Le calvaire de Kroas-Spern - GrandTerrier

Le calvaire de Kroas-Spern

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Ce beau calvaire aux épines du 16e siècle était placé sur le bord de la voie romaine de Quimper à Carhaix, probablement en tant que pierre milliaire.

Son origine est-elle confondue avec l'existence voisin d'un établissement hospitaliers ou autre ?

Après guerre, en 1947, sa croix tombe à terre et est menacé de disparition. Il ne sera restauré qu'en 1991.

Aujourd'hui, au centre d'un aménagement paysager de la zone associative, le calvaire a fière allure.

Autres lectures : « Les croix et calvaires d'Ergué-Gabéric » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Derrière une haie d'épines et des noisetiers, sur une base à deux degrés et un socle cubique à pans, le fût du calvaire de Kroas-Spern s'élève, démuni de sa croix. On distingue encore sur deux faces du socle une inscription peu lisible : YYGGDA?N, et une date : 1565.

La croix est tombée en 1947, pendant un orage ou alors suite aux dépravations de vandales, on n'a pas encore éclairci l'affaire ! Elle était si ébréchée et dans un tel état que Gustave Guéguen [1], recteur de l'époque, hésita à lancer des travaux de restauration. Les morceaux furent conservés pendant un certain nombre d'années chez Jean-Marie Tanguy à Quillihuec, avant que le propriétaire d'une ferme voisine ne vienne les prendre. Depuis personne ne sait où se trouvent les reliques de la croix. Une nouvelle croix fut posée sur le fût en 1991 sous l'égide de l'association Arkae.

Le calvaire se dressait vraisemblablement sur le tracé de la voie romaine de Quimper à Carhaix. Il est d'ailleurs probable qu'étant située à 6km700 de Quimper elle était utilisée comme pierre milliaire. À noter que cette voie romaine à cet endroit passait légèrement plus au sud de la route actuelle de Coray et du lieu-dit de Pen-Carn-Lestonan.

 

L'origine du toponyme « Kroas-Spern » qu'on peut traduire par « Croix des épines » est quelque peu mystérieuse. On ne rencontre en Bretagne aucun nom de ce type. Y-aurait-il un rapport avec l’emblème des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem ou Chevaliers de Malte qui étaient installés au Petit-Guélen à Ergué-Armel ?

En effet leurs écrits parlent souvent de la « Cruce Spina » où l'épine est le symbole de l'immortalité. Le veux cadastre de 1834 mentionne un champ dénommé "Parc-ar-Spern". Au-delà de l'allusion aux Hospitaliers, le mot "Spern" peut désigner une haie d'épines, ou plus précisément un prunelier (Spern du), de l'aubépine (Spern gwenn) ou un nerprun (Spern melenn).

Dans les années 2005-2010 le socle du calvaire s'est incliné et son état en bordure de fossé n'est pas brillant. En 2013 il est nettoyé et bien mis en valeur en paysager à l'entrée de l'espace associatif de Kroas-Spern.

[modifier] 2 Iconographie

[modifier] 3 Annotations

  1. Gustave Guéguen fut recteur d'Ergué-Gabéric de 1941 à 1956. [Ref.↑]


Thème de l'article : Richesses patrimoniales

Date de création : Mai 2013    Dernière modification : 2.06.2013    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]