Lexique des termes anciens utilisés dans les documents d'archives - E - GrandTerrier

Lexique des termes anciens utilisés dans les documents d'archives - E

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Sommaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

E

Image:right2.gifÉCHALIER - Echalier, s.m. : dalle de pierre dressée, souvent en schiste, placée dans le mur des enclos paroissiaux. Cette pierre qu'il fallait enjamber servait d'obstacle au franchissement des animaux en divagation, les empêchant de pénétrer dans l'enclos sacré. Elle était également une sorte de droit de passage, ressemblant à un rite initiatique et représentait un symbole temporaire d'égalité, riches et pauvres devant enjamber ce muret de la même manière. 
Image:right2.gifÉCOBUAGE - Ecobuage, s.m. : remise en culture, transformation de landes et friches pâturées en emblavures ou terres ensemencées. On arrachait la couche végétale et une fraction de la terre superficielle que l'on faisait brûler après séchage et dont on répandait la cendre sur la parcelle même que l'on avait écobuée. Article « Défrichements » du dictionnaire de l'Ancien Régime de Lucien Bély. 
Image:right2.gifÉCU - Ecu, s.m. : monnaie française créée au Moyen Âge, d'abord en or puis en argent, et qui fut utilisée jusqu'à l'époque moderne : à l'origine, elle était ornée d'un motif représentant les armes du royaume de France. D'une valeur de trois livres tournois dès 1263, l'écu d'argent passa sous Louis XV à quatre livres puis, sous Louis XVI, sa valeur monta à six livres. 
Image:right2.gifELGINISME - Elginisme, s.m. : forme de vandalisme consistant à extraire des œuvres d'art de leur contexte ou région d'origine pour les exposer ailleurs. Cette pratique tire son nom du titre de lord Elgin porté par Thomas Bruce, ambassadeur britannique à Constantinople qui fut responsable du transfert à Londres des marbres du Parthénon (Wikipedia). 
Image:right2.gifEMBONNER - Embonner, v. : comme aboner, borner, limiter (dict. Godefroy). 
Image:right2.gifENCAN - Encan, s.m. : pour enquant, du latin médiéval in quantum, « pour combien », vente aux enchères publiques. Disperser ses meubles à l'encan. Expressions : Être à l'encan, prêt à être vendu au plus offrant ; Mettre, vendre à l'encan, vendre au plus offrant ; Fig. et péjoratif Mettre sa conscience à l'encan. Source : Dict. de l'Académie. 
Image:right2.gifENCLOS - Enclos, s.m. : enclos paroissial en Bretagne, ensemble architectural entourant une église ou chapelle, composé généralement d’un mur d’enceinte (d’où son nom), d’un portail monumental ou arc de triomphe, d’un calvaire et d’un ossuaire, et autrefois du cimetière. Le mur d'enclos est entrecoupé d'échaliers, dalle de pierre verticale qu'il faut enjamber, ces dalles étant destinées à empêcher les animaux domestiques de pénétrer dans l'enceinte sacrée. 
Image:right2.gifENFEU - Enfeu, s.m. : ancien substantif déverbal de enfouir. Niche à fond plat, pratiquée dans un édifice religieux et destinée à recevoir un sarcophage, un tombeau ou la représentation d'une scène funéraire. Avant la Révolution française, les seigneurs du pays étaient enterrés par droit d'enfeu dans un sépulcre de ce genre. Source : Trésors de la Langue Française. 
Image:right2.gifENGOULANT - Engoulant s.m : extrémité sculptée d’une poutre ou entrait, figurant une gueule animale avalant la poutre. L'engoulant est généralement présent aux deux extrémités. Source : wiktionary. 
Image:right2.gifENTONNOIR - Entonnoir, s.m. : généralement employé pour désigner l’excavation, souvent importante, produite par l’explosion d’une mine. Désigne aussi un trou d’obus particulièrement large. On parle de la « lèvre » d’un entonnoir pour désigner rebord qui fait saillie sur le terrain suite à la retomb ée de terre, généralement disputé avec l’ennemi aussitôt après l’explosion de la mine. Source : CRID14-18. 
Image:right2.gifENTRAIT - Entrait, s.m. : terme de charpentier, pièce principale d'un comble, après la poutre, celle qui soutient le poinçon et empêche l'écartement des arbalétriers, dans chacun desquels on trouve assemblée une des extrémités de l'entrait. Source : Littré. 
Image:right2.gifEPIGRAPHE - Epigraphe, s.f. : inscription sur un édifice qui indique en particulier la date de sa construction, sa destination (Trésor de la Langue Française). 
Image:right2.gifESCABEAU - Escabeau, s.m. : siège de bois à trois ou quatre pieds, sans bras ni dossier ; source : dictionnaire de l'Académie. Le droit de banc près d'une tombe dans une église, noté généralement « escabeau avec accoudoir » est considéré comme une prééminence noble. 
Image:right2.gifESTAGE - Estage, s.m. : habitation, demeure, bâtiment destiné à divers buts (Dictionnaire Godefroy 1880). Dans les documents d'aveux ou d'inventaire de succession, le terme désigne un corps de ferme et ses dépendances, et par extension est synonyme de tenue ou de convenant
Image:right2.gifÉTAIN - Etain, estain, s.m. : métal gris blanc, ductile, malléable, le plus fusible de tous les métaux usuels, et s'effritant aux très basses températures. Ce métal, quelquefois allié au plomb, servant à la fabrication d'objets d'usage courant ou d'objets d'art. Vaisselle d'étain ; soldat d'étain ; graver des plats d'étain. Source : Trésor Langue Française. 
Image:right2.gifÉTOUPE - Étoupe, s.f. : du latin "stupa,-ae", sous-produit fibreux non tissé issu essentiellement du travail du chanvre ou du lin. Source : Wikipedia. 
Image:right2.gifEXEAT - Exeat, s.m. : en droit canon, autorisation officielle donnée par l'évêque à l'un de ses prêtres d'exercer son ministère dans un autre diocèse que le sien. Par analogie dans l’Éducation Nationale, autorisation donnée à un instituteur par l'inspecteur d'Académie de demander un poste dans un autre département. Source : TRLFi. 
Image:right2.gifEXCIPER - Exciper, v. : en droit, arguer d'une exception (exciper d'une prescription), alléguer une exception, se servir de quelque chose pour sa défense (exciper de sa bonne foi). Source : Reverso. 
Image:right2.gifEXPLOIT - Command, s.m. : acte judiciaire dressé et signifié par un représentant de l'autorité judiciaire ; acte écrit notifiant une décision judiciaire ; source : Dictionnaire du Moyen Français. 
Image:right2.gifEXTRADOS - Extrados, s.m. : soit la face supérieure d'une voûte ou d'un arc, soit la face supérieure d'un claveau. Source : Wikipedia.