Les sablières de la chapelle de Saint-Guénolé - GrandTerrier

Les sablières de la chapelle de Saint-Guénolé

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Quatre magnifiques sablières [1] de plus de 3 mètres chacune, avec au total 50 figures sculptées et peintes de profils animaliers et humains.

Les chanoines Paul Peyron et Jean-Marie Abgrall les décrivent ainsi : « Dans la partie est de la nef et des bas-cotés, sont des sablières sculptées avec beaucoup d'art, dans le genre de la Renaissance, présentant des animaux fantastiques agrémentées de feuillages et d'arabesques, puis des profils de soudards, lansquenets [2], mousquetaires et autres. ».

Autres lectures : « PEYRON et ABGRALL - Notices sur les paroisses de l´évêché de Quimper et de Léon » ¤ « COUFFON et LE BARS - Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Quimper » ¤ « Historique de la chapelle de Saint-Guénolé » ¤ « Laouic Saliou (1909,1990), sculpteur autodidacte » ¤ « Les statues de la chapelle de Saint-Guénolé » ¤ « 1974-75 - Lettres de Keranforest sur la sauvegarde de Saint-Guénolé » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

Pour apprécier la beauté des sablières [1] de St-Guénolé il faut lever la tête, avoir de bons yeux ou un bon appareil photographique. Lorsqu'on en voit les détails, on remarque nettement la dégradation de certaines figures, le bois étant piqué ou même ébréché par endroits : une restauration s'imposerait.

En 1974 les boiseries et peintures ont déjà fait l'objet d'un entretien complet, sous le pinceau de l’Abbé Maurice Dilasser [3], membre de la Commission d’Art sacré. Un sculpteur local, Laouic Saliou, a aussi contribué à la rénovation de certaines pièces.

Néanmoins, la beauté de l'ensemble est aujourd'hui encore remarquable. Les animaux sont diaboliques, des corps de chiens allongés ou de dragons, ou alors des oiseaux aux ailes déployées. Comme dans une scène de l'enfer, certains monstres engloutissent dans leur gueule les bras d'hommes.

L'allure générale des humains fait penser à des soldats. Les chapeaux à plume de certains semblent indiquer des mousquetaires ou des lansquenets [2]. D'autres personnages, aux bras nus, portent des toges amples. Côté sud, on note une sorte de tête d'ange triste avec un col bouffant.

A l'intersection de chaque entrait ou poutre transversale de la nef, il y a un engoulant [4], une gueule dentée rouge de monstre qui avale la poutre. Aux extrémités où il n'y a pas de poutre, et sur les sablières [1] des bas-côtés, une gueule ouverte proéminente est également présente.

De quand datent les sablières ? Du 16e siècle lors de la fondation de la chapelle ? De 1679 à l'occasion de la rénovation du lambris ainsi que l'indique l'inscription au plafond du bas-côté sud : « Faict par Laurens Balbous et Yvon Iaovhen 1679 » ?

Ou alors bien plus tard, voire même au 19e siècle avec une inspiration de style Renaissance, lors de travaux ultérieurs ? On remarquera aussi un blason central sur une poutre joignant les sablières de la nef. Ce blason, en très mauvais état, est écartelé en 2 partis : « 1° d’azur à la croix patriarcale de sable, plantée sur un mont de trois coupeaux d’or, au mot PAX brochant de gueules – 2° d’argent au pin terrassé d’azur soutenu par deux cerfs affrontés de gueules, ramés de sable.  », et était porté par Charles Nouvel de la Flèche (1814-1887), évêque de Quimper de 1872 à 1887 et moine bénédictin (Dom Anselme) [5].

 

Cet évêque était surnommé « An Eskop du » (l'évêque noir), car il ne quittait jamais son habit noir de Bénédictin. Aurait-il contribué à financer la réalisation ou la rénovation des sablières [1] de St-Guénolé ?

[modifier] 2 Iconographie complète



[modifier] 3 Annotations

  1. Sablière, s.f. : en charpente, une panne sablière est une poutre placée horizontalement à la base du versant de toiture, sur le mur de façade. On la nomme ainsi car on la posait sur un lit de sable, qui en fuyant, permettait à la poutre de prendre sa place lentement. Dans les églises les sablières portent fréquemment des sculptures. Source : Wikipedia. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 1,0 1,1 1,2 1,3]
  2. Lansquenet, s.m : Les lansquenets étaient des piquiers mercenaires, souvent « allemands », opérant du XVe siècle au XVIIe siècle. Une longue pique de 6 mètres ou plus était leur arme principale mais la hallebarde, plus courte (2 mètres environ) et divers types d’épées à une ou deux mains équipaient également leurs troupes. Ils portaient des larges chapeaux bas couronnés de grandes plumes, doublets aux manches bouffantes et des collants aux couleurs différentes. Source : Wikipedia. [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 2,0 2,1]
  3. Maurice Dilasser est en 1918 à Lesneven, ordonné prêtre en 1942, décédé en 2005. Licencié de Lettres classiques, il a enseigné les Lettres au collège de Lesneven durant 18 ans. C'est en 1982 qu'il prend la responsabilité de la Commission diocésaine d'Art sacré. En 1984, il crée la Fondation régionale de la Sprev (Sauvegarde du patrimoine religieux en vie) permettant aux visiteurs de découvrir les édifices religieux. Très attaché à la paroisse de Locronan, il a beaucoup oeuvré pour la sauvegarde du patrimoine religieux et artistique de Bretagne. [Ref.↑]
  4. Engoulant s.m : extrémité sculptée d’une poutre ou entrait, figurant une gueule animale avalant la poutre. L'engoulant est généralement présent aux deux extrémités. Source : wiktionary. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]
  5. Charles-Marie-Denis Nouvel de la Flèche, moine bénédictin (frère Anselme en religion), né le 26.12.1814 à Quimper, nommé évêque en 1872, décédé le 01.06.1887 à Quimper. Il était surnommé « An Eskop du » (l'évêque noir), car il ne quittait jamais son habit noir de Bénédictin. Sources : « Catalogue des Évêques de Cornouaille » établi par Bernard Le Ny, disponible sur le site de l'Evêché ( http://catholique-quimper.cef.fr ), et article « Deux Évêques de la Flèche » par Yvon Gac sur le site de la Mémoire de Plouider. [Ref.↑]


Thème de l'article : Richesses du patrimoine communal

Date de création : Août 2013    Dernière modification : 14.09.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]