Louis Le Roux, maire (1906-1925) - GrandTerrier

Louis Le Roux, maire (1906-1925)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Personnage Politique


Louis Le Roux
maire d'Ergué-Gabéric
Mandats 1906-1925
Profession agriculteur
Domicilié à Kerellou
Courant politique conservateur
Faits marquants Guerre 1914-1918
<< précédent << Liste complète des maires >> suivant >>
Autres lectures : « 1908 - Famille réactionnaire et prévisions électorales par le préfet » ¤ « Alain Le Bihan, recteur (1908-1909) » ¤ « 1911 - Pétition des électeurs pour le maintien d'une religieuse du St-Esprit » ¤ « 1912 - Fiche préfectorale de renseignements sur une commune réactionnaire » ¤ « Les premiers conseillers municipaux républicains, Le Progrès et Le Finistère 1912 » ¤ « Les premiers conseillers municipaux républicains, Le Progrès et Le Finistère 1912 » ¤ « 1919 - Liste d'Union Réactionnaire et Républicaine aux municipales » ¤ « Les caravanes de pèlerins au pardon de Kerdévot, Courrier/Progrès du Finistère et SR 1911 » ¤ « 1925 - Suppression du poste d'institutrice adjointe à l'école de filles du bourg » ¤ 

[modifier] 1 Biographie

Louis Corentin Marie Le Roux est né 5 septembre 1864 à Kerellou. Il se marie le 26 novembre 1890 avec Marie Perrine Josephine Nédélec. Il est cousin au 2e degré d'Hervé Le Roux, son prédécesseur à la mairie. Son beau-fils fut maire d'Ergué-Gabéric : Pierre Tanguy, maire (1929-1945).

 

L'époux de sa petite fille Louise Tanguy sera également maire : Jean-Marie Puech, maire (1959-1977)

Informations généalogiques :

[modifier] 2 Mandat municipal

En 1900 et 1904 est élu 2e adjoint pendant les mandats d'Hervé Le Roux de Mélennec, et après s'être présenté comme candidat en 1892 et 1896. En 1892 sur le bulletin de vote il est qualifié de fils, habitant à Kerellou comme son père.

En 1906 est élu maire en remplacement d'Hervé Le Roux après le décès de ce dernier.

Pour les élections de mai 1908, le préfet prévoit les résultats comme suit : «  Municipalité réactionnaire. Sera réélue. Ce pays est sous la domination de la famille Bolloré ».

Lors de l'installation du nouveau recteur, Alain Le Bihan en février 1908, on peut lire dans la Semaine Religieuse un compte-rendu qui dénote des liens étroits entre l'église et la municipalité : " Vers la fin du dîner qui suivit, quelques toasts, cordialement applaudis, ont été prononcés par [...], et par M. Favé, aumônier à Quimper ; en quelques mots, pleins d'humour, il fit l'historique de la paroisse pendant les dix années qu'il y passa comme vicaire, et qui peut se résumer dans cette affirmation : «  Ce n'est pas à Ergué-Gabéric qu'on trouvera, de longtemps, la séparation de l'Église et de l'État ... ». La présence des magistrats de la commune et des conseillers à cette fête en était du reste la meilleure preuve ".

 

En 1911 il organise une pétition des électeurs pour le maintien de sœur Félicienne, la seule religieuse restée après la dissolution.

Le 10 septembre 1911, avec ses deux adjoints, il est dans la procession du pardon de Kerdévot, « ceints tous trois de leur écharpe tricolore ». Et le journal « Le Courrier du Finistère » [1] retient ce commentaire : « Leur présence est un exemple pour tous et la preuve de la bonne entente du clergé et des magistrats municipaux ».

En 1912, il fait l'objet de commentaires critiques de la part du préfet  : « Cette commune a toujours été réactionnaire. Le maire M. Le Roux est un paysan manquant de franchise ».

En décembre 1924 et début 1925, il fait voter par le conseil la suppression du poste d"institutrice adjointe à l'école communale de filles du bourg, par 7 voix contre 5 et face à une pétition de protestation républicaine : « Il est possible que la municipalité, en majorité cléricale, donne à cette mesure un avis favorable, mais nous, républicains fermement laïques, nous avons l'honneur de protester de toute notre force contre cette suppression ».

[modifier] 3 Résultats des élections

Élections municipales

  • Liste des élus de 1912 (et mentions des mobilisés en 1917)
  • Liste unique d'union en 1919

Élections des maires et adjoints

  • En septembre 1906 suite au décès d'Hervé Le Roux élections complémentaires de 4 élus : Yves Charruel, Jean Mahé, Vincent Talayen, François Nédélec.
  • Le 30 septembre 1906 élection du maire  : Louis Le Roux (18 voix, élu), René Riou (1).
  • Le 7 octobre 1906 élection du premier adjoint (René Riou est vraisemblablement nommé 2e adjoint): Le Goff Hervé (17 voix, élu), Jean Mahé (1), François Nédélec, Laurent Kergourlay (1).
 
  • Le 30 mai 1908 : maire, Louis Le Roux ; adjoints, Le Goff Hervé et Feunteun René.
  • Le 12 mai 1912 21 conseillers : Louis Le Roux (maire), François Nédélec, Jean Laurent, Louis Nédélec, Hervé Le Goff, Auguste Laurent, Vincent Talayen, Louis Bacon, Jean-Louis Le Roux, Joseph Le Dé, Yves Charruel, Mathias Huitric, Jean Le Berre, Sébastien Danion, René Le Roux, Pierre Le Berre, Louis Quelven, Jean Mahé, Hervé Le Roux, Jean-Louis Huitric, Louis Barré.
  • Le 19 mai 1912, élection du maire et de deux adjoints = Maire : Louis Le Roux (14 voix, élu), Hervé Le Goff (7 voix). Premier adjoint : Hervé Le Goff (20 voix, élu), Auguste Laurent. Deuxième adjoint, premier tour : René Feunteun (13 voix, refuse le poste), Jean-Louis Le Roux (6 voix), Louis Nédélec (2 voix). Deuxième adjoint, deuxième tour : Louis Nédelec (13 voix, élu), Auguste Laurent (6), Jean-Louis Le Roux (1), Mathias Huitric (1).
  • Pendant la guerre 1914-18, plus de la moitié du conseil municipal est mobilisé. Le conseil restera élu jusqu'en décembre 1919.
  • Le 30 novembre 1919 les 21 élus : Louis Le Roux (maire, réact.), Hervé Le Goff (1e adjoint, réact.), Joseph Le Dé (réact.), Jean Le Berre (réact.), François Nédelec (prog.), Jean Mahé (réact.), Louis Nédélec (réact.), Jacques Laurent (prog.), Vincent Talayen (réact.), Yves Charruel (réact.), Auguste Laurent (rép.), Mathias Huitric (réact.), Sébastien Danion (réact.), René Le Roux (rép.), Pierre Le Berre (rép.), Louis Quelven (réact.), Jean-Louis Huitric (rép.), Louis Barré (rép.), Jean-Louis Le Roux (rép.), René Beulz (rép.), Pierre Le Floch (rép.).
  • Le 10 décembre 1919, élection du maire et de deux adjoints : Louis Le Roux (16 voix, élu), Louis Quelven (2), Auguste Laurent (1), Hervé Le Goff (1), blanc (1). Premier adjoint : Hervé Le Goff (11 voix, élu), Auguste Laurent (3), Jean Le Berre (2), Louis Nédélec (2), Jacques Laurent (2), Sébastien Danion (1). Deuxième adjoint, premier tour : Louis Nédélec (10), Pierre Le Berre (7), Auguste Laurent (2), Pierre Le Floch (1), blanc (1). Deuxième adjoint, deuxième tour : Louis Nédélec (11 voix, élu), Pierre Le Berre (8), Auguste Laurent (2).

[modifier] 4 Annotations

  1. Le « Courrier du Finistère » est créé en janvier 1880 à Brest par un imprimeur Brestois, Jean-François Halégouët qui était celui de la Société anonyme de « l'Océan » qui éditait à Brest depuis 1848 le journal du même nom, et par Hippolyte Chavanon, rédacteur en chef commun des deux publications. Le but des deux organes est de concourir au rétablissement de la monarchie. Le Courrier du Finistère est, de 1880 à 1944, un journal hebdomadaire d'informations générales de la droite légitimiste alliée à l'Église catholique romaine jusqu'au ralliement de celle-ci à la République. Il est resté ensuite le principal organe de presse catholique du département, en ayant atteint un tirage remarquable de 30 000 exemplaires en 1926. Rédigé principalement en français, il fait une place remarquable à la langue bretonne, qui est, alors, pour certains ruraux, la seule langue lisible, grâce à l'enseignement du catéchisme. Ayant continué de paraître pendant l'Occupation allemande (1940-1944), Le Courrier du Finistère fait l'objet d'une interdiction de parution. Pour lui faire suite, le diocèse de Quimper a suscité la création d'un hebdomadaire au contenu unique, mais sous deux titres, le Courrier du Léon et le Progrès de Cornouaille. [Ref.↑]


Thème de l'article : Biographie et histoire d'un mandat de maire

Date de création : septembre 2006    Dernière modification : 3.04.2018    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]