Les Geslin, seigneurs de Pennarun aux 17 et 18e siècles - GrandTerrier

Les Geslin, seigneurs de Pennarun aux 17 et 18e siècles

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Reconstitution des connaissances historiques et biographies des écuyers et chevalier Geslin, seigneurs de Pennarun

Trois ou quatre générations de Geslin ont été présentes à Pennarun avant l'arrivée de Marie-Hyacinthe, officier chouan dans l'armée de Cadoudal. C’est son arrière grand-père Jean-Baptiste qui apparaît le premier comme occupant.

Autres lectures : « Familles nobles gabéricoises » ¤ « Le manoir de Pennarun » ¤ « 1680 - Papier terrier et dénombrement du manoir noble de Penanrun » ¤ « Marie-Hyacinthe de Geslin, chouan, seigneur de Pennarun et de Quimperlé » ¤ « 1749-1752 - Mémoires du sieur Chevalier Geslin pour son moulin de Pennanrun » ¤ « 1731 - Aveu au Roy de l'écuyer Jean-Baptiste Geslin pour le manoir de Penanrun » ¤ « 1752 - Aveu au Roy de messire Gilles-François Geslin pour le manoir de Penanreun » ¤ « 1698 - Mises aux écrous des frères Geslin de Pennarun » ¤ 

[modifier] 1 Généalogie et biographies

Les générations Gélin de Pennarun

 François de Geslin de Bourgogne (1645-1706)
  x 1666 Françoise Collet (1646-1672)
  └> Christophe de Geslin de Kersalvator (1671-)
  x 1666 Marie Marguerite de Glemarec (-1678)
  └> Jean Baptiste de Geslin (Seigneur de Pennarun en 1641)
    x 1700 Jeanne Mauricette Harquin (-1714)
    ├
    └> Charles Jean Alexandre Gélin (1708-)
    ├   x Marie Corentine du Trémic de Keraneizan
    ├   ├
    ├   ├> Jean Marie de Geslin (1737-1786), lieut. de vaisseau
    ├   ├   x Malouine (ou Maclovie) Josephe Breil de Nevet
    ├   ├   ├
    ├   ├   ├> Marie Gilonne de Geslin 
    ├   ├   ├> Marie-Louise de Geslin 
    ├   ├   ├> Céleste-Maclovie de Geslin 
    ├   ├   ├> Rosalie-Jacquette de Geslin 
    ├   ├   └> Marie-Hyacinthe de Geslin (1768-1832), chouan
    ├   ├        x Thérèse  Breart de Boisanger (1759-1830)
    ├   └> Urbain Marie de Geslin (1743-)
    ├
    └> Gilles Fr. Geslin (s. de Pennarun, gd commissaire, 1713-)
        x 1768 Magdeleine Henry de Bohal, veuve de Poulpiquet

La famille Geslin porte « d'or à six merlettes de sable, 3, 2 et 1 ». Ces armoiries n'apparaissent pas ni sur le mur de façade du manoir de Pennarun (le blason des précédents occupants Rozerc'h est gravé en hauteur juste en dessus du toit [1]), ni sur les vitraux ou pierres de l'église paroissiale.

 

Jean-Baptiste est le premier des Geslin à occuper le manoir de Pennarun, le premier acte de propriété datant de 1680 par son père François demeurant en son manoir de Bourgogne à Lantic près de Saint-Brieuc. Ils héritent du manoir de Pennarun de la famille de Glémarec [2] qui possédait également le château de la Forest en Kerfeunteun, ainsi que le château de Kerulut à Plobannalec en pays Bigouden.

Jean-Baptiste et son demi-frère Christophe sont cités dans un rapport de « mises sous écrous » en 1698.

Puis son fils Charles Jean Alexandre qui verra naître au manoir un seul de ses enfants : Urbain Marie né au Moulin de Pennarun en 1743. Gilles-François, frère de Charles-Jean, commissaire des Etats de Bretagne, rend aveu au roi pour Pennarun en 1752 et 1782.

En 1749 et 1752, Gilles-François intente une procédure au Parlement pour étendre le droit de suite du moulin de Pennarun aux domaniers des villages du fief de Lezergué, Kerfort et Mezanlez.

Le petit fils de Jean-Baptiste, Jean Marie de Geslin, est cité en 1783 en tant que "Seigneur Comte de Kerulut ancien lieutenant de vaisseau" et en 1786 à son décès comme "haut et puissant seigneur de Pennarun".

Généalogie sur Geneanet : Les Geslin sur Geneanet

[modifier] 2 Période révolutionnaire

A la Révolution la famille est composée de Maclovie-Josephe du Breil, veuve Gélin, de ses 4 filles et du fils Marie-Hyacinthe, lequel meurt à Quimperlé en 1832.

Ce dernier est un chouan de l'armée royaliste, le responsable de plusieurs faits d'armes et assassinats dans la région située entre Quimper et Rouen où il sera désigné Chef de division. Depuis Quimperlé il prendra, sous les ordres de Georges Cadoudal, le commandement de la 9e Légion dite du Finistère.

 

Le conflit entre chouans et révolutionnaires s'étant achevé, il se fera plus discret, et se retirera à Quimperlé avec son épouse Thérèse Bréart de Boisanger, et en bonne entente avec son beau-frère Pierre-Paul, ancien émigré royaliste et établi au manoir familial de Queblen.

La famille Gélin devra quitter Pennarun en 1792 avant la vente aux enchères du manoir comme Bien National à René Jean le Pétillon.

[modifier] 3 Annotations

  1. Le blason du manoir, aujourd'hui peu lisible, a fait l'objet d'une tentative d'identification par Louis Le Guennec : « un mi-parti d'un greslier accompagné de 3 feuilles de houx et d'une main tenant une poignée de flèches (Mahault et Le Gac ?).  ». Dans le bulletin de la société d'archéologie du Finistère de 1924, il précise à propos du manoir de la Forêt : « Il a été bâti, vers le milieu du XVIe siècle, par une famille Rozerc'h dont les armes : un greslier accompagné de trois feuilles de houx, sont sculptées au portail, sur la façade et sur le manteau d'une cheminée de la salle haute. Le Nobiliaire de Courcy attribue ce blason à la famille Mahault, sans cependant indiquer que celle-ci ait possédé la terre de La Forêt. Mais s'il n'y a point d'erreur dans cette attribution, il faut alors admettre que les Mahault et les Rozerc'h portaient les mêmes armoiries (avec peut-être des émaux différents) ...  ». [Ref.↑]
  2. Les Glémarec sont les héritiers des Rozerc"h pour ce qui concerne les manoirs de Pennarun et de La Forest. [Ref.↑]


Thème de l'article : Informations généalogiques sur les familles d'Ergué-Gabéric.

Date de création : Août 2015    Dernière modification : 7.08.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]