures à l'huile pour le patrimoine.

Ou pourquoi et comment avoir choisi le nom de Kerdévot pour un bleu d'une gamme de peinture. Grand merci à Bénédicte Butzeys pour nous avoir communiqué l'information et excité notre curiosité.

Le parallèle avec le bleu du haut de la coque de la frégate Hermione, couleur critiquée lors du lancement de sa réplique en 2015, n'a qu'une valeur illustrative.

Autres lectures : « Espace Chapelle de Kerdévot » ¤ « Le pardon de Notre-Dame de Kerdévot » ¤ « Un concours de peinture pour le retable de Kerdévot » ¤ « La sacristie de Kerdévot » ¤ « Pardonerien e Kerdevot, Pardon à Kerdévot, Feiz ha breiz 1871 » ¤ « Pèlerinage de la LPDF et conférence bretonne à Kerdévot, Indépendant et Progrès 1907 » ¤ « Souvenirs du pardon de Kerdévot par Pierre Roumégou » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Issue du temps où les cathédrales arboraient leurs façades polychromes, l’architecture civile et religieuse a poursuivi pendant des siècles cette tradition de la peinture naturelle à l’huile de lin introduite par la marine nationale et de commerce dès le 17e siècle.

En effet, privés de la richesse des nuances innombrables d’aujourd’hui, les fabriques [3] de chapelles rurales et les propriétaires d'immeubles urbains ou de gentilhommières n’avaient que peu de choix du fait de la rareté d’éléments naturels qui permettaient la réalisation de ces couleurs. Les armateurs se sont appropriés ce marché jusqu’au milieu du 19e siècle. Le vermillon, le noir de fumée, le bleu de Prusse, le vert de mer, le jaune de Naples… ont ainsi sillonné les cinq océans.

À Kerdévot, où la légende dit que le retable est arrivé par mer, peut-on avancer que le bleu de ses boiseries est venu de ces lointaines contrées étrangères ?

Par ailleurs que penser du bleu de la nouvelle frégate Hermione sortie dernièrement du chantier naval de Rochefort ? Certes, hormis le jaune de Naples qui semble être la couleur d'origine, on peut penser que les boiseries supérieures du vaisseau de la Liberté étaient plutôt de couleur noire comme l'attestent les tableaux. Mais toujours est-il que la teinte de la réplique actuelle semble très proche d'un bleu Kerdévot.
 

Interrogées par mail en juillet 2013 sur la présence de ce bleu dans leur catalogue, les Peintures Malouinières ont gentiment répondu : « À la demande des Bâtiments de France nous avons fabriqué ce bleu retrouvé sur la porte de cette chapelle et elle a été appliquée sur deux ossuaires d'un même lieu. Nous devrions avoir les photos de la réalisation dès la fin du chantier, elles seront sur le site www.malouinieres.com très prochainement. »

(cliquer pour accéder à la fiche descriptive sur le site des Malounières)
Le bleu Kerdévot n'est ni un « bleu Roi » ni un « bleu de France » qui sont plus foncés, et encore moins un bleu marine. La valeur exacte de la teinte tendre de Kerdévot est défini par le triplet hexadécimal #3286cc ou le code RVB 50 134 204, à savoir :
        

Les premières réalisations en bleu Kerdévot (© Les Malouinières) sont les deux ossuaires accolés de Plounéour-Trez, l’un de 1664, l’autre du 18e siècle, lesquels ont été restaurés en 2013. C’est l’entreprise Le Ber de Sizun qui a réalisé les travaux de menuiserie.


[modifier] 2 Iconographie bleue

[modifier] 3 Annotations

  1. Pardon, s.m. : forme de pèlerinage principalement rencontrée en Bretagne. Un pardon est organisé à une date fixe récurrente, dans un lieu déterminé et est dédié à un saint précis. Le pardon comporte une messe et une procession en extérieur vers un lieu sacré suivant un parcours déterminé. Les reliques ou représentation du saint et les bannières font partie de la procession. Source : Wikipedia. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  2. Peintures Malouinières, Villa Courtois, 70 Avenue Saint-Michel, 35400 SAINT-MALO. Tél : +33 (0)2 99 20 87 41. Site Internet : http://www.malouinieres.com [Ref.↑]
  3. Fabrique, s.f. : désigne, avant la loi de séparation de l'église et de l'état, tantôt l'ensemble des biens affectés à l'entretien du culte catholique, tantôt le corps politique spécial chargé de l'administration de ces biens, ce au niveau de l'église paroissiale ou d'une chapelle. Les paroissiens trésoriers membres de ce corps étaient les « fabriciens », les « marguilliers » ou plus simplement jusqu'au 18e siècle les « fabriques » (s.m.). Les fabriques sont supprimées par la loi du 9 décembre 1905 et remplacées par des associations de fidèles. Source : site Internet restarhorniou. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]


Thème de l'article : Richesses du patrimoine communal.

Date de création : Avril 2013    Dernière modification : 7.10.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]