M. Le Coz et son épouse, instituteurs à Lestonan en 1945 - GrandTerrier

M. Le Coz et son épouse, instituteurs à Lestonan en 1945

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Instituteur/trice          [ Liste complète des instits ]


M. et Mme Le Coz
Affectation(s) 1945-1952 ou 53
Ecole(s) communale de Lestonan
Classe(s) moyens
Responsabilité Instituteurs, directeur
Spécificités passion pour son métier

Autres lectures : « Espace "Les Instits" » ¤ « LE COZ Jacques - Mes années quarante » ¤ « AC'H François et RAULT Roger - Les écoles publiques de Lestonan, 1880-1930 » ¤ « Jean et Francine Lazou, instituteurs de 1926 à 1950 » ¤ 

[modifier] 1 Biographie

Les époux Le Coz sont arrivés en 1945 dans l'école communale de Lestonan dont la directrice était Francine Lazou, alors qu'ils étaient précédemment en poste à Langolen. Témoignage de leur fils Jacques [1] : « Le but s'appelait Lestonan, à huit kilomètres de Quimper : une école à trois classes, avec deux cours et deux jardins derrière la maison de la directrice qui avait un piano dans son salon  ».

M. Le Coz est natif de Concarneau. Avec son épouse il restera à Lestonan quelques années et il prendra la direction de l'école en 1949-50 après le départ en retraite de Francine Lazou.

 
Ecole laïque de Lestonan
Ecole laïque de Lestonan

[modifier] 2 Vie scolaire

Mme Lazou enseignant aux moyens, M. et Mme Le Coz se voient attribuer respectivement les classes des grands et des petits : « Mon père eut la classe des « grands » qu'il devait préparer un peu à l'examen d'entrée en Sixième et surtout, bien sûr, au Certificat d'Études ... tandis que ma mère veillait sur les petits dans l'autre cour ».

 

M. Le Coz faisait son métier avec passion, selon les dires de son fils : « À grand renfort de dictées et de problèmes, il le faisait résolument, sans état d'âme. Pendant les récréations, il menait avec la même fougue les matches de foot de ses élèves. »

Un élève se souvient aussi de ses colères quand on ne savait pas ses leçons : « Du fond de la classe il nous lançait un de ses chaussons ! ».

[modifier] 3 Annotations

  1. Né à Concarneau en 1936 de parents instituteurs, Jacques Le Goff (qu'il ne faut pas confondre avec son homonyme historien et spécialiste du Moyen-Age), a été professeur de lettres classiques à Brest au Lycée de Kérichen et au Lycée de l'Iroise jusqu'en 1982, puis proviseur-adjoint au Lycée naval. Il s'est intéressé à l'histoire de l'art, et a contribué activement à la revue « Les Cahiers de l'Iroise ». [Ref.↑]


Thème de l'article : Biographie d'une personnalité gabéricoise

Date de création : Aoûtl 2015    Dernière modification : 2.05.2016    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]