Nécrologie - Jean Guéguen est décédé dans sa 92e année - GrandTerrier

Nécrologie - Jean Guéguen est décédé dans sa 92e année

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

L'évocation d'un passeur de mémoire qui a compté dans la vie communale et dans son quartier d'Odet.

Rédacteur/correspondant : Guy Le Gars. Autres lectures : « Souvenirs de 'chez Bolloré' depuis les 12 ans de Jean Guéguen en 1938 » ¤ « Jean Guéguen, laborantin à la papeterie d'Odet » ¤ 

[modifier] 1 Coupure de presse

Nécrologie.
Jean Guéguen est décédé à 92 ans. [1]

Jean Guéguen, la mémoire de Lestonan et de l'usine Bolloré, est décédé samedi, à l'âge de 92 ans [1].

Fils de boulanger, le Gabéricois est passé de la boulangerie au laboratoire de chimie de l'usine Bolloré à l'après-guerre. Il y effectuera toute sa carrière professionnelle. Passionné de sport et inconditionnel supporter des Paotred-Dispount, il avait toujours l'oreille collée à la radio et écoutait les résultats sportifs transmis par Georges Briquet, grand journaliste des années 1930. Il épousera par la suite Jeannine, fille de Beg-Menez. Ils résideront rue de Croas-ar-Gac avec leurs deux filles [2] .

En 1983, après 35 ans de service, Jean Guéguen prendra sa retraite deux mois avant la fermeture définitive de l'usine OCB, à Odet [3]. Depuis, il était très actif dans la commune et soucieux de la transmission intergénérationnelle, faisant figure de « passeur de mémoire » entre les générations du début de siècle à Lestonan et celles qui arrivaient. Également grand chanteur [4] à ses heures perdues, il était aussi le relais entre un producteur de vins d'Alsace et les Gabéricois. Jean Guéguen aimait la fête et partager des moments conviviaux.

Depuis quelques années [5], il avait quitté son domicile pour rejoindre l'Ehpad de Lestonan, avec son épouse Jeannine.


 

[modifier] 2 Annotations

  1. Jean Guéguen, décédé le 24 février, allait avoir 92 ans le 11 juin 2018 [Ref.↑ 1,0 1,1]
  2. Rectification : les filles de Jean et Jeanine sont au nombre de 3 (Sylvie, Joëlle et Emmanuelle). [Ref.↑]
  3. L'usine d'Odet a fermé et les machines se sont arrêtées en juillet 1983. La fermeture définitive eut lieu en 1986 après le démontage et l'enlèvement des machines. [Ref.↑]
  4. Jean appréciait énormément les chants lors des rassemblements familiaux, mais sa voix n'égalait pas celle de son épouse Jeanine. [Ref.↑]
  5. Jean Guéguen avait rejoint son épouse à l'Ephad il y a un an environ. [Ref.↑]


Thème de l'article : Reportage sur Ergué-Gabéric

Date de création : Février 2018    Dernière modification : 2.03.2018    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]    Source : Télégramme du 27.02.2018